Diagnostiqueur immobilier : métier, salaire, formation, diplômes

L'article en bref

Niveau d'études : bac+2

Salaire en début de carrière : 2 000 € brut

Environnement de travail : salarié, indépendant

Métier(s) similaire(s) : technicien diagnostiqueur, certificateur

 

Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 12/03/2024

Le rôle du diagnostiqueur immobilier

Le diagnostiqueur immobilier procède aux vérifications légales concernant l'état d'un bâtiment sur différents points : amiante, plomb, termites, performances énergétiques, gaz et électricité. Il est titulaire de certifications reconnues par l'Etat.

Lors d'une transaction immobilière, la réalisation d'un diagnostic immobilier est imposée par la loi. Celui-ci doit être daté de moins de trois mois avant la signature de l'acte de vente, ou avant la signature d'un bail pour un locataire.

Armé de son outillage spécifique destiné notamment à détecter les matières dangereuses, le diagnostiqueur immobilier intervient à la demande du vendeur d'un bien, ou d'un bailleur. Auprès des particuliers, il réalise le plus souvent des interventions standards dont il maîtrise parfaitement la procédure. Pour des demandes plus spécifiques de la part de professionnels du BTP, comme la rénovation ou la destruction d'un bâtiment, il est amené à exercer ses prestations de façon plus périlleuse (travaux en hauteur, sur chantiers interdits au public,…).

Après avoir pris toutes ses mesures, il rédige son rapport qu'il remet en mains propres au propriétaire, au commanditaire, à l'agent immobilier ou encore au notaire chargé de la transaction.

Si des éléments du bien immobilier doivent être modifiés afin de répondre aux exigences légales, le diagnostiqueur immobilier émet des recommandations à l'attention du propriétaire.

 

Les missions du diagnostiqueur immobilier

Le diagnostiqueur immobilier analyse les bâtiments :

  • prises de mesures pour la métrologie

  • détection de produits de construction désormais prohibés

  • évaluation des performances énergétiques

  • recherche de signes de présence de termites

  • rédaction de rapports avec recommandations éventuelles

 

Les compétences pour devenir diagnostiqueur immobilier

Le diagnostiqueur immobilier utilise du matériel de pointe :

  • savoir utiliser les outils inhérents au métier (métreurs, détecteurs,…)

  • avoir une solide expertise du monde du BTP

  • ne pas craindre de se salir les mains

  • avoir un bon sens du relationnel

 

La formation pour devenir diagnostiqueur immobilier

Les entreprises de diagnostic immobilier recrutent des candidats à bac+2 ou bac+3, de préférence déjà expérimentés dans le monde du bâtiment :

Mais pour exercer son métier, le diagnostiqueur immobilier doit passer différentes certifications délivrées par le COFRAC (Comité français d'accréditation). Ces certifications touchent différents domaines (et doivent être renouvelées tous les 5 ans) :

  • amiante

  • plomb

  • termites

  • DPE

  • gaz

  • électricité

Si plusieurs de ces certifications n'exigent pas de pré requis, celle concernant le DPE (diagnostic de performance énergétique) impose une formation initiale dans le bâtiment d'un niveau minimum de bac+2.

 

Le salaire du diagnostiqueur immobilier

En tant que salarié, le diagnostiqueur immobilier commence sa carrière avec une rémunération approximative de 2 000 € brute. Il profite généralement d'un intéressement à la mission, et se voit attribuer un véhicule de fonction.

Au cours de sa carrière, son salaire atteint généralement les 3 000 €.

En indépendant, le diagnostiqueur immobilier fixe ses propres tarifs.

Créer son entreprise de diagnostic immobilier

 

Le lieu de travail du diagnostiqueur immobilier

Le diagnostiqueur rejoint un cabinet d'études spécialisé ou bien se lance à son compte (avec une expérience significative du métier et de solides investissements).

Il partage son temps entre son bureau, d'où il rédige ses rapports, et les chantiers qu'il écume au gré des commandes. Chantiers qui peuvent se révéler plus ou moins périlleux selon qu'il s'agisse d'un simple diagnostic pour le bien d'un particulier, ou de prélèvements sur une opération de déconstruction.

 

La carrière du diagnostiqueur immobilier

L'évolution logique du diagnostiqueur immobilier est la prise d'indépendance. Toutefois, ce choix engendre de lourds investissements en équipement comme en certifications.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.