Consultant formateur : Fiche métier, Définition, Salaire

Mis à jour le 02/09/21

Parmi les 10 métiers progressant le plus depuis 20 ans, celui de consultant formateur à la cote. En effet, grâce aux NTIC (Nouvelles technologies de l’information et de la communication), le métier de formateur est en forte évolution et attire de plus en plus de professionnels souhaitant devenir indépendant. Aussi, la réforme de la formation continue en France a accentué ce besoin de formation notamment dans les entreprises.


Un consultant doit disposer d’une formation professionnelle de niveau BAC +4 ou BAC +5 en étant expert dans son domaine. Néanmoins, ni la formation, ni les diplômes ne suffisent pour être un bon consultant formateur : il faut un véritable attirail de compétences oratoires, organisationnelles, pédagogiques et de communication afin que la formation que vous délivrez soit comprise et efficace pour vos interlocuteurs.

Être consultant formateur qu'est ce que c’est ?

Définition

Un consultant formateur est un professionnel appelé par les entreprises qui veulent former leurs employés dans différents domaines en vue de les rendre autonomes. Ces domaines peuvent toucher le conseil, le management, les ressources humaines…
 

Formation et qualification

Un consultant a généralement une formation entre BAC+4 et BAC+5 variant entre master spécialisé et diplôme d'école supérieure (école de commerce notamment).

On retrouve par exemple les formations suivantes :

  • Master en Ressources humaines

  • Formation en Ingénierie

  • Master Droit

  • Master en Sciences sociales

  • Master en Psychologie

Le cursus professionnel choisi peut être complété par une expérience professionnelle dans le domaine de prédilection.

La pratique d’une langue étrangère, et particulièrement l’anglais, peut également être demandée.
 

Qualités requises

Le métier de consultant formateur requiert de nombreuses compétences au-delà des compétences techniques essentielles. Un bon consultant formateur devra veiller à répondre à ces différentes compétences :

  • Bonnes qualités relationnelles, savoir-être

  • Qualités oratoires et expressives irréprochables

  • Capacité d’écoute, écoute active

  • Patience, pédagogie, méthodes pédagogiques efficaces

  • Humilité

  • Bonne communication, sait faire passer des messages de manières efficaces, leadership...
     

Salaire

Bien que le salaire en tant qu’indépendant ne soit pas assuré de manière mensuelle à cause de l’incertitude de l’emploi et du statut de freelance, le salaire d’un consultant formateur oscille généralement entre 2 300€ et 3 000€.

Bien sûr, ce salaire dépendra de votre temps de travail et de vos compétences/formations qui détermineront vos prix ainsi que vos demandes de prestations par les entreprises.

Si le consultant décide de faire appel à une société de portage salarial, il bénéficiera des avantages assimilés salariés et donc d’un salaire mensuel fixe. Néanmoins, la société de portage conservera une partie de la rémunération de sa mission.

 

Les étapes pour devenir consultant formateur

Se former et enrichir son portfolio

La première étape et non des moindres pour pratiquer le métier de consultant formateur est la formation professionnelle. Il est essentiel d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de ce métier afin d’améliorer son employabilité.

Au-delà des compétences professionnelles, c’est un véritable développement des compétences que le formateur certifié doit avoir : gestion de projet, organisation de séminaires, animateur, orateur, leader… Le formateur professionnel est un véritable couteau suisse !
 

Réaliser une étude de marché

Afin de mieux connaître ses concurrents et les attentes de vos clients, vous pouvez analyser le marché : observer les compétences des consultants formateurs, leurs cursus mais aussi les objectifs pédagogiques et les méthodes et outils que souhaitent développer les clients.

Cette étape vous permet d’avoir un premier aperçu du milieu professionnel qui vous attend. Vous pourrez également organiser une première session de prospection.
 

La stratégie commerciale

Après avoir réalisé l’étude de marché, vous devez adapter votre stratégie aux résultats observés afin d’être cohérent avec l’offre de dispositif de formation proposée et la demande de programme de formation souhaitée.

Ainsi, vous adapterez donc :

  • vos tarifs en fonction de ceux de vos concurrents et de votre plan de formation

  • vos compétences, aptitudes, certifications, spécialisations et outils pédagogiques permettant de vous différencier de la concurrence accrue

  • votre stratégie de communication : référencement, site internet, argumentaire commercial

  • votre stratégie de distribution ainsi que vos canaux pour trouver des clients potentiels

  • votre mode d’organisation de travail : formation à distance ou en présentiel, en groupe, formation des adultes…
     

Les prévisions financières

Le prévisionnel financier du consultant financier doit s’adapter à la stratégie commerciale établie en amont, et notamment au matériel et besoin de financement nécessaires au démarrage de l’activité :

  • Le matériel informatique et les logiciels nécessaires

  • Les coûts de location des lieux de réception pour ces formations (bureaux, salles de réunions…)

  • Au coût de la stratégie de communication qui est très importante au début de l’activité professionnelle (carte de visite, site internet, plaquettes…)

  • Les frais de papeterie pour vos supports de formation à destination de vos participants

Le compte de trésorerie et le compte de résultat prévisionnel vous permettront de définir votre modèle économique et d’établir un chiffre d’affaires prévisionnel en vue de vous dégager un salaire.
 

Choisir son statut juridique et son régime fiscal

Le choix du statut juridique se fait en fonction du modèle économique préalablement choisi. Deux options s’offrent à vous :

  • Travailler en indépendant en engageant votre nom et votre responsabilité sous la forme d’une entreprise individuelle ou d’une auto-entreprise

Vous êtes alors sous le statut de profession libérale et au régime de l’impôt sur le revenu dans la catégorie des BNC (Bénéfices non commerciaux)

  • Évoluer sous le formation d’un cabinet de conseil en travaillant sous la forme d’une société (SARL, EURL, SAS, SASU)

Ici, votre société sera soumise au régime de l’impôt sur le revenu ou au régime de l’impôt sur les sociétés.

 

Les différentes possibilités en tant que consultant formateur

Quels sont les secteurs, métiers et spécialités possibles ?

Les différents secteurs possibles

Votre secteur de prédilection sera en accord avec votre formation initiale. Si vous avez suivi un parcours en management, votre mission sera par exemple d’animer une formation sur le sujet “Comment devenir un manager responsable ? “ Grâce à votre connaissance managériale, vous développerez chez vos apprenants de nouvelles compétences.

Il existe de nombreux autres secteurs possibles tels que :

  • L’informatique

  • Le droit

  • L’économie

  • Les sciences humaines

  • La psychologie

  • Les sciences sociales

  • Le management

  • La gestion du personnel

ou tout autre domaine de formation dans lequel vous êtes un expert.
 

Où et comment travailler ?

En tant que formateur, vous êtes indépendant. Que vous soyez assimilé salarié au sein d’une société de portage salarial ou auto-entrepreneur, vous avez cette dimension de liberté qui vous laisse libre champ dans la réalisation de votre activité professionnelle.

Vous pouvez donc travailler depuis chez vous ou au sein d’une sous location, dans des bureaux, dans des salles spécialement conçues pour recevoir ce type de modules de formation, dans des centres de formation…

Vous êtes également libre de choisir qui vous voulez former : des adultes, des étudiants dans le cadre d’une intervention, des demandeurs d’emploi…

Vous pouvez également choisir la place que prendra cette fonction dans votre activité. Est-ce une formation que vous disposez de manière constante et qui constitue la totalité de vos revenus ou êtes-vous plutôt un formateur occasionnel qui désire faire part de son métier et de ses qualifications ?

 

Le déroulement d’une mission de consultant formateur

Après avoir fait le travail de recherche nécessaire notamment en ce qui concerne son étude de marché, le consultant multipliera normalement les missions. Voici leur déroulement :

La rencontre avec le client

Le professionnel rencontre donc le client afin de déterminer quels sont ses besoins, ses demandes et vérifie également s’il est en mesure de satisfaire sa requête.
 

Préparation de la session de formation

Une fois les requêtes et les demandes spécifiques du client connues, le consultant prépare sa formation en déterminant donc le contenu ainsi que les objectifs de sa formation, les différents outils pédagogiques, supports et documents utiles aux futurs formés qui suivront la formation.

Le consultant indépendant veillera également à s’adapter à plusieurs critères tels que le nombre de participants, le sujet, le support à utiliser, le type d’animation le plus efficace, le lieu le plus approprié… pour que chaque participant puisse suivre efficacement, qu’il y ait une dynamique de groupe motivante et que la formation soit efficace.
 

La session de formation

L'intervenant doit montrer des qualités relationnelles et professionnelles dès le début de sa formation. Les stagiaires doivent sentir qu'ils sont entre de bonnes mains et qu'ils peuvent lui poser des questions et interagir avec lui. Cette étape est primordiale pour la suite de la formation, que ce soit son dynamisme, ses échanges mais également sa bonne compréhension et plus tard, ses retombées positives ou négatives.

Le formateur doit également veiller à ce que le nombre de participants inscrits corresponde bien au nombre de participants présents.

Durant sa formation, il veillera à disposer de précieux conseils de manière claire et limpide afin que ceux-ci soient compris de tous et appliqués plus tard.

A la fin de la session et s'il y en a, le consultant répondra de manière pédagogue aux différentes questions qui lui sont posées. Si un participant ne saisit pas ses explications, il devra être patient et prendre le temps d'expliquer de nouveau en changeant des termes ou en illustrant à l'aide d'exemples concrets.
 

Évaluation de la bonne compréhension du cours disposé

Afin de déterminer si les participants ont réellement saisi les données qui ont été développées pendant le cours, l'intervenant pourra par exemple passer un questionnaire.

Une manière ludique de vérifier que les participants ont bien compris vos recommandations et que votre méthode d'enseignement est efficace !

Image
melissa-turkmen-expert-comptable
Mélissa TURKMEN
Accompagnateur de freelances chez L-Expert-Comptable.com

Souriante et altruiste sont deux qualificatifs qui collent à la peau de Mélissa, ce qui n'est pas pour déplaire à ses clients.