Association d’utilité publique

Mis à jour le 12/03/2014

Vous souhaitez en savoir plus sur les associations d’utilité publique, leur objectif, voire la manière d’obtenir ce statut ? Cet article s’adresse à vous.
Notes: 4 (1 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4
Moyenne: 4 (1 vote)

Association d’utilité publique : définition

Le statut d’association d’utilité publique est accordé par l’Etat (par décret en Conseil d’Etat). L’Etat reconnaît, valorise et légitime ainsi l’action de l’association. L’acquisition de ce statut autorise ensuite l’association de recevoir dons, donations et legs.

Les statuts de l’association reconnue d’utilité publique

Des statuts types sont imposés à des associations ayant été reconnues d’ « utilité publique » (ou bien titulaires d’un agrément ministériels).


En effet, pour que des acteurs publics nouent un partenariat avec une association (notamment pour l’obtention de subventions), ceux-ci exigent des clauses dans les statuts portant sur un fonctionnement administratif de l’association qui soit « transparent », et « démocratique » (cela impliquant souvent de tenir une assemblée générale annuelle, par exemple).

De plus ces statuts doivent garantir un non-cumul de fonctions tel que le non-cumul entre dirigeant bénévole et salarié, et cela afin de permettre une gestion financière désintéressée.

Conditions préalables pour l’obtention du statut d’association d’utilité publique

Le statut ne peut être accordé qu’à des associations qui soient :

  • de loi 1901
  • déclarées
  • créées depuis au moins trois ans
  • ayant plus de 200 membres
  • dont l’action et la notoriété dépassent l’échelle locale
  • qui présente un budget équilibré. Ainsi les ressources annuelles –provenant des cotisations, des services produits etc.- doivent dépasser un certain plafond, autour des 46 000 euros. De plus, les résultats des trois derniers exercices doivent avoir été positifs.

Le projet de l’association doit être d’intérêt général. Il peut s’inscrire dans des champs très variés : santé, culture, éducation, science, solidarité, environnement…

Statut d’association d’utilité publique et agrément ministériel

L’agrément ministériel est une autre forme de reconnaissance publique de l’activité de l’association.

Un agrément ministériel vise à établir une relation privilégiée entre votre association et une autorité publique (par exemple un ministère), et ouvre la voie à l’obtention de subventions, à l’ouverture d’un établissement spécifique. A titre d’exemple, citons l’agrément d’association sportive, celui de jeunesse et d’éducation populaire...

Les solutions pour créer son entreprise  Avocat, Expert-Comptable, Expert-Comptable en ligne ou Legaltech, découvrez  toutes les solutions   Téléchargez