Comment devenir agent commercial immobilier en auto-entrepreneur ?

L'article en brefDevenir agent commercial immobilier en tant qu'auto-entrepreneur vous offre une indépendance et des revenus attractifs grâce aux commissions élevées sur chaque transaction. Ce professionnel autonome joue un rôle clé dans les ventes et locations immobilières, en recherchant des biens, évaluant leur valeur, organisant les visites et négociant les transactions. Les avantages fiscaux et la simplification administrative de ce statut rendent cette carrière particulièrement intéressante.

Pour commencer, aucune qualification spécifique n'est requise, bien que des formations comme le BTS Professions Immobilières ou des stages pratiques soient bénéfiques. Inscrivez-vous en ligne sur le site de l'URSSAF ou via le guichet unique INPI, obtenez votre numéro SIRET, puis enregistrez-vous au Registre Spécial des Agents Commerciaux. Concluez un contrat de mandat avec une agence immobilière et souscrivez à une assurance responsabilité civile professionnelle. Avec une gestion rigoureuse et un service client de qualité, vous pouvez prospérer dans ce secteur en pleine croissance.
Devenir agent commercial immobilier avec L-Expert-Comptable.comJe me lance
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Temps de lecture : 8minDernière mise à jour : 09/07/2024
Image
Comment devenir agent commercial immobilier en auto-entrepreneur

Vous aspirez à l'indépendance et à la réussite dans un métier passionnant ? Devenez agent commercial immobilier en tant qu'auto-entrepreneur et faites de chaque transaction un succès mémorable !

L'agent commercial immobilier, en tant qu'auto-entrepreneur, est un professionnel autonome dont le but est de faciliter les transactions immobilières. Il cherche des biens pour les clients qui souhaitent les acquérir, ou promeut les biens des propriétaires désireux de vendre. Les opportunités et les avantages de ce secteur sont très attrayants, avec des commissions élevées contribuant à un revenu confortable. Comme le commerce, la demande est en croissance constante, offrant de nombreuses occasions.

Élément cléDescription
🏡 CarrièreIndépendante et lucrative
🚀 OpportunitésÉvolution professionnelle
💰 RevenuCommissions élevées
📆 FlexibilitéLiberté de l'emploi du temps
🏢 CollaborationAvec agences immobilières
📈 MarchéEn croissance constante
📚 FormationsRecommandées pour compétences
📝 InscriptionRSAC obligatoire
💻 ProspectionEn ligne et physique
🛡️ AssuranceRC Pro essentielle

 

Qu'est-ce qu'un agent commercial immobilier en auto-entrepreneur ?

Quel est son rôle et sa particularité ?

L'agent commercial immobilier représente un élément primordial du processus de vente ou locations de biens immobiliers. Il se charge de faciliter les transactions en agissant comme un intermédiaire. L'agent doit trouver et choisir les biens à vendre ou à louer, évaluer leur valeur, organiser les visites, aider aux négociations et à la conclusion des transactions et donner des conseils sur le marché immobilier.

Contrairement à leur dénomination proche, l'agent commercial immobilier n'est pas un agent immobilier comme les autres. L'agent immobilier, lui, a l’autorisation de réaliser des actes juridiques relatifs à des biens immobiliers, en détenant la carte T, spécifique à sa profession.

Quels sont les avantages du statut d'auto-entrepreneur ? 

Les auto-entrepreneurs ont des avantages intéressants liés à leur statut. Sur le plan fiscal, ils bénéficient d'un régime simplifié. Ils doivent déclarer leur chiffre d'affaires de manière mensuelle ou trimestrielle et payer leurs cotisations sociales, ce qui est très simple. De plus, le calcul de ces cotisations est facilité car elles sont basées sur un pourcentage du chiffre d'affaires. Grâce au versement libératoire de l'impôt sur le revenu, il est même possible de les payer en même temps que les impôts.

En l'absence de chiffre d'affaires, aucune charge sociale n'est due et un abattement remplace la prise en compte des dépenses réelles. Ce taux est fixé en fonction du type d'activité : 71% pour la vente de marchandises, 50% pour les prestations de services relevant des bénéfices industriels et commerciaux et 34% pour les professions libérales relevant des bénéfices non commerciaux.

De plus, ces activités ne sont pas assujetties à la TVA tant que les seuils légaux sont respectés : 188 700€ pour la vente de marchandises et 77 700€ pour les prestations de services et les professions libérales. Par ailleurs, la TVA sur les achats professionnels n'est pas déductible pour ce statut. Ainsi, la gestion comptable est simplifiée, les obligations sont allégées, et les charges sociales sont réduites.

