Physicien : métier, salaire, formation, diplômes

L'article en brefLe métier de physicien, accessible après un parcours universitaire pouvant aller de bac+5 à bac+11, se caractérise par l'analyse mathématique de notre environnement. En physique expérimentale, le physicien développe de nouvelles méthodes pour améliorer les produits industriels, tandis qu'en recherche fondamentale, il théorise les lois de la physique. Ses travaux s'étendent de l'infiniment petit à l'infiniment grand, publiant ses résultats pour avancer la connaissance scientifique. Les physiciens débutent leur carrière avec un salaire d'environ 2 200 € brut par mois, avec des perspectives d'évolution jusqu'à 3 000 € brut, outre les primes potentielles.

Le rôle du physicien est essentiel dans les laboratoires pour mener des analyses, élaborer des théories, et publier dans des revues scientifiques. Leur formation commence par une licence en physique ou physique-chimie, suivie d'un master spécialisé et d'un doctorat pour ceux qui visent la recherche fondamentale. Les grandes écoles d'ingénieurs offrent également des formations spécialisées pour les physiciens. Leur environnement de travail varie entre laboratoires et bureaux, avec des possibilités d'évoluer dans l'enseignement, la recherche, ou l'industrie dans des domaines comme l'optique, le nucléaire, ou le biomédical. En fonction publique, ils peuvent aspirer à devenir directeurs de recherche.
Temps de lecture : 3minDernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Justine DROUVOTComptable chez L-Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
physicien-fiche-metier

Fiche métier

  • Niveau d'études : bac+5 à bac+11
  • Salaire en début de carrière : 2 200 € brut
  • Environnement de travail : salarié
  • Métier(s) similaire(s) : chercheur en physique, ingénieur physicien, enseignant-chercheur

Le rôle du physicien

Le physicien analyse notre environnement et en tire des conclusions mathématiques.

S'il pratique de la physique expérimentale, il réalise diverses expériences et prises de mesures qui l'amènent à développer de nouveaux procédés afin d'améliorer les produits de l'industrie comme dans l'optique ou l'électronique.

En recherche fondamentale, il s'applique à théoriser les lois de la physique afin de faire avancer le savoir général et la compréhension du monde qui nous entoure.

De l'infiniment petit à l'infiniment grand, de l'atome au cosmos, tout intéresse le physicien.

Il publie les conclusions de ses recherches afin de partager ses résultats d'expérience. C'est un passage obligé pour les doctorants.

Les missions du physicien

Le physicien démontre et explique par des tests et des mesures :

  • Analyses en laboratoires

  • Élaboration de théories

  • Publications dans les revues scientifiques

  • Prise de parole en public

Les compétences pour devenir physicien

Le physicien est appliqué et rigoureux :

  • avoir l'esprit fondamentalement scientifique

  • Faire preuve de calme et de concentration

  • Être à l'aise en rédaction

La formation pour devenir physicien

La formation initiale de physicien débute par une licence qui se prépare en trois ans après le bac :

  • Licence de physique

  • Licence de physique-chimie

  • Licence de mathématiques et physique

Ensuite, le candidat doit entamer un master en deux ans en université :

  • Master de physique

  • Master de physique nucléaire

  • Master physique des particules

  • Master de physique fondamentale

  • Master physique et sciences des matériaux, photonique et nanotechnologies

  • Master physique et sciences des matériaux, modélisation et simulation en mécanique

  • Master physique et sciences des matériaux, matériaux de structure

  • Master physique et sciences des matériaux, matériaux fonctionnels

Le doctorat (bac+8) est nécessaire pour devenir chercheur (recherche fondamentale), et bien souvent le post doctorat (bac+11) permet d'accomplir une vraie carrière dans le domaine :

  • Doctorat en physique

  • Doctorat en science des matériaux

  • Doctorat en physique appliquées

  • Doctorat en physique atmosphérique

  • Doctorat en optique et photonique

  • Doctorat en physique et astrophysique

Autre possibilité de formation, les grandes écoles d'ingénieurs. Elles sont accessibles avec un niveau bac+2, après une classe préparatoire de deux ans. Le cycle se déroule sur trois ans et permet de préparer un doctorat. Trois écoles sont particulièrement spécialisées dans la formation des physiciens :

  • Grenoble INP-Phelma

  • École supérieure de physique et de chimie industrielle ParisTech

  • Télécom physique Strasbourg

Le salaire du physicien

Un chercheur débutant perçoit environ 2 200 € brut. Cette rémunération augmente par la suite jusqu'à 3 000 € brut. Des primes peuvent s'ajouter à ce montant :

  • Prime d'excellence scientifique : de 3 500 à 15 000 €/an

  • Prime de responsabilité pédagogique : de 3 500 à 15 000 €/an

  • Prime de recherche et d'enseignement supérieur : 1 245 €/an

Dans le privé, le physicien touche une rémunération supérieure qui est définie selon son niveau de responsabilités.

Le lieu de travail du physicien

Selon qu'il pratique de la physique fondamentale ou appliquée, le physicien peut aussi bien travailler dans la recherche ou dans l'industrie. L'enseignement est également une voie ouverte pour les doctorants.

Passant la majeure partie de son temps entre son laboratoire et son bureau afin de synthétiser les résultats de ses analyses, le physicien est régulièrement amené à se rendre à des conférences ou des rencontres professionnelles aux quatre coins du globe.

La carrière du physicien

Le physicien titulaire d'un doctorat ou d'un post doctorat peut devenir enseignant chercheur en passant le concours universitaire de maître de conférences.

Dans le monde de l'industrie, le physicien peut se spécialiser dans un domaine précis (nucléaire, optique, acoustique, biomédical,…) et ainsi acquérir une expertise poussée qui lui permette d'évoluer vers des fonctions à responsabilités.

Dans la fonction publique, au sein d'un EPST (établissement public à caractère scientifique et technologique) son évolution de carrière suit le barème de l'administration. Il peut passer un concours interne afin d'accéder au poste de directeur de recherche.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.