Gérant de SARL en maladie : comment gérer ?

L'article en brefDevenir gérant de SARL implique des responsabilités et des critères spécifiques, tels qu'être majeur et capable, posséder la nationalité française ou celle d'un État membre de l'Union européenne, ou encore détenir un titre de séjour autorisant l'exercice d'une activité commerciale en France. Outre la gestion quotidienne, le gérant doit agir dans l'intérêt de la société, sous peine de voir sa responsabilité civile, pénale et fiscale engagée. L'article souligne également l'impact potentiel de l'arrêt maladie sur la rémunération du gérant et sur les finances de la société, mettant en lumière les enjeux de la protection sociale et des assurances complémentaires pour pallier les pertes de revenus.

La gestion d'un arrêt maladie pour un gérant de SARL exige une préparation et une adaptation tant sur le plan organisationnel que financier. Les statuts de la SARL, qui doivent être enregistrés auprès du greffe du tribunal de commerce, jouent un rôle crucial en définissant les modalités de nomination et de rémunération du gérant, ainsi que les procédures en cas d'incapacité temporaire. Les protections telles que l'assurance prévoyance santé sont essentielles pour assurer le maintien du niveau de vie du gérant et de sa famille, soulignant l'importance d'une bonne couverture pour garantir la continuité des opérations de l'entreprise en toute circonstance.
Temps de lecture : 7minDernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Julien PIGNONExpert-Comptable et Commissaire aux Comptes chez l’Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
Gérant de SARL en maladie comment gérer

Le gérant de SARL (Société à responsabilité limitée) a pour fonction de représenter la société à l'égard des tiers. Il engage donc la SARL en signant les actes et contrats au nom et pour le compte de celle-ci. Pour prétendre à cette fonction il convient d'être une personne physique, majeure et capable ou mineure émancipé, disposée de la nationalité française, être un ressortissant de l'Union européenne ou être un détenteur d'un titre de séjour autorisant l'exercice d'une activité commerciale en France, ne pas exercer d'activité incompatible avec la fonction de gérant et ne pas avoir été visé par une condamnation d'interdiction de gérer.

Au titre de son mandat social, le gérant de SARL a un devoir de loyauté envers la société. Toutes ses actions doivent œuvrer pour l'intérêt social de celle-ci. Dans le cas contraire, il bénéficie d'une protection moindre et engage donc sa responsabilité civile, pénale et fiscale. 

Pour un gérant de SARL, l'arrêt maladie n'est pas anodin. En effet, s'il suspend le travail effectué, il suspend également son salaire. La perte de productivité due à l'absence pour maladie du gérant peut également avoir un impact sur les résultats financiers de l'entreprise.

Ensuite, il y a la question des coûts liés à l'arrêt maladie lui-même, comme les indemnités journalières de la sécurité sociale qui ne couvrent pas l'intégralité du salaire. En effet celles-ci sont versées à hauteur de 50% du revenu moyen des 3 dernières années d'activité du gérant.

 

Le statut du gérant de SARL en arrêt maladie

Le gérant de SARL est une figure clé dans la structure de l'entreprise. En simple, le gérant est la personne chargée de la gestion quotidienne de la société.

Le statut du gérant est défini par les statuts de la SARL, qui doivent être enregistrés auprès du greffe du tribunal de commerce. Ces statuts précisent le mode de nomination du gérant, sa rémunération éventuelle, et les conditions de sa révocation.

Il existe deux types de gérants de SARL en France : les gérants minoritaires ou égalitaires (qui détiennent moins de 50% des parts sociales) et les gérants majoritaires (qui détiennent plus de 50% des parts sociales). Les responsabilités et les droits des gérants peuvent varier en fonction de leur statut.

En qualité de gérant, ce dernier a des responsabilités légales, fiscales et sociales. Il est soumis aux obligations déclaratives et doit veiller à la bonne marche de la société. Il peut également engager sa responsabilité civile et pénale en cas de faute de gestion.

Lorsqu'un gérant de SARL est dans l'incapacité temporaire de continuer ou de reprendre une activité professionnelle pour cause de maladie, ses droits dépendent généralement de ce qui est stipulé dans les statuts de la société et des accords éventuels entre les associés.

Il existe alors le maintien du salaire : Certains statuts autorisent le maintien partiel ou total du salaire du gérant pendant une période d'arrêt maladie. Ce dernier peut également souscrire à une assurance complémentaire pour couvrir les périodes d'arrêt de maladie. Ces assurances peuvent garantir le maintien de la rémunération du gérant même en cas d'incapacité temporaire.

Ces assurances complètent en général, les indemnités journalières versées par la caisse primaire d'assurance, qui s'élèvent à 50% des revenus du gérant.

 

Droits à la rémunération pendant l'arrêt maladie : Quelles indemnités journalières pour les indépendants ?

Lorsqu'il s'agit des droits à la rémunération pendant l'arrêt maladie pour les travailleurs indépendants, il est crucial de comprendre le cadre juridique qui régit cette question.

