La rémunération en contrat de professionnalisation

L'article en brefLe contrat de professionnalisation se présente comme un tremplin idéal pour les jeunes et les demandeurs d'emploi désireux de se former tout en acquérant une expérience professionnelle concrète. Cette formule, qui lie formation théorique dispensée par un organisme de formation et apprentissage pratique en entreprise, vise à faciliter l'insertion ou la réinsertion professionnelle par l'acquisition d'une qualification reconnue.

La rémunération, variable selon l'âge et le niveau de formation du bénéficiaire, est un aspect clé de ce dispositif, garantissant aux stagiaires un revenu tout au long de leur parcours d'apprentissage, ce qui rend l'offre particulièrement attractive pour ceux qui cherchent à se former sans compromettre leur autonomie financière.
Temps de lecture : 2minDate de publication : 06/09/2011Dernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Anthony UNTEREINERTitulaire du DCG au Conservatoire National des Arts et Métiers
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
rémunération contrat de professionnalisation

La rémunération minimum d’un salarié en contrat de professionnalisation varie en fonction de l’âge du bénéficiaire ainsi que du niveau de sa formation.

 Qualification inférieure à celle d'un baccalauréat professionnel ou d'un titre ou diplôme à finalité professionnelle de même niveauQualification au moins égale à celle d'un baccalauréat professionnel ou d'un titre ou diplôme à finalité professionnelle de même niveau
De 16 à 20 ansRémunération minimum de 55% du SMICRémunération minimum de 65% du SMIC
De 21 à 25 ansRémunération minimum de 70% du SMICRémunération minimum de 80% du SMIC
A compter de 26 ansRémunération qui ne peut être inférieure au SMIC ni à 85 % de la rémunération minimale prévue par les dispositions de la convention ou de l'accord collectif de branche dont relève l'entreprise.

Pour les salariés de moins de 26 ans

Le salarié, de moins de 26 ans, titulaire d'un contrat de professionnalisation, reçoit au cours de la durée du contrat à durée déterminée ou de l'action de professionnalisation du contrat à durée indéterminée une rémunération calculée en fonction du SMIC, sauf dispositions conventionnelles ou contractuelles plus favorables.

Le montant de cette rémunération peut fluctuer en fonction de l'âge du salarié en contrat de professionnalisation et du niveau de formation de ce dernier. Un décret détermine le montant de la rémunération du titulaire d’un contrat de professionnalisation et les conditions de déduction des avantages en nature. Le salaire ne peut être inférieur à 55 % du SMIC pour les titulaires d’un contrat de professionnalisation âgés de moins de 21 ans et à 70 % du SMIC pour les titulaires d’un contrat de professionnalisation âgés de 21 ans et plus.

Ces rémunérations ne peuvent, respectivement, être inférieures à 65 % et 80 % du SMIC, lorsque le salarié est titulaire d'une qualification au moins égale à celle d'un baccalauréat professionnel ou d'un titre ou diplôme à finalité professionnelle de même niveau.

Les montants de rémunération sont calculés à compter du 1er jour du mois suivant le jour où le titulaire du contrat de professionnalisation a atteint l'âge indiqué.

Hormis le cas où un taux moins élevé est prévu par une convention collective ou un contrat, les avantages en nature dont bénéficie le titulaire du contrat de professionnalisation peuvent être déduits du salaire dans la