Miroitier : métier, salaire, formation et diplômes

L'article en brefLe miroitier, spécialiste du travail du verre, œuvre à la fois dans la création, la fabrication et la pose d'objets en verre selon des techniques précises et artistiques. Ce professionnel ne se limite pas à la découpe; il façonne également le verre à des fins esthétiques ou fonctionnelles, tout en fabriquant les structures nécessaires à son maintien, telles que des châssis de fenêtres. À la croisée entre technique et art, le miroitier peut opter pour la miroiterie du bâtiment où il réalisera fenêtres et vitrines, ou se spécialiser dans la miroiterie d'art, travaillant sur des projets plus personnalisés et créatifs.

Au-delà de la manipulation du verre, le miroitier engage un savoir-faire complexe qui requiert habileté manuelle, patience et rigueur. Les formations disponibles pour embrasser cette carrière vont du CAP au Diplôme des Métiers d'Art, préparant les aspirants miroitiers aux exigences du métier qui varient du gros œuvre à l'artisanat d'art. En termes de carrière, le miroitier peut évoluer dans des environnements diversifiés, depuis les chantiers de construction jusqu'aux ateliers de restauration d'œuvres d'art, avec des perspectives de salaire et d'avancement motivantes pour ceux qui maîtrisent leur art.
Temps de lecture : 3minDernière mise à jour : 15/05/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Emilie NAUDINAccompagnateur de freelances chez L-Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
Miroitier métier, salaire, formation et diplômes

Le rôle du miroitier

Le miroitier crée, fabrique et pose des objets en verre. Il s'occupe également de fabriquer la structure sur laquelle repose le verre (un châssis de fenêtre par exemple).

En revanche, il ne fabrique pas le verre, et se fournit chez un fabricant.

Le miroitier conçoit une forme sur un plan. Il dimensionne précisément son projet.

Puis il découpe le verre à l'aide d'un diamant ou d'une machine à découper (sous pression d'eau notamment). Et il meule le contour du verre de façon à le polir, ou bien il le taille de façon décorative s'il fait de la miroiterie d'art.

Car le miroitier doit choisir entre deux options de carrière : la miroiterie du bâtiment ou la miroiterie d'art.

Dans le BTP, il conçoit des fenêtres, des vérandas, des vitrines de magasin, des sas de banque. Il installe le pan de verre qu'il a découpé dans un cadre ou un châssis qu'il aura généralement fabriqué lui-même (en bois, aluminium, PVC,…).

Ensuite, il assure l'installation sur site, et doit parfois faire appel à des engins de levage.

Il peut travailler pour un promoteur, un chef de chantier, ou encore proposer ses services directement aux particuliers.

Le miroitier d'art est davantage tourné vers la création et la restauration.

Il conçoit des pièces uniques, principalement sur commande. Il grave ou modèle le verre qu'il reçoit des fabricants pour en faire un miroir totalement personnalisé, ou recréer la vitre d'un meuble ancien.

Il peut aussi être amené à restaurer des miroirs anciens à l'aide de méticuleux procédés chimiques, ou faire office de conseil pour des expertises.

Le miroitier peut également se spécialiser dans la conception ou la réparation d'objets vitrés sensibles, notamment sur des outils de pointe de mesure scientifique.

Dans tous les cas, le rôle du miroitier ne s'arrête pas aux portes de l'atelier, mais se poursuit jusqu'au lieu de pose.

 

Les missions du miroitier

Le miroitier conçoit et installe des objets en verre :

  • création des plans pour la découpe

  • découpe du verre

  • polissage des contours

  • travail ornemental du verre

  • construction du support du verre

  • installation de la pièce en verre sur son support

  • pose du produit final

  • réparation d'objets en verre sur site

 

Les compétences pour devenir miroitier

Le miroitier travaille un matériau sensible et doit faire preuve de précision :

  • être habile de ses mains

  • faire preuve de patience et de rigueur

  • savoir travailler divers matériaux

  • connaître les techniques de pose et de finition

  • savoir travailler en collaboration avec d'autres corps de métier

  • savoir travailler en autonomie

 

La formation pour devenir miroitier

La formation de miroitier comprend également la maîtrise d'autres éléments destinés au monde du BTP et de l'aménagement :

Pour la miroiterie d'art, la formation est tournée vers des techniques plus créatives :

  • CAP arts et techniques du verre, option décorateur sur verre

  • Bac professionnel artisanat et métiers d'art, verrerie scientifique et technique

  • Brevet des métiers d'art (BMA) verrier décorateur

  • Diplôme des métiers d'art (DMA) décor architectural, option arts du verre et du cristal

 

Le salaire du miroitier

Le miroitier salarié débute sa carrière au Smic, soit 1 480,27 € brut mensuel.

Le miroitier confirmé dispose d'un salaire compris entre 2 000 € et 2 400 € par mois.

 

Le lieu de travail du miroitier

Le miroitier travaille à son compte, pour une entreprise du bâtiment, pour des musées ou pour des centres de recherche scientifique.

Il partage son temps entre l'atelier où il exécute les découpes et l'assemblage, et le "chantier" où il assure la pose.

 

La carrière du miroitier

La miroiterie du BTP connaît de très bons débouchés. Les entreprises du bâtiment recrutent en permanence, et le verre occupe une place de premier plan dans les constructions actuelles.

L'évolution se fait généralement à l'ancienneté avec de possibles fonctions d'encadrement.

La miroiterie d'art représente un cercle plus confidentiel où il faut savoir se faire un nom pour évoluer.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.