Quel indicateur pour une société à impact ou à mission ?

Mis à jour le 15/06/2020

Aujourd’hui, lorsqu’on mesure la performance d’une entreprise traditionnelle, l’indicateur principal de succès, c’est l’argent.

Les actionnaires du CAC 40 par exemple vont mesurer combien d’argent les actions leur rapportent. Pour cela, les investisseurs utilisent traditionnellement un outil appelé TRI = Taux de Retour Interne. Nom barbare qui s’explique simplement : “quand j’achète pour 1 € d’action de cette entreprise et qu’elle me rapporte 1,5€ quand je la revends, alors j’ai gagné 50 centimes grâce à mon investissement. Mon TRI est donc de 50%. J’ai réalisé une plus-value, c’est à dire un gain financier.”

 

C’est cet indicateur (souvent court-termiste) qui guide la stratégie et le plan d’action de la quasi-totalité des grandes entreprises de notre monde.

Mais il y a un hic : si maximiser le profit et donc la valeur de l’action pour les actionnaires est le but principal d’une entreprise, alors elle sera moins concentrée sur le problème qu’elle est sensée résoudre.

 

Cette réflexion est partagée en grande partie par de nombreuses entreprises à impact et/ou à mission. Pour ces dernières, l’entreprise doit en premier lieu résoudre un problème. Car c’est ça le fondement de l’entrepreneuriat : améliorer la vie des gens.

 

Il ne demeure pas moins que toute entreprise va bien évidemment rechercher, en parallèle, son équilibre financier afin d’assurer sa pérennité dans le temps.

Quels indicateurs de performance ces entreprises à impact peuvent-elles donc suivre ?

 

A ce jour il n'existe pas d’indicateur d’impact généralisé. Il est effectivement difficile de comparer l’impact d’une entreprise agissant pour récolter du plastique dans les océans avec une entreprise oeuvrant pour une meilleure scolarisation dans les pays en voie de développement. Les métriques de suivi utilisées ne sont tout simplement pas les mêmes.

 

La solution : Inventer de nouveaux indicateurs !

 

Ces indicateurs n’existant pas, il faut donc les créer dans chaque domaine.

A l’instar de Time for the Planet, société à mission ayant pour objectif de créer des entreprises pour lutter contre le réchauffement climatique au niveau mondial.

Ce challenge est d’ailleurs si titanesque qu’ils ont décidé de réinvestir systématiquement 100% des bénéfices générés pour résoudre ce problème.

Pour suivre la performance des entreprises que Time for the Planet crée, ils ont mis en place leur propre indicateur, le TRP : Taux de Retour pour la Planète.

 

L’idée est de lier directement l’argent à la performance environnementale (à savoir dans leur cas la diminution des gaz à effet de serre)

Cela permet ainsi de mesurer pour chaque euro investi l’impact sur le réchauffement climatique.

Il s’agit donc d’un rapport simple : Tonnes équivalent CO2 non émises ou captées / euro investi.

 

Plus la valeur du TRP est forte, plus l’entreprise est performante pour préserver l’environnement par rapport à l'investissement effectué.

Ainsi 100€ investis dans une entreprise ayant un TRP de 5% permettent de capter tous les ans 5 Tonnes de CO2.

Comme tout bon gestionnaire, cet indicateur permet ainsi à Time for the Planet d’orienter ses investissements vers les solutions ayant le rapport investissement / impact le plus favorable.

 

A vous maintenant de créer vos propres indicateurs pour une meilleure gestion de notre planète !

 

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.
JE TÉLÉCHARGE  <>