Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! JE ME LANCE

Modalités de l’évaluation d’un apport à une EIRL

Mis à jour le 02/04/2014


Lorsqu’une personne veut s’installer à titre professionnel, elle a le choix entre plusieurs formes juridiques. Elle peut notamment décider d’exercer sous la forme d’une entreprise individuelle. Il n’y a alors pas de différence entre des dettes personnelles et des dettes professionnelles.
L-Expert-Comptable.com s’occupe de vos démarches de création d'entreprise. C’est GRATUIT ! Je me lance L-Expert-Comptable.com s’occupe de vos démarches de création d'entreprise. C’est GRATUIT ! Je me lance

Pour limiter la responsabilité de l’entrepreneur individuel, un nouveau dispositif a été créé par la loi du 15/06/2010 : l’EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée).

Patrimoine affecté : 

Le patrimoine affecté comprend les biens, droits, obligations et sûretés nécessaires à l’exercice de l’activité professionnelle. L’affectation au patrimoine professionnel est alors obligatoire. 

Le professionnel peut également décider d’affecter les éléments non affectés par nature. Il s’agit le plus souvent des biens à usage mixe. On parle alors d’affectation facultative. 

Si un élément n’est ni nécessaire, ni utilisé dans le cadre de l’activité professionnelle, il ne peut figurer dans le patrimoine affecté. 

Affectation d’un bien immobilier : 

Afin de garantir l’opposabilité aux tiers, l’entrepreneur devra faire réaliser un acte notarié qui permettra la publication de l’affectation à la conservation des hypothèques dans le cas de l’affectation d’un bien immobilier. 

Le notaire s’appuie sur les éléments du marché qui peuvent venir notamment de certains journaux spécialisés dans les informations immobilières, de mises en ventes par l’intermédiaire de notaires ou d’agents immobiliers, des annonces de ventes de particulier à particulier. 

Affectation d’un bien mobilier d’une valeur supérieure à 30 000 € : 

Lorsqu’un élément d’actif inscrit au patrimoine affecté à une valeur supérieure à 30 000 €, il doit obligatoirement faire l’objet d’une évaluation par un professionnel. Ce seuil s’entend pour chaque actif affecté et non pour la totalité du patrimoine affecté. 

Les professionnels habilités à procéder à l’évaluation sont les experts-comptables, les commissaires aux comptes, les notaires pour les biens immobiliers, les associations de gestion et de comptabilité (AGC). C’est  l’entrepreneur individuel qui doit désigner l’expert qui va procéder à l’évaluation.

Le professionnel établit sous sa responsabilité un rapport qui est annexé à la déclaration d’affectation. Le professionnel doit décrire et justifier dans son rapport le mode d’évaluation qui a été retenu.

La valeur déclarée est la valeur vénale du bien, c'est-à-dire le montant qui pourrait être obtenu à la vente de l’actif lors d’une transaction conclue aux conditions normales du marché. Il est possible dans certains cas de se référer à des cotations comme l’Argus pour un véhicule par exemple. 

Bénéficier des aides de Pôle Emploi à la création d'entreprise  Accre, Arce et Aide au retour à l'emploi : quand et comment les demander quand  on devient entrepreneur.   TÉLÉCHARGER Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (1 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
1
Moyenne: 1 (1 vote)
JE ME LANCE !

Créez votre entreprise facilement

On s'occupe de toutes les formalités administratives pour vous

GRATUIT Nous sommes un cabinet en ligne, au service des entrepreneurs depuis 10 ans ! Notre cabinet est membre de l'Ordre des Experts-Comptables