Visionnez notre guide sur la micro-entreprise pour en savoir plus ; 

Comment devenir agent commercial immobilier en auto-entrepreneur ?

Bien qu'aucun diplôme ne soit requis, certaines formations permettent d'acquérir des compétences spécifiques à ce domaine :

  • Le BTS Professions Immobilières

  • Le DUT Carrières Juridiques en 2 ans

  • La Licence Professionnelle Métiers de l'Immobilier

Ces formations offrent des connaissances juridiques et techniques utiles pour les transactions immobilières et sont bien reconnues dans ce domaine d'activité. Les stages pratiques, formations en alternance et en ligne peuvent être bénéfiques pour les futurs agents, car ils permettent de combiner la théorie et la pratique.

Prêt à démarrer votre activité ? Rendez-vous sur le portail des auto-entrepreneurs sur le site de l'URSSAF. Il vous suffira de :

  • Créer un compte

  • Remplir le formulaire en ligne concernant la nature de l'activité, sa domiciliation et vos coordonnées.

Cette déclaration peut également être faite via le guichet unique INPI, à la Chambre de commerce et d'industrie (CCI). Une fois votre dossier validé, vous recevrez un numéro SIRET ainsi que le statut d'auto-entrepreneur.

Votre micro-entreprise est créée. Vous devrez vous inscrire au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC), en préparant les documents requis (pièce d'identité, justificatif de domicile, déclaration de non-condamnation), remplir le formulaire AC0 avec précision, déposer le dossier au greffe du Tribunal de Commerce compétent, et payer les frais d'inscription. Ensuite, vous pourrez exercer en tant qu'agent commercial immobilier.

Les formalités administratives

Pour commencer l'exercice de votre activité en tant qu'agent commercial indépendant, il est nécessaire de trouver une agence immobilière, avec laquelle vous pouvez conclure un contrat de mandat. Il établira les responsabilités que l'agence immobilière confie à l'agent commercial immobilier, qu'il devra accomplir au nom de l'agence.

Comme pour tout professionnel, la souscription à une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) est essentielle. Elle vise à se protéger contre les éventuels dommages causés à des tiers dans le cadre de votre activité professionnelle en tant qu'agent commercial immobilier. Comme pour toute assurance, elle nécessite une comparaison des offres via des devis, et entraîne une obtention d'attestation, à conserver soigneusement.

ATTENTION ! Pour maintenir cette couverture continue, un renouvellement annuel est indispensable.

Les missions d'un agent commercial immobilier en auto-entrepreneur

Prospection et estimation

Les professionnels de la vente utilisent diverses techniques pour attirer les clients, tels que la prospection traditionnelle (téléphonique, physique, par courrier, publicitaire) et des méthodes liées au marketing digital (référencement naturel, publicité en ligne, blogs, réseaux sociaux). Pour estimer un bien immobilier, l'agent considère les caractéristiques du bien, les ventes récentes dans la zone géographique, l'offre et la demande, les données de ventes et les facteurs externes pour évaluer sa valeur.

Organisation des visites et négociation

La maîtrise des visites et des techniques de négociation constitue le socle fondamental de l'activité des agents commerciaux immobiliers. Pour les visites, une préparation méticuleuse du bien, une organisation efficace des rendez-vous, une présentation convaincante du bien, une écoute attentive des clients et un suivi rigoureux post-visite sont primordiaux.

En ce qui concerne la négociation, établir des relations solides, comprendre les besoins de chaque partie, utiliser des arguments pertinents, faire preuve de flexibilité et de maîtrise émotionnelle sont les clés d'une conclusion fructueuse des transactions.

Constitution des dossiers de vente

En offrant une assistance professionnelle à toutes les étapes de la constitution des dossiers de vente, l'agent commercial immobilier aide les vendeurs à présenter leur bien de manière efficace et à conclure des transactions réussies. Elle implique l'identification, la collecte et la vérification des documents requis pour la vente d'un bien immobilier. En collaboration avec le vendeur, ces documents sont organisés de manière logique et présentés de façon attrayante dans un dossier de vente. L'assistance peut également inclure la rédaction des contrats nécessaires et un suivi rigoureux pour garantir l'intégrité du dossier.

L'agent procède à la transmission des dossiers vérifiés en transmettant les modalités de transaction souhaitées. Ce transfert peut se faire en main propre, par messagerie sécurisée, ou par courriel. Il se charge également d'un suivi régulier pour s'assurer que les dossiers sont bien reçus et que les délais d'instruction seront respectés. Des informations complémentaires pourront également être transmises.

