Les statuts du gérant

Mis à jour le 16/12/2013

Le statut du gérant est directement lié au nombre de parts qu’il détient dans la société.
L’arbitrage entre gérant majoritaire et gérant minoritaire dépend donc des parts détenues par le gérant, mais aussi des parts détenues par son conjoint (marié ou pacsé), ses enfants ou ses co-associés.
L-expert-comptable.com fait le point sur les statuts sociaux et fiscaux des gérants.

Donnez une note à cet article : 

Your rating: Aucun(e)

4.5

Moyenne: 4.5 (2 votes)

Notes : 5 (2 votes)
Donnez une note à cet article : 

Your rating: Aucun(e)

4.5

Moyenne: 4.5 (2 votes)

Les statuts du gérant au niveau social

Avant toute chose, il est nécessaire de rappeler les conditions pour obtenir les statuts de gérant majoritaires et minoritaires.
Chacun de ces statuts dépend du nombre de part détenues par le gérant :
- si le gérant possède plus de 50% des parts d'une société (seul, avec des membres de sa famille ou avec des co-associés), il est alors considéré comme gérant majoritaire,
- s'il ne possède pas plus de 50% des parts de la société, le gérant aura un statut de minoritaire.

De par son statut, le gérant majoritaire est rattaché au régime social des Travailleurs Non Salariés (TNS). Il cotisera donc le plus souvent au Régime Social des Indépendants, organisme qui regroupe l'ensemble de ses cotisations (maladie, retraite, prévoyance...).

Le statut de gérant minoritaire est assimilable à celui d'un salarié. Le gérant minoritaire aura des fiches de paie et cotisera auprès des différents organismes sociaux concernés. Il est donc possible d'avoir une rémunération de gérance et une rémunération liée à une autre fonction dans la même société (attention, le gérant égalitaire ne peut avoir de contrat de travail dans la société qu'il dirige !!!!).

Les statuts du gérant au niveau fiscal

Il n'y a pas de distinction fiscale selon le statut du gérant.
Comme pour tous les salariés, les gérants majoritaires comme minoritaires doivent déclarer leurs revenus sur leur déclaration d'impôt.

Ils peuvent déduire leurs frais professionnels soit forfaitairement en appliquant une déduction de 10%, soit en déduisant les frais réels.

Votre statut de gérant est donc un facteur à prendre en compte. En effet, la gestion d'un gérant majoritaire et d'un gérant minoritaire n'est pas la même (les organismes sont différents, le traitement des rémunérations aussi...). Il est important de se renseigner sur chacun de ces statuts pour trouver celui qui vous semble être le mieux adapté.

Donnez une note à cet article : 

Your rating: Aucun(e)

4.5

Moyenne: 4.5 (2 votes)

Besoin d'un expert comptable ?
  • Votre entreprise est-elle déjà créée ?
  • Avez-vous déjà des salariés ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • test
D'autres sujets qui pourraient vous intéresser...
Livres blancs

Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Votre entreprise est-elle déjà créée ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :

Newsletter

Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici