Styliste : métier, salaire, formation et diplômes

Mis à jour le 07/06/2018

Niveau d'études : BTS, licence, école d’arts

Salaire en début de carrière : 1.500 € brut

Environnement de travail : salarié, indépendant

Métier(s) similaire(s) : modéliste, toiliste


Notes: 0 (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.

Le rôle du styliste

Le styliste crée des modèles de vêtements ou des accessoires qui sont ensuite fabriqués en série par une marque.

Il commence par coucher ses idées sur le papier au travers de dessins et d'esquisses qui vont servir de base à son travail. Lorsqu'il est satisfait des lignes d'un nouveau modèle, il le reproduit sur ordinateur via un logiciel de DAO (dessin assisté par ordinateur) qui permet de procéder à des retouches sans limite.

Le styliste décide ensuite de la matière qui va servir à la production. Il laisse parler ses goûts personnels, son ressenti sur les tendances, et prend aussi en considération le budget du client. Car il peut y avoir d'importantes différences de tarifs entre différents tissus.

Le styliste est un créatif qui doit sans cesse penser aux contraintes budgétaires.

Il présente le projet global à son commanditaire, avec une évaluation des coûts de production relativement précise. Si ce dernier valide le projet, le styliste suit de près tout le processus de fabrication.

S'il réalise principalement des vêtements, le styliste sait aussi créer des accessoires de mode (chapeaux, sacs, ceintures,…).

Les missions du styliste

Le styliste sait innover et toucher son public :

  • création de dessins, esquisses, rough

  • conception des modèles au format vectoriel

  • choix des nuances

  • création de motifs

  • choix du type de textile

  • budgétisation de la production

  • validation des choix avec le client, ou la direction

  • suivi de fabrication

Les compétences pour devenir styliste

Le styliste fait preuve d'une vraie personnalité :

  • posséder un sens artistique prononcé

  • aimer travailler seul, et savoir travailler en équipe

  • savoir coudre, tricoter, manipuler la matière

  • être capable d'imposer son style

  • savoir communiquer avec les autres corps de métiers et les commanditaires

  • s'intéresser à toutes les dernières tendances de la mode (et être capable d'anticiper les prochaines)

  • connaître les coûts de production textile

  • maîtriser la chaîne de production textile (afin de savoir ce qui est réalisable ou non)

Le cursus pour devenir styliste

Le styliste suit une formation initiale dans la mode et peut se spécialiser vers la création :

Le lieu de travail du styliste

Le styliste partage son temps entre sa planche à dessin, son poste informatique, et le mannequin factice qui lui sert aux essais.

Il travaille seul pour la phase de création pure, mais rejoint une équipe de couturiers pour la réalisation du prototype.

La carrière du styliste

Le styliste démarre le plus souvent en tant qu'assistant avant de se voir offrir l'opportunité d'apporter ses propres idées.

Les débouchés les plus nombreux se situent dans les ateliers des grandes marques populaires qui tentent de suivre les tendances du marché. Selon les enseignes, le styliste aura plus ou moins de liberté de création.

L'évolution peut se faire en interne en devenant directeur de collection ou bien chef de produit.

La consécration ultime pour le styliste : créer sa propre ligne de vêtements. Il devient alors créateur de mode, mais les exemples d'une telle réussite sont rares sur un marché largement occupé par les grands industriels.

Les plus doués pourront tenter leur chance dans un atelier de haute couture et créer des modèles uniques pour une clientèle privilégiée.