Suivi des clients en B2B : Comment gérer ?

L'article en brefDans un monde où la Gestion des Relations avec le Client (GRC) devient cruciale, comprendre les spécificités du commerce interentreprises (BtoB) est essentiel. La dynamique de décision en BtoB se distingue par sa complexité, impliquant plusieurs décideurs et nécessitant une approche personnalisée pour chaque client, qui est lui-même une entité cherchant à satisfaire ses propres clients. La fidélisation devient alors un jeu d'équilibre où la compréhension profonde des besoins et attentes est primordiale, impliquant une adaptation des stratégies commerciales pour une relation durable et mutuellement profitable.

Pour pérenniser ces relations complexes, s'équiper d'outils de gestion et informatiques adaptés est devenu incontournable. Ces technologies permettent une gestion fine et automatisée du suivi client, facilitant la collecte d'informations vitales sur les attentes et besoins spécifiques. En rationalisant chaque aspect de la relation client, ces outils sont la clé pour transformer la complexité des interactions BtoB en opportunités de croissance durable, en veillant à toujours placer l'écoute et la compréhension au cœur de la stratégie commerciale.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 1minDernière mise à jour : 11/04/2024
Image
suivi-clients-b2b

La formule magique de la Gestion des Relations avec le Client, discipline en vogue, est transparente : « la rentabilité accrue résulte d'une relation mutuellement profitable lorsque celle-ci perdure ». Le suivi des clients parait ainsi incontournable, et doit suivre certaines règles.

Prendre en compte la notion de BtoB

Dans le commerce interentreprises, plusieurs éléments structurels de la relation commerciale sont modifiés. Pour commencer, le décisionnaire de l’achat n’est ni unique, ni aisément identifiable. Dans la mesure où le client n’est pas une personne mais une entité, la relation est complexifiée. 

Le prix du service ou du produit engage, lui, un impact sur la rentabilité du client et fait l’objet d’une décision de nature différente. Surtout, le  client doit satisfaire son propre client, et son achat n’est que rarement une fin en soi. L’ensemble de ces données doivent être prises en compte pour attirer, mais également fidéliser une entreprise. 

Valoriser la compréhension

La relation commerciale BtoB est rarement isolée, et se solde la plupart du temps par une collaboration à moyen ou à long terme. En effet, le nombre d’interlocuteurs en mesure de satisfaire une entreprise est relativement plus faible que sur un marché B to C, business to consumer. 

Cependant, cette situation a priori favorable au commerçant peut se révéler trompeuse : la concurrence en est d’autant plus rude, et le marché féroce. Pour suivre son client et instaurer une relation pérenne, la première règle semble être la plus logique : rester présent, compréhensif et à l’écoute du client. 

Se doter d’outils informatiques et de gestion adaptés 

La Gestion des Relations avec le Client, qui fait sienne toute technique de suivi et de fidélisation des clients, s’est pour cela dotée d’outils adéquats. 

Pour assurer le suivi efficace recherché, le commerçant a tout intérêt à définir une approche automatisée de son processus de suivi client. Certains logiciels sont particulièrement intéressants de ce cadre, puisqu’ils permettent de recenser l’ensemble des informations concernant le client, ses besoins et ses attentes. 

La relation commerciale est ainsi aplanie, décrite dans ses moindres détails et rationalisée : la seule manière de prendre en compte toute sa complexité et de lui assurer une certaine pérennité. 

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.