Les indépendants ont-ils des droits similaires à ceux des salariés en matière d'indemnités journalières en cas d'absence pour maladie ?

En France, par exemple, les chefs d'entreprise peuvent prétendre à des indemnités journalières en cas d'incapacité de travail due à une maladie ou un accident. Cependant, les conditions et les montants peuvent varier en fonction du régime auquel l'indépendant est affilié (régime général, RSI, etc.).

La loi encadre ces droits et obligations, mais il est essentiel de rester informé des éventuelles évolutions législatives qui pourraient impacter les indépendants.

La jurisprudence et les précédents sont des outils essentiels pour comprendre comment les tribunaux interprètent et appliquent la loi dans ce domaine. Des cas antérieurs peuvent fournir des indications cruciales sur la manière dont les litiges liés aux indemnités journalières pour les indépendants ont été résolus.

Par exemple, des décisions de justice antérieures pourraient éclairer sur des questions telles que la détermination de la durée de l'arrêt maladie, la validité des justificatifs médicaux fournis par les indépendants, ou encore les éventuelles restrictions auxquelles les travailleurs indépendants pourraient être soumis.

Analyser la jurisprudence existante permettra de guider les indépendants et les experts-comptables dans la compréhension des droits et responsabilités en matière d'indemnités journalières.

 

Procédures en cas de maladie : Que faire ?

En cas d'arrêt maladie d'un gérant de SARL, la procédure doit suivre les conditions suivantes :

  • La notification du gérant de son arrêt maladie doit être faite rapidement, il dispose en effet d'un délai de 48 heures maximum pour déposer le volet destiné à la CPAM. Cela peut se faire par écrit (email, lettre) en mentionnant la date de début prévue, la durée estimée de l'absence en joignant l'arrêt de travail. 
  • Organiser une réunion pour discuter des conséquences de l'absence du gérant. Si nécessaire, une prise de décision est effectuée concernant la délégation des responsabilités pendant cette période. Il convient d'assurer une continuité des opérations en mettant en place des procédures pour gérer les affaires courantes. 
  • S'assurer que toutes les formalités administratives liées à l'arrêt maladie du gérant sont remplies est nécessaire, notamment la notification à la sécurité sociale dans les temps impartis de l'arrêt maladie.

Si la situation peut avoir un impact sur les clients, fournisseurs ou partenaires de la SARL, envisager une communication transparente pour expliquer la situation et assurer sur la continuité des services peut être de rigueur.

Du point de vue de la documentation, il est important de conserver une copie du certificat remis par le médecin dans les archives de la société.

Sur le plan des formalités administratives, il est essentiel de notifier la caisse d'assurance maladie dont dépend le gérant de l'arrêt maladie. Cela garantira que les prestations sociales appropriées sont mises en place.

 

Comment déclarer les indemnités journalières au RSI ?

Concernant la déclaration des indemnités journalières au RSI, il convient de se connecter sur le compte professionnel de l'Urssaf .

Dans la rubrique « déclarations d'indemnités journalières ou aux arrêts de travail ». Il faudra ensuite suivre les instructions et remplir les détails demandés.

 

Comment gérer l'entreprise pendant l'absence du gérant ?

Afin de gérer l'absence pour maladie du gérant de SARL, une réunion est généralement organisée pour discuter des implications de cette absence et prendre des décisions concernant la délégation des responsabilités pendant cette période.

En général, ces mesures sont prises conformément aux dispositions légales et statutaires de la société.

Il est important d'informer les employés de l'absence du gérant et clarifier toute modification dans la structure de responsabilité ou dans le fonctionnement quotidien de l'entreprise est crucial lors d'un arrêt de travail d'un gérant de SARL pour assurer une transparence et la stabilité au sein d'une entreprise. 

Cela permet également de rassurer les parties impliquées sur la reprise de la gestion en l'absence du gérant.

Quel impact sur les opérations quotidiennes ?

Un plan de continuité des opérations commerciales est très important pour assurer une stabilité financière de l'entreprise en cas d'événements imprévus.

Il est nécessaire d'identifier les risques, d'analyser les processus commerciaux, de créer un plan d'urgence et un plan de communication, de sauvegarder les données, et de garantir une formation adéquate du personnel.

Ce qui permettra en cas d'imprévu comme notamment l'arrêt maladie du Gérant, de pouvoir faire face à cette situation sans mettre en péril la société. 

Il peut être utile de désigner un mandataire en cas d'incapacité temporaire du gérant de SARL. Ce mandataire peut-être un autre dirigeant de l'entreprise ou une personne de confiance. Il convient de s'assurer que cette désignation est prévue dans les statuts de la société. 

Si cette nomination est réalisée, il est essentiel de préciser de manière explicite les compétences du mandataire en matière de gestion financière et de prise de décision. Cela peut englober l'accès aux comptes bancaires, la signature de contrats, ainsi que d'autres responsabilités opérationnelles.

