Bilan Comptable 2019 : en retard ? Pas de panique, on s'occupe de tout,  et  100% en ligne !  J'EN PROFITE

Le contrôle technique des véhicules d’entreprise

Mis à jour le 04/01/2018

Le contrôle technique concerne les véhicules particuliers, camping-cars et utilitaires de moins de 3.5 tonnes. Le premier contrôle technique doit intervenir dans les 6 mois précédant la quatrième année de circulation du véhicule et doit être renouvelé tous les deux ans. Un véhicule de société prêté par l’employeur, soit une voiture de fonction utilisée dans le cadre personnel ou uniquement pour la réalisation d’une mission, doit réaliser un contrôle pollution en plus du contrôle technique et recommencer chaque année suivant le contrôle technique. Cette spécificité concerne uniquement les véhicules utilitaires dits « VU » ou « CTTE » (la mention figure sur le certificat d’immatriculation) et non les véhicules d’entreprises particuliers, dits « VP » qui, eux, ne subissent que le contrôle technique selon les mêmes modalités que l’utilisation d’un véhicule à titre personnel.


Employeur & Covid-19 : Les réponses à vos questions   * Report des charges fiscales   * Report des charges sociales   * Besoin de financement   * Échéances remboursement de crédit Lire l'article
ALERTE BILAN COMPTABLE ! Notre cabinet comptable en ligne s’occupe de tout  pour vous ! Faites le choix de la sérénité ! ÇA M'INTÉRESSE !
En 2020, lancez-vous en tant que Freelance !  Notre cabinet en ligne vous conseille gratuitement et vous guide pour bien  vous lancer ! EN SAVOIR +
Envie d'un devis pour votre comptabilité ? Chez L-Expert-comptable.com c'est  gratuit !  JE VEUX UN DEVIS !
Inscrivez-vous à notre prochain Webinar !  Entrepreneurs : Quelles sont vos prochaines échéances fiscales et sociales ? S'INSCRIRE !

Le contrôle technique d’un véhicule : règle générale et délais de renouvellement

Le contrôle technique concerne les véhicules particuliers, camping-cars et utilitaires de moins de 3.5 tonnes. Il concerne tous les véhicules à partir de 4 ans d’existence, le contrôle technique doit être renouvelé tous les 2 ans. Vous disposez de 6 mois avant le 4e anniversaire de la première circulation de votre voiture pour réaliser votre premier contrôle technique (la date est mentionnée dans le certificat d’immatriculation). Néanmoins, le contrôle technique d’une voiture subit quelques spécificités lorsqu’elle appartient à une entreprise et qu’elle utilisée dans le cadre professionnel.

Les voitures de fonction et voitures d’entreprise

Les véhicules d’entreprise sont des automobiles prêtées par les employeurs à leurs salariés dans le cadre de leur contrat de travail : voiture de fonction qui peut être utilisée en dehors des heures de travail ou véhicule de société utilisé uniquement à partir du lieu de travail pour réalisé une mission. Dans les deux cas, les voitures d’entreprise relèvent :

  • soit des véhicules particuliers, appelés « VP »,
  • soit des véhicules utilitaires, appelés « VU » ; comprenant la mention « CTTE » dans le certificat d’immatriculation.

Vous trouverez l’information dans le certificat d’immatriculation du véhicule d’entreprise.

Le contrôle technique des véhicules d’entreprise

Si la voiture d’entreprise est un utilitaire (VU ou CTTE), elle devra, en plus de passer le contrôle technique selon les mêmes règles qu’une utilisation personnelle, réaliser un contrôle pollution chaque année suivant celle de la réalisation du contrôle technique. Le premier contrôle pollution d’un véhicule utilitaire d’entreprise intervient donc la 5e année à partir de sa première mise en circulation.

Si le véhicule d’entreprise est de type véhicule particulier (VP), il sera exempté de contrôle pollution et suivra les mêmes règles de réalisation du contrôle technique qu’un véhiculer particulier utilisé dans le cadre non professionnel (soit un premier contrôle technique la 4e année suivant la première circulation puis un renouvellement du contrôle technique tous les 2 ans).

Le contrôle technique d’une voiture de fonction : qui est responsable ?

Le contrôle technique est à la charge du propriétaire du véhicule, en l’occurrence l’employeur dans le cadre d’un véhicule d’entreprise, voiture de fonction ou tout autre véhicule prêté au salarié. Un procès-verbal daté est établi à l’issue du contrôle. Le défaut de contrôle technique entraîne une infraction au Code de la route et une amende forfaitaire de 135 euros. Le véhicule peut par ailleurs être immobilisé jusqu’à la réalisation du contrôle technique manquant, voire conduit à la fourrière en cas de défaillance ou de réparations qui n’ont pas été effectuées.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.