Eboueur : métier, salaire, formation, diplômes

Mis à jour le 29/08/2017

Niveau d'études : 3éme

Salaire en début de carrière : 1 480 € net

Environnement de travail : secteur public et privé, salarié

Métier(s) similaire(s) : ripeur, agent de propreté urbaine


Notes: 5 (5 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (5 votes)

Le rôle de l'éboueur

L'éboueur s'occupe de collecte les déchets ménagers déposés par les particuliers dans les bennes prévues à cet effet. Il les transporte jusqu'à un site de destruction ou d'enfouissement.

Le matin tôt, l'éboueur enfile sa tenue de sécurité et grimpe sur le marchepied du camion sur lequel il va faire sa tournée. Il fait partie d'une équipe de trois personnes, deux éboueurs et un chauffeur- ripeur, ou chacun connaît les gestes à effectuer pour être rapide et efficace.

Devant chaque point de collecte, il descend pour arrimer les bennes à l'arrière du camion, puis actionne le mécanisme de levage. Une fois vide, la poubelle est remise en place. Lorsque certaines sont abîmées, l'éboueur les signale aux services techniques afin qu'elles soient remplacées.

Il signale aussi les encombrants laissées sur la voie publique, et tous les déchets qui sortent du cadre des ordures ménagères (végétaux, meubles, produits chimiques,…).

Confronté à des sacs poubelles déchirés par des chiens errants, à des voitures mal stationnées qui empêchent le passage du camion, ou encore à des bennes mal positionnées, l'éboueur doit savoir improviser pour ne pas ralentir sa tournée et laisser derrière lui des rues propres et saines.

Car s'il perd la cadence au travail, il risque de se retrouver coincé dans les embouteillages matinaux des départs au travail.

Les missions de l'éboueur

L'éboueur contribue au maintien de la propreté urbaine :

  • collecte des déchets ménagers
  • compactage des déchets dans le camion benne
  • ramassage des déchets éparpillés sur la voie publique
  • entretien du matériel de collecte
  • tri des ordures ménagères
  • signalement des déchets spéciaux

Les compétences pour devenir éboueur

L'éboueur doit être en excellente forme physique :

  • aimer travailler en horaires décalés
  • maîtriser la chaîne du tri et du recyclage
  • savoir identifier les différents types de déchets et leurs destinations
  • être capable de travailler en équipe

La formation pour devenir éboueur

Le métier d'éboueur est accessible sans diplôme, via un concours de la fonction publique. Toutefois, pour viser le poste de chauffeur ou de superviseur, ou pour intégrer une entreprise privée de collecte des déchets, une formation initiale de niveau CAP et bac pro est disponible :

Le salaire de l'éboueur

L'éboueur démarre sa carrière avec un salaire de 1 480 € brut. Dans la fonction publique, sa rémunération évolue avec son ancienneté en fonction d'une grille indiciaire prédéfinie.

Le lieu de travail de l'éboueur

Les collectivités locales et territoriales sont les premiers employeurs de l'éboueur. Quelques sociétés privées s'occupent elles aussi de la collecte de déchets.

L'éboueur passe son temps en extérieur, en toutes saisons. Les journées démarrent très tôt, souvent dans la nuit, pour se terminer en milieu de journée ou d'après-midi. Le froid intense et la chaleur torride font partie de son quotidien.

Il subit les odeurs des ordures, et se retrouve exposé aux nids microbiens qui les accompagnent.

L'éboueur doit faire preuve d'une hygiène corporelle impeccable pour minimiser les risques liés à son métier.

La carrière de l'éboueur

Après quelques années d'expérience, l'éboueur peut viser des fonctions de supervision ou se spécialiser dans le tri des déchets. Auprès d'une collectivité locale, il peut faire office de porte parole en matière de recyclage et mener des actions de sensibilisation auprès du public.

Sur le terrain, l'éboueur peut devenir chauffeur-ripeur et ainsi travailler plus confortablement au volant de son camion à ordures.