Ingénieur d'étude et développement : métier, salaire, formation, diplômes

Mis à jour le 15/11/2017

Niveau d'études : bac+5

Salaire en début de carrière : 2 500 € brut

Environnement de travail : salarié

Métier(s) similaire(s) : concepteur-développeur, ingénieur génie logiciel, programmeur


Notes: 0 (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.

Le rôle de l'ingénieur d'étude et développement

L'ingénieur d'étude et développement conçoit et développe un logiciel, un progiciel ou une application adaptés aux besoins informatiques d'une structure.

Première étape : le recensement des besoins. Celui-ci est généralement fait par la direction, le responsable informatique et/ou le chef de projet. L'ingénieur d'étude et développement en prend connaissance, analyse les demandes, détermine la faisabilité et crée le plan de l'architecture du programme en indiquant les fonctionnalités requises. Si certain désidératas sont exprimés avec maladresse, il n'hésite pas à demander des éclaircissements afin de ne pas se lancer sur une fausse piste.

Grâce à des progiciels dédiés à la programmation, l'ingénieur d'étude et développement procède à la conception technique du projet. Il maîtrise les langages informatiques sur le bout des doigts (C++, Java, Delphi,…). Son travail se fait, par intermittence, seul ou en équipe.

En fin de projet, ou à chaque étape à valider, il effectue des tests d'utilisation afin de dénicher d'éventuels dysfonctionnements.

Lorsque le progiciel, le logiciel ou l'application sont prêts, l'ingénieur d'étude et développement le remet à son commanditaire, accompagné d'un manuel d'utilisation.

Les missions de l'ingénieur d'étude et développement

L'ingénieur d'étude et développement assure la conception technique d'un progiciel :

  • analyse des besoins utilisateurs et rédaction d'un cahier des charges

  • création de l'architecture du progiciel et définition des fonctionnalités

  • mise en œuvre de la programmation

  • réalisation de tests en conditions réelles et validation des étapes de conception

  • édition d'un manuel technique

  • gestion des bugs et mise en place de correctifs

Les compétences pour devenir ingénieur d'étude et développement

L'ingénieur d'étude et développement possède un haut niveau d'expertise :

  • savoir programmer, coder et développer

  • être capable d'analyser les demandes des clients

  • savoir travailler seul comme en équipe

  • faire preuve d'une excellente présentation, et être à l'aise en communication orale

  • maîtriser l'anglais

La formation pour devenir ingénieur d'étude et développement

De formation universitaire ou en école privée, l'ingénieur d'étude et développement est titulaire d'un niveau bac+5 au minimum :

  • Master développement logiciel

  • Master méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises

  • Master informatique, spécialité génie logiciel

Le candidat connaît généralement un parcours qui passe par un bac S ou STI2D, puis un BTS ou un DUT et enfin une licence. Les écoles privées recrutent au niveau bac+2.

Le salaire de l'ingénieur d'étude et développement

L'ingénieur d'étude et développement perçoit environ 2 500 € brut en début de carrière.

Après quelques années d'expérience il peut espérer atteindre aisément les 3 500 € brut.

Créer une entreprise de services numériques

Le lieu de travail de l'ingénieur d'étude et développement

En tant que prestataire externe de l'entreprise, l'ingénieur d'étude et développement agit pour le compte d'une ESN (entreprise de services numériques) ou d'un cabinet d'études spécialisé. Il peut alors opérer toute la partie technique depuis son bureau, ou directement sur site afin de simplifier les rencontres avec les autres membres de l'équipe et les étapes de validation.

Ce professionnel peut aussi trouver sa place au sein d'une grande entreprise dont les besoins numériques sont constants, ou d'une administration où les besoins nationaux sont centralisés.

La carrière de l'ingénieur d'étude et développement

Après avoir occupé la fonction de junior pendant trois à cinq ans, l'ingénieur d'étude et développement devient sénior et peut opérer seul sur des projets d'envergure.

Par la suite, il peut choisir de s'orienter vers un poste d'auditeur, notamment en matière de sécurité de données où l'enjeu réclame de plus en plus de spécialistes.