Qualités et compétences requises

Compétences techniques

La connaissance approfondie du marché immobilier est essentielle pour les agents commerciaux immobiliers. Voici un tableau récapitulatif des compétences et des domaines d'expertise nécessaires :

Compétences

Description

Connaissance du marché immobilierCompréhension des tendances locales, des caractéristiques des quartiers, des prix et des valeurs immobilières en évolution.
Analyse du marchéCapacité à analyser le marché, comparer les biens similaires récemment vendus, identifier les opportunités d'investissement.
Surveillance de la concurrenceSuivi attentif des actions des concurrents et des tendances du marché.
Maîtrise des réglementations localesConnaissance et application des lois et règlements locaux en matière immobilière.
Adaptation aux technologiesUtilisation experte des logiciels de gestion immobilière, plateformes d'annonces, outils de marketing digital, applications mobiles.
Promotion des biens immobiliersUtilisation des technologies pour promouvoir les biens immobiliers de manière efficace.
Gestion des transactionsUtilisation des outils technologiques pour gérer les transactions immobilières.
Interaction avec la clientèleUtilisation des technologies pour interagir efficacement avec les clients.

Compétences relationnelles

En plus des compétences techniques, les agents doivent posséder des compétences relationnelles. Voici un résumé des compétences nécessaires :

  • Communication efficace : Capacité à transmettre des informations clairement et de manière persuasive.

  • Empathie : Compréhension et sensibilité aux besoins et préoccupations des clients.

  • Gestion des conflits : Aptitude à résoudre les différends de manière constructive.

  • Établissement de relations durables : Création de liens solides et de longue durée avec les clients et les partenaires.

  • Travail en équipe : Collaboration efficace avec les collègues et autres professionnels.

  • Flexibilité : Adaptabilité aux changements et aux défis imprévus.

  • Excellent service client : Engagement à fournir un service de qualité supérieure.

Ces compétences relationnelles permettent d'élaborer et maintenir des relations fructueuses avec les clients, les partenaires commerciaux et les autres intervenants du secteur immobilier, contribuant ainsi au succès professionnel dans ce domaine.

La capacité à influencer positivement les parties prenantes dans une transaction immobilière est également nécessaire. Voici les compétences associées :

  • Identification des besoins et motivations : Compréhension des attentes et des motivations des vendeurs, acheteurs, et autres professionnels.

  • Présentation efficace des arguments : Capacité à articuler clairement et de manière convaincante les avantages et solutions.

  • Trouver des solutions créatives : Innovation pour résoudre les problèmes et surmonter les obstacles.

  • Conclusion des accords avantageux : Négociation pour obtenir des résultats bénéfiques pour toutes les parties.

Ces compétences permettent de mener à bien toutes les transactions immobilières.

Autonomie et organisation

La gestion du temps et des priorités est importante pour les agents immobiliers. Cela requiert une organisation efficace, une hiérarchisation des tâches et le respect des délais. Les agents jonglent entre les rendez-vous clients, les visites de biens, la constitution de dossiers et la prospection, tout en suivant rigoureusement les transactions en cours. Cette gestion optimise la productivité, réduit le stress et améliore la satisfaction des clients grâce à un service réactif et professionnel.

De même, la rigueur administrative implique une gestion précise des documents, le respect strict des procédures légales et une organisation méticuleuse des dossiers. Les agents doivent veiller à la complétude, l'exactitude et la mise à jour des documents, tout en respectant les délais. Cette rigueur assure la conformité des transactions, renforce la crédibilité professionnelle de l'agent et garantit un service fiable et efficace aux clients.

Quel statut et réglementation quand on est agent commercial en immobilier ?

Le cadre juridique

L'agent commercial immobilier doit respecter une réglementation stricte pour assurer la transparence et la sécurité des transactions. La loi Hoguet impose des règles strictes pour garantir ces principes. Les agents doivent s'inscrire au Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC) et travailler sous mandat d'une agence immobilière ou d'un mandant titulaire de la carte professionnelle (Carte T). Ils doivent également souscrire à une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) pour couvrir les risques associés à leur activité. En outre, ils doivent se conformer aux obligations fiscales, sociales et de déontologie pour garantir l’honnêteté et la protection des clients.

L'agent commercial immobilier agit de manière autonome, sans mandat, et est responsable de toutes les transactions et de la gestion des biens. En revanche, il représente et négocie pour le compte de l'agence ou du mandant, sans pouvoir conclure des transactions en son nom propre.

Déclarer son chiffre d'affaires

L'agent commercial immobilier doit déclarer ses revenus d'activité chaque année, habituellement lors de la déclaration de revenus annuelle. Cette déclaration concerne les commissions perçues sur les transactions immobilières, doit être effectuée en ligne ou via un formulaire papier. De plus, il doit également payer les cotisations sociales sur ses revenus d'activité, calculées en fonction du chiffre d'affaires déclaré et payées régulièrement selon les échéances fixées par l'administration fiscale.

