Le VDI (Vendeur à Domicile Indépendant) : présentation

Mis à jour le 20/02/2014

Ci-dessous, vous trouverez les points principaux pour savoir ce qu'est un VDI et comment ce statut fonctionne.


Notes: 0 (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.

VDI : 3ème réseau de distribution

Après la vente directement en magasin et la vente à distance, la vente à domicile représente le 3ème réseau de distribution en France avec 200 000 VDI dont plus de 80% de femmes.

On distingue trois types de VDI :

  • Le porte-à-porte ;
  • Les réunions privées :
  • La vente en réseaux.

VDI : les secteurs

Les 3 secteurs d'activité les plus développés en Vente à Domicile sont respectivement l'amélioration de l'habitat (48% des parts de marché), les articles ménagers (10%) et les cosmétiques (8%).

VDI : statuts fiscal et juridique

D'un point de vue fiscal et juridique, le VDI est un travailleur indépendant.

En effet, le VDI est libre :

  • De choisir sa clientèle-cible (sous réserve de s'adresser uniquement à des particuliers) ;
  • De choisir son secteur géographique ;
  • De se fixer ses propres objectifs de vente ;
  • De choisir une ou plusieurs entreprises de vente non concurrentes.

VDI : statut social

D'un point de vue social, le VDI n'est pas affilié au RSI (Régime Social des Indépendants) mais dépend toujours du régime général de Sécurité Sociale, comme tout salarié.

VDI : rémunération

En-dessous d'une certaine rémunération fixée chaque année par l'Etat, le VDI n'a pas à s'inscrire sur un registre professionnel.

Au-delà de ce seuil pendant 3 années consécutives, le VDI deviendra Agent Commercial ou Acheteur-Revendeur et devra s'inscrire respectivement au Registre Spécial des Agents Commerciaux ou au Registre du Commerce et des Sociétés.

VDI : cumul avec le chômage

Un chômeur peut devenir VDI tout en conservant une partie de son allocation chômage. Seule condition, sa rémunération issue de la Vente à Domicile ne doit pas dépasser 70% du salaire qu'il percevait avant sa période de chômage.

VDI : législation

Le métier de VDI est encadré, outre par la législation, par une association professionnelle : la FDV (Fédération de la Vente Directe). Elle demande à ses adhérents d'accepter le Code éthique de la Vente Directe ainsi que le Code de conduite des entreprises de Vente Directe. Choisir l'une de ses entreprises est donc un gage de sérieux.

VDI : comment le devenir ?

Si vous souhaitez devenir VDI, vous pouvez vous rendre sur le site Internet de l'entreprise concernée ou alors faites-vous parrainer par un vendeur confirmé. D'ailleurs, aucune expérience n'est exigée et aucune sélection stricte n'est réellement effectuée pour intégrer un réseau de Vente à Domicile.

VDI : commissions

Le VDI touche une commission, laquelle varie entre 20 et 35% des ventes réalisées. Sa rémunération est donc directement liée à la fréquence des réunions et aux ventes réalisées durant celles-ci.

VDI : lancement

Finalement, le VDI doit s'armer de patience car l'activité ne décolle pas forcément les premières saisons et il devra être persévérant pour notamment sortir de son réseau de pairs. Tel est le prix à payer pour connaitre une véritable liberté d'organisation !

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance Les solutions pour créer son entreprise  Avocat, Expert-Comptable, Expert-Comptable en ligne ou Legaltech, découvrez  toutes les solutions   Téléchargez
Création d’entreprise gratuite EN SAVOIR PLUS