 

Les protections et assurances pour les gérants de SARL

Pour les dirigeants de SARL, plusieurs options d'assurance sont disponibles pour couvrir divers aspects de leur activité.

En effet, des assurances peuvent être souscrites comme :

  • La RCP (Responsabilité Civile Professionnelle) qui protège le gérant contre les réclamations liées à des erreurs professionnelles, négligences ou fautes commises dans le cadre de ses fonctions. 
  • L'Assurance Homme Clé, prévoit une indemnisation en cas d'incapacité ou de décès du gérant, assurant ainsi la continuité de l'entreprise. 
  • Multirisque Professionnelle, couvre les dommages matériels, perte d'exploitation, vol, incendie, etc. 
  • La protection juridique, fournit une assistance juridique en cas de litiges, de contentieux ou de problème juridiques pouvant survenir dans l'exercice de ses fonctions pour la SARL. 
  • Complémentaire Santé, propose une couverture santé supplémentaire pour le gérant et ses employés, au-delà des garanties de base de la Sécurité Sociale (visite chez le médecin traitant, soin dentaire, etc.) 
  • L'Assurance Cyber ​​​​​​responsabilité risques, protège contre les conséquences financières liées à une cyberattaque, comme la perte de données, la envers les tiers, etc. 
  • L'Assurance chômage du dirigeant, permet au gérant de bénéficier d'une indemnisation en cas de perte d'emploi, sous certaines conditions. 

Il est important pour un gérant de SARL de bien évaluer ses besoins spécifiques et de personnaliser son portefeuille d'assurance en fonction de la nature de son activité, de sa taille et des risques potentiels.

Une consultation avec un expert en assurance peut aider à déterminer la meilleure combinaison de politiques pour une protection optimale.

La prévoyance santé pour un gérant de SARL offre une protection financière et des avantages pour la gestion globale de la santé.

Les 3 principaux avantages de la prévoyance santé sont :

  • La couverture complète des frais médicaux, des consultations avec le médecin, des médicaments, des soins dentaires et optiques. 
  • La garantie d'un maintien du niveau de vie, en effet en cas d'arrêt de travail du gérant, elle prévoit un versement d'indemnités journalières en compléments des versements de la sécurité sociale afin d'assurer le maintien de la rémunération du gérant pendant la période d'incapacité.
  • La protection de la famille, en cas de décès, celle-ci inclut des garanties de capital décès ou des rentes destinées à protéger financièrement la famille du gérant. 

Elle prévoit également une rapidité d'accès aux soins, une déduction fiscale, une prévention et bien-être ainsi qu'une attractivité pour les collaborateurs. 

Choisir la bonne assurance

Afin de faire le bon choix concernant la compagnie d'assurances, il faut respecter les conditions suivantes :

  • Étudier si l'offre d'assurance est adaptée aux besoins du gestionnaire.
  • Vérifier l'étendue des garanties offertes.
  • Assurer un bon équilibre entre le montant des franchises et le coût des primes.
  • S'assurer que la compagnie d'assurances jouit d'une bonne réputation.
  • Examiner les conditions de paiement et éviter les frais cachés.
  • S'assurer de la réactivité du service client aux besoins de l'assuré.
  • Garantir une clarté dans les termes du contrat pour éviter les ambiguïtés.
  • Vérifier la possibilité de personnalisation en fonction des besoins.
  • S'assurer que le prix demandé n'est pas excessif par rapport à la prestation fournie.

La comparaison des différentes offres d'assurance peut-être un processus long et fastidieux. En effet, il est nécessaire de faire plusieurs devis dans plusieurs compagnies d'assurances afin de comparer au mieux les offres qui se proposent. Comparer les garanties ainsi que les tarifs permet de pouvoir aller vers la compagnie qui convient le mieux au besoin du gérant.

 

Conclusion

Les points clés concernant la gestion d'un arrêt maladie du gérant de SARL sont : de comprendre l'impact financier que celui-ci peut avoir sur la société. Il convient d'assurer la continuité des opérations pendant cet arrêt maladie, afin de ne pas mettre celle-ci en péril.

Il est également essentiel de faire toutes les déclarations administratives ainsi qu'assurer une communication fluide et transparente avec les parties apparaissant, notamment, les éventuels salariés, les clients ou encore les fournisseurs. 

Avoir opté pour un contrat d'assurance peut être pertinent pour la société en elle-même, comme pour le gérant au niveau de sa vie personnel.

En effet, si l'assurance maladie indemnise ce dernier à hauteur de 50% de ses revenus habituels, un contrat d'assurance prévoyance complétera les indemnisations afin de garder un salaire complet, même en arrêt de travail. Un remplaçant pour le gérant de SARL en arrêt maladie peut être prévu également afin d'assurer une bonne gestion des échéances fiscales par exemple.

En résumé, il est préférable pour la société de se préparer au maximum pour un arrêt maladie de son gérant afin de pouvoir assurer la pérennité de celle-ci.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.