L'agent commercial immobilier en auto-entrepreneur peut également être assujetti à la TVA en fonction de son chiffre d'affaires et du régime fiscal choisi, ce qui implique des déclarations de TVA périodiques si nécessaire.

Les cotisations sociales pour les agents commerciaux immobiliers en auto-entrepreneur représentent généralement 21,2% du chiffre d'affaires réalisé. Pour calculer le montant des cotisations, on multiplie le chiffre d'affaires par ce taux. Ces cotisations doivent être déclarées et payées mensuellement ou trimestriellement, selon les préférences du professionnel, via le site de l'auto-entrepreneur ou le portail officiel de l'administration fiscale.

Le régime fiscal

Les bénéfices non commerciaux (BNC) des agents commerciaux immobiliers en auto-entrepreneur sont soumis au régime fiscal des BNC. Calculés sur la base des recettes et des charges professionnelles, ils doivent être déclarés annuellement dans la déclaration de revenus. Ces bénéfices sont imposés selon le barème progressif de l'impôt sur le revenu et sont également soumis aux cotisations sociales prélevées sur le chiffre d'affaires réalisé.

L'abattement fiscal de 34% est une réduction d'impôt appliquée sur les revenus des agents commerciaux immobiliers en micro-entreprise. Cette mesure permet de réduire la base imposable, diminuant ainsi le montant des impôts à payer. Les agents commerciaux immobiliers peuvent automatiquement déduire 34% de leurs recettes brutes pour calculer leur bénéfice imposable, réduisant ainsi leur charge fiscale. Cet abattement fiscal encourage l'entrepreneuriat dans l'immobilier en allégeant la pression fiscale sur les revenus des agents.

Travailler avec des agences immobilières ou des réseaux de mandataires : Qui choisir ?

Avantages et inconvénients de chaque option

Agences immobilières ou réseaux de mandataires ?

Comment choisir ?

Pour choisir entre une agence immobilière traditionnelle et un réseau de mandataires, évaluez vos objectifs, le niveau de soutien offert, les opportunités de rémunération, la culture d'entreprise, la réputation et les possibilités de croissance et de développement professionnel. Optez pour l'option qui correspond le mieux à vos besoins et aspirations professionnelles.

Conclusion

Devenir agent commercial immobilier en tant qu'auto-entrepreneur offre indépendance, réussite et épanouissement professionnel, accessible à tous sans diplôme requis. La profession offre flexibilité, revenus attrayants et développement personnel. En collaborant avec des agences immobilières ou des réseaux de mandataires, les agents peuvent choisir la voie qui leur convient le mieux. Avec les compétences, la gestion rigoureuse et l'engagement envers la satisfaction des clients, les agents peuvent réussir dans un secteur en constante évolution, avec de nombreuses opportunités. Quand l'implication et les compétences sont mises à profit, la réussite est assurée.

Suivez ce lien pour découvrir notre guide plus détaillé pour devenir auto-entrepreneur

Questions fréquentes

Il faut acquérir les compétences nécessaires via des formations, s'inscrire en tant qu'auto-entrepreneur sur le portail de l'URSSAF ou via le guichet unique INPI, s'inscrire au Registre Spécial des Agents Commerciaux, conclure un contrat de mandat, souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle, puis se lancer ! 

Pour déclarer votre chiffre d'affaires en tant qu'agent commercial immobilier, vous devez enregistrer méticuleusement toutes vos commissions perçues dans un registre dédié. Lors de votre déclaration de revenus annuelle, remplissez le formulaire approprié en fournissant le total de vos commissions à l'administration fiscale. Assurez-vous également de régler les cotisations sociales correspondantes, calculées selon votre chiffre d'affaires déclaré et les taux en vigueur. Si votre activité est assujettie à la TVA, n'oubliez pas de déclarer et de payer la TVA due sur vos transactions immobilières.

Le régime fiscal applicable aux agents commerciaux immobiliers en auto-entrepreneur est celui des bénéfices non commerciaux (BNC). Sous ce régime, les agents déclarent leurs revenus annuels et sont imposés selon le barème progressif de l'impôt sur le revenu.

Concernant l'abattement forfaitaire, il s'agit d'une réduction d'impôt appliquée sur les revenus des agents commerciaux immobiliers en micro-entreprise. Cet abattement est de 34% du chiffre d'affaires réalisé. En pratique, cela signifie que les agents peuvent déduire automatiquement 34% de leurs recettes brutes pour calculer leur bénéfice imposable, ce qui entraîne une diminution de leur charge fiscale.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.