Assistant juridique : métier, salaire, formation, diplômes

L'article en brefL'assistant juridique, pivot essentiel entre le secrétariat et le juridique, joue un rôle crucial dans le bon déroulement des affaires légales. Sa mission principale est d'épauler les professionnels du droit tels que les avocats, notaires, ou juristes d'entreprise, en prenant en charge les tâches administratives et sociales, tout en apportant son expertise juridique. Cette double casquette lui permet non seulement de gérer l'accueil, les rendez-vous, et les plannings, mais aussi d'assurer un suivi rigoureux des dossiers clients, de veiller à la conformité des contrats et de procéder à des analyses juridiques pertinentes. Son rôle est donc indispensable à la fluidité et à l'efficacité du service juridique auquel il est rattaché, demandant une parfaite confidentialité et une maîtrise des dernières évolutions législatives.

Pour embrasser cette carrière, une formation spécialisée est requise, généralement de niveau bac+2 ou bac+3, complétée par des compétences en gestion administrative et en droit. Les perspectives d'évolution sont prometteuses : avec de l'expérience et des qualifications supplémentaires, un assistant juridique peut accéder à des postes à responsabilité, voire se lancer dans des études de droit plus approfondies pour devenir avocat. Le salaire, débutant autour de 1 800 € brut par mois pour un diplômé bac+3, peut s'élever avec l'expérience. Travaillant dans le secteur public comme dans le privé, l'assistant juridique bénéficie d'une variété d'opportunités professionnelles, rendant ce métier à la fois stable et évolutif.
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article rédigé et certifié par Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 12/03/2024
Image
Assistant juridique métier, salaire, formation, diplômes

Niveau d'études : bac+2, bac+3

Salaire en début de carrière : 1 800 € brut

Environnement de travail : secteur privé, secteur public, salarié

Métier(s) similaire(s) : secrétaire juridique

Le rôle de l’assistant juridique

L’assistant juridique remplit à la fois le rôle de secrétaire et de juriste. Il est amené à seconder un avocat, un huissier, un notaire ou un juriste d’entreprise.

Il gère toutes les tâches administratives et sociales de son service : accueil physique et téléphonique, prise de rendez-vous, gestion des plannings, réception et tri du courrier, archivage des dossiers, logistique des déplacements…

Mais à ces compétences bureautiques, l’assistant juridique ajoute des connaissances en droit qui lui permettent de renseigner plus précisément ses interlocuteurs, ou de définir en totale autonomie la pertinence d’une procédure ainsi que la bonne marche à suivre.

A ce titre, il est capable d’assurer le suivi des dossiers des clients du cabinet et d’informer en temps réel les intéressés des décisions prises quant à leurs requêtes. Il commente les décisions de ses supérieurs avec des éléments factuels et objectifs.

Au sein d’une entreprise, rattaché au service des ressources humaines, l’assistant juridique veille à ce que les contrats d’embauche soient parfaitement en règle, et rédige les avenants en cas de modification du contrat de travail. Il s’assure que les procédures de licenciement ne font l’objet d’aucune erreur et que les indemnités correspondent bien à ce qui est imposé par la législation en vigueur.

La nature sensible de la fonction d’assistant juridique oblige ce dernier à faire preuve d’une parfaite confidentialité quant au traitement des affaires en cours.

 

Les missions de l’assistant juridique

L’assistant juridique gère la partie administrative des procédures juridiques :

  • accueil des clients
  • suivi des dossiers
  • prise de rendez-vous et gestion des plannings
  • veille permanente sur l’évolution de la législation
  • rédaction d’actes officiels

 

Les compétences pour devenir assistant juridique

L’assistant juridique est un bon communiquant :

  • connaître la législation en vigueur
  • savoir rester courtois et conserver une certaine distance
  • maîtriser les outils de bureautique
  • vouloir gagner en autonomie dans son travail
  • savoir gérer son stress

 

La formation pour devenir assistant juridique

L’assistant juridique doit posséder une double compétence en gestion administrative et en droit. De niveau bac+2 ou bac+3, il peut compléter sa formation par l’apprentissage d’une langue étrangère :

 

Le salaire de l’assistant juridique

La rémunération de l’assistant juridique en début de carrière est d’environ 1 650 € brut pour un diplômé de niveau bac+2, et 1 800 € brut pour un bac+3. En cours de carrière, le salaire mensuel d’un bon assistant juridique peut atteindre les 2 400 €.

Créer son cabinet juridique

 

Le lieu de travail de l’assistant juridique

Dans la fonction publique, l’assistant juridique peut être rattaché à une collectivité territoriale où il titularise son poste grâce au passage d’un concours administratif.

Dans le privé, les principaux employeurs sont les offices notariaux, les cabinets d’huissiers ou d’avocats, le milieu bancaire, les compagnies d’assurance, ou encore les entreprises dotées d’un effectif important. Dans ce dernier cas, l’assistant juridique est rattaché au service des ressources humaines.

 

La carrière de l’assistant juridique

L’assistant juridique peut endosser davantage de responsabilités en passant une certification de qualification professionnelle. Il peut alors rédiger des actes officiels, ou encore représenter son cabinet ou son entreprise lors d’audiences en justice.

Il lui est également possible de capitaliser son expérience pour passer un diplôme supérieur de droit et devenir avocat.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.