Elagueur : métier, salaire, formation, diplômes

L'article en brefDans le monde captivant de l'élagage, l'élagueur s'élève comme un acrobate des arbres, mêlant expertise en botanique et habiletés physiques impressionnantes pour maintenir et soigner la végétation. Ce professionnel, souvent perçu dans les hauteurs, est non seulement responsable de la taille des branches, mais veille également à la santé des arbres en appliquant des produits cicatrisants. En milieu urbain ou naturel, il assure la sécurité des environnements environnants, mettant en place des mesures préventives pour éviter tout accident lors de ses interventions.

L'accès à cette profession nécessite un certificat de spécialisation après une formation initiale en travaux forestiers ou agricoles. Avec un salaire de départ au SMIC, l'évolution financière reste modeste, poussant de nombreux élagueurs à se mettre à leur compte pour de meilleures opportunités. Travaillant sous divers climats et conditions, ils doivent être en excellente forme physique, maîtriser des techniques d'élagage précises et être prêts à affronter les défis quotidiens d'un métier qui ne tolère aucune erreur.
Temps de lecture : 2minDate de publication : 31/07/2017Dernière mise à jour : 25/04/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Sébastien LECOANETConsultant en création d'entreprise et comptabilité chez L’Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
elagueur

Récap métier

  • Niveau d'études : certificat de spécialisation
  • Salaire en début de carrière : 1 480 € bruts
  • Environnement de travail : salarié ou indépendant
  • Métier(s) similaire(s) : arboriste grimpeur, éhouppeur, élagueur grimpeur

Le rôle de l'élagueur

L'élagueur a pour mission de soigner les arbres et de limiter leur développement en élaguant les branches. Ses interventions se déroulent en hauteur, parfois dans des environnements sensibles.

En premier lieu, il repère le site d'intervention et mesure tous les risques qui peuvent découler de l'élagage : chutes de branches sur des véhicules, des toits de maison ou des passants. 

Aussi, il procède à une sécurisation complète des abords du chantier en installant des filets et des mousses de protection. Dans les endroits les plus denses, comme en ville, il demande la fermeture temporaire d'une rue ou d'une artère.

Ensuite, l'élagueur s'équipe de la tête aux pieds. Il doit porter à la fois le matériel d'escalade (baudrier et cordes) et le matériel de coupe (tronçonneuse, scie manuelle, sécateur) qui s'accompagne d'ustensiles de sécurité (casque, gilet, gants, chaussures coquées). Autant dire que lorsqu'il grimpe, l'élagueur n'est pas très léger.

Une fois dans l'arbre, il est guidé par un travailleur au sol avec qui il a repéré les branches et rameaux à élaguer, car en hauteur la vision n'est plus aussi globale. Il taille l'arbre en prenant garde aux chutes de branches et lui distille un produit cicatrisant afin de limiter le traumatisme.

Les missions de l'élagueur

L'élagueur taille et soigne les arbres :

  • repérage des branches à couper depuis le sol

  • sécurisation de l'environnement proche

  • utilisation du matériel d'escalade, et des protections adaptées

  • déplacement vertical et horizontal dans les arbres

  • découpe de branches à la scie électrique ou mécanique

  • adjonction d'un produit cicatrisant aux points de coupe

Les compétences pour devenir élagueur

L'élagueur est un véritable acrobate :

  • être en excellente condition physique et être capable de porter du matériel lourd

  • savoir faire preuve de patience et de précision

  • maîtriser les techniques d'élagage et de bûcheronnage

  • aimer travailler le végétal

  • supporter la pression

La formation pour devenir élagueur

Le passage d'un certificat de spécialisation taille et soins des arbres est indispensable pour devenir élagueur. Auparavant, le candidat aura généralement suivi la filière agricole professionnelle :

Le salaire de l'élagueur

L'élagueur débute sa carrière au salaire minimum soit  1 480 € brut (SMIC). Les évolutions de salaire suivent avec l'ancienneté mais demeurent minimes sans passer par un changement de poste.

Créer son entreprise d'élagage

Le lieu de travail de l'élagueur

L'élagueur travaille dans les arbres, souvent à des hauteurs vertigineuses. Pas question pour lui d'avoir peur du vide ou de souffrir du dos. Il traîne avec lui tout son matériel et se fait guider par un ouvrier au sol.

Les entreprises d'élagage offrent de nombreux débouchés. Le travail ne manque pas, notamment auprès des collectivités qui gèrent les abords des routes et les parcs urbains.

La fonction publique propose d'ailleurs quelques postes accessibles sur concours de catégorie C .

L'élagueur peut travailler en ville comme en pleine nature, ce qui n'induit pas les mêmes techniques d'élagage. Les chantiers éparpillés demandent une grande mobilité de sa part.

La carrière de l'élagueur

L'expérience étant un atout indispensable dans cette activité périlleuse, un élagueur rigoureux peut devenir chef d'équipe ou superviseur de travaux.

Dans la fonction publique, les évolutions de poste se font par concours internes.

Dans la pratique, les élagueurs expérimentés se lancent à leur compte. Certains se spécialisent dans les chantiers les plus sensibles : hauteur importante, arbres d'exception, proximité de structures bâties...

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.