Chaudronnier : métier, salaire, formation et diplômes

L'article en brefLe chaudronnier est un artisan spécialisé dans la fabrication de pièces métalliques par découpage, formage et assemblage. Ce professionnel travaille sur divers matériaux tels que l'acier, l'inox ou l'aluminium pour créer ou réparer des éléments de structures métalliques, des réservoirs ou des tuyauteries, indispensables dans de nombreux secteurs comme l'aéronautique, la construction navale ou encore l'industrie pétrochimique. Sa maîtrise de techniques variées et sa capacité à lire des plans techniques sont essentielles pour mener à bien ses projets.

L'article offre un aperçu complet sur la formation et les compétences nécessaires pour embrasser cette profession. Il décrit les parcours d'études possibles, allant du CAP au BTS, et souligne l'importance de l'apprentissage en milieu professionnel. De plus, il aborde les perspectives de carrière et les évolutions de salaire, offrant une vision globale pour ceux qui envisagent de se lancer dans ce métier à la fois technique et créatif, où précision et habileté manuelle sont primordiales.

Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Julien PIGNONExpert-Comptable et Commissaire aux Comptes chez l’Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
Chaudronnier

Niveau d'études : CAP à bac+2

Salaire en début de carrière : 1 480 € brut

Environnement de travail : salarié, artisan

Métier(s) similaire(s) : tuyauteur, technicien en chaudronnerie industrielle, tôlier

Le rôle du chaudronnier

Le chaudronnier réalise des pièces ou des ouvrages en métaux à partir de cuivre, d'acier, d'étain, de plomb ou d'aluminium.

Son travail débute par l'étude du plan sur papier de la forme à réaliser. A partir de ces indications, il définit le type de métaux dont il aura besoin ainsi que la quantité de feuilles nécessaires (le chaudronnier travaille le métal à partir de morceaux plats appelés "feuilles").

Ensuite, il réalise un "développé". Il s'agit du dessin à plat de la forme à obtenir, avant façonnage des tôles. Les côtes et contraintes qui en ressortent permettent au chaudronnier de régler précisément les machines de découpe qu'il va utiliser.

Avec en main les éléments de chaudronnerie nécessaires à la conception de la pièce, le chaudronnier vérifie la bonne imbrication de l'ensemble par un assemblage provisoire.

Ensuite il ne lui reste plus qu'à solidariser le tout en utilisant des techniques de soudage ou de rivetage.

 

Les missions du chaudronnier

Le chaudronnier conçoit des ouvrages en métal :

  • création d'un "développé" selon les plans fournis

  • découpe des feuilles de métal

  • assemblage du métal

  • polissage

  • réparation

 

Les compétences pour devenir chaudronnier

Le chaudronnier doit avoir une bonne condition physique :

  • savoir lire un plan industriel

  • maîtriser les techniques de travail du métal

  • savoir faire preuve de précision

  • être capable de travailler dans une atmosphère éprouvante

 

La formation pour devenir chaudronnier

Jusqu'à il y a peu, le CAP suffisait à répondre à toutes les offres d'emploi de chaudronnier. Si certaines restent encore accessibles à ce niveau d'études, de nombreux recruteurs ont revu le profil des candidats à la hausse (bac ou bac+2). Notamment dans les industries sensibles :

 

Le salaire du chaudronnier

Le chaudronnier débutant perçoit 1 480 € brut par mois. A son poste, le salaire évolue peu et suit le barème de l'ancienneté défini par l'entreprise.

En tant qu'artisan, il propose ses propres tarifs.

Créer son entreprise de créations métalliques

 

Le lieu de travail du chaudronnier

Le chaudronnier réalise les petites et moyennes pièces dans son atelier. Pour les ouvrages plus conséquents, il assemble directement sur site les divers éléments. Il doit alors se rendre mobile géographiquement pour répondre à des commandes sur tout le territoire national.

Ce professionnel exerce un métier relativement fatigant. Son environnement de travail n'est pas des plus reposants, et il doit composer avec de lourdes feuilles métalliques à transporter.

Ses services sont sollicités par de nombreuses industries, que ce soit pour manufacturer des produits ou pour répondre à leurs besoins propres en matière de production.

 

La carrière du chaudronnier

La chaudronnerie offre d'excellents débouchés de travail. Les ouvriers qualifiés dans ce domaine sont moins nombreux que les besoins de l'industrie. Toutefois, il n'est pas rare de devoir passer par quelques missions en intérim avant de pouvoir décrocher un CDI.

Un chaudronnier expérimenté peut espérer passer responsable d'atelier ou chef d'équipe. Les plus créatifs peuvent se spécialiser dans la chaudronnerie d'art ou dans la restauration d'ouvrages historiques.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.