Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! JE ME LANCE

Les sociétés de capital-risque

Mis à jour le 18/02/2014

Les sociétés de capital-risque sont à différencier des investisseurs privés (personnes physiques) du type business angels, ou bien des fonds dits de capital risque, qui ne sont pas des personnes morales mais qui sont gérés par des professionnels. Les fonds sont souvent en partenariat avec des entités publiques ainsi que des banques (ou entreprises) et permettent ainsi à des particuliers d'investir dans des petites entreprises ou start-ups à caractère innovant.

La qualification de société de capital-risque correspond à une définition bien précise, avec plusieurs caractéristiques.

La Société de capital-risque (SCR)

Son activité consiste à entrer au capital de sociétés non cotées. Ainsi une société est qualifiée de SCR si son actif est constitué à 50% au moins par des actions ou parts sociales d’entreprises  non cotées dont le siège social est situé dans l’Union Européenne (ou en Islande, ou en Norvège). La gestion de son portefeuille de titres doit être sa seule activité, même s’il est accepté qu’elle délivre des prestations extérieures si le CA qu’elle en retire est limité. Les prises de participation de la SCR doivent être minoritaires.

La SCR est exonérée d’impôt sur les sociétés (sur les revenus et les produits financiers retirés des investissements). Les associés de la SCR bénéficient, sur les dividendes reçus, d’une exonération d’impôt sur le revenu (si les titres de la SCR sont conservés pendant au moins cinq ans et autres conditions) –mais pas de charges sociales.

Un type particulier de société de capital-risque : les SUIR

Il existe aussi des SUIR (Sociétés Unipersonnelles d'Investissement à Risque): leur objet social doit être très spécifique, ce sont des SASU qui permettent ainsi à des investisseurs individuels d'investir.

Certaines SUIR sont spécialisées dans un certain type de projets, dans un certain secteur par exemple.

Les SUIR pratiquent  (et doivent avoir pour objet social) des souscriptions (en numéraire) au capital d’entreprises en phase de création ou de croissance, et qui remplissent plusieurs conditions (âgées de moins de cinq ans, non cotées, imposées à l’IS, détenues majoritairement par des personnes physiques, participation limitée à 30% dans ces sociétés). 

Comme cela a été souligné, les SUIR sont des SASU. Et elles bénéficient de certains avantages fiscaux (afin d’encourager ces investisseurs individuels à investir). Ainsi les dividendes de l’associé unique sont exonérés d’impôt sur le revenu.

Bénéficier des aides de Pôle Emploi à la création d'entreprise  Accre, Arce et Aide au retour à l'emploi : quand et comment les demander quand  on devient entrepreneur.   TÉLÉCHARGER Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (4 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.5
Moyenne: 3.5 (4 votes)