Gestionnaire : métier, salaire, formation, diplômes

Mis à jour le 29/08/2017

Niveau d'études : bac+2 à bac+5
Salaire en début de carrière : 1 900 € brut
Environnement de travail : salarié, indépendant
Métier(s) similaire(s) : gestionnaire administratif, gestionnaire de patrimoine, gestionnaire de paie


Notes: 0 (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.

Le rôle du gestionnaire

Le gestionnaire est en charge du pilotage d'une structure ou d'un élément de cette structure. Le gestionnaire est spécialisé dans un domaine précis (l'économie, le droit, la comptabilité, l'administration,…).

Sa mission première est l'analyse de la situation. Quel que soit le secteur dans lequel il évolue, le gestionnaire doit être capable d'identifier les tenants et les aboutissants qui caractérisent le mode de fonctionnement de son environnement.

Travailleur autonome, le gestionnaire endosse seul les responsabilités liées à la gestion, mais doit aussi savoir déléguer certaines tâches ou œuvrer de concert avec des collaborateurs spécialisés. Il dirige une équipe plus qu'il ne travaille en équipe.

Le gestionnaire est tout autant spécialiste dans son domaine, que polyvalent sur ses compétences. Il doit être capable, sans pour autant acquérir les notions d'un expert, de s'en sortir dans tous les domaines inhérents à l'activité. Ces capacités lui permettent, si ce n'est de résoudre un problème lui-même, de savoir au moins vers quel professionnel se tourner.

Le métier demande une grande implication de la part du gestionnaire qui sait obligatoirement faire preuve d'une rigueur absolue dans toutes ses tâches.

Les missions du gestionnaire

Le gestionnaire prend en charge une activité qu'il lui incombe de maîtriser :

  • analyse de la situation

  • mise en place et application de protocoles de procédures

  • retranscription de l'activité quotidienne sur un tableau de bord

  • mesure des pertes et profits générés

  • travail collaboratif avec le reste de l'équipe

Les compétences pour devenir gestionnaire

Le gestionnaire possède une main de fer dans un gant de velours :

  • savoir utiliser les outils de gestion (ordinateur, planning,…)

  • maîtriser une partie des connaissances connexes à la gestion (économie, droit, production,…)

  • être capable de travailler seul comme en équipe

  • faire preuve d'une présentation irréprochable

La formation pour devenir gestionnaire

Les missions du gestionnaire sont très variables selon le domaine de gestion qui est pratiqué. Toutefois, la plupart regroupent des compétences plus ou moins importantes en finances, économie, droit, et gestion bien sûr. Du bac+2 au bac+5, de nombreuses formations conduisent au profil de gestionnaire :

  • BTS comptabilité et gestion

  • DUT gestion des entreprises et des administrations

  • Licence professionnelle collaborateur en gestion des ressources humaines

  • Licence professionnelle contrôle de gestion

  • Diplôme supérieur de comptabilité et gestion

  • Diplôme d'IEP (institut d'études politiques)

  • Master contrôle de gestion

  • Master en droit

  • Master en commerce et gestion

  • Master en ressources humaines

Le salaire du gestionnaire

Selon son niveau d'études et les compétences qui lui sont demandées, le gestionnaire peut débuter sa carrière de 1 900 à 2 800 € brut par mois.

Le lieu de travail du gestionnaire

Le gestionnaire est généralement un travailleur sédentarisé qui n'a que peu de raisons de quitter son bureau. Il y traite tous les dossiers et peut rester en contact avec ses équipes.

Des déplacements peuvent toutefois être requis si le gestionnaire décide de partir à la rencontre de collaborateurs extérieurs de l'entreprise avec qui il souhaite mettre en place un nouveau mode de fonctionnement par exemple.

La carrière du gestionnaire

Le gestionnaire peut faire évoluer sa carrière vers un poste de supervision selon le domaine d'expertise qui est le sien : un gestionnaire du personnel peut devenir responsable des ressources humaines, un gestionnaire de patrimoine peut viser un poste de gérant de portefeuille, et un gestionnaire administratif peut passer chef d'un service comptable.

Dans tous les cas, l'exercice du métier de gestionnaire est très formateur pour affronter les aléas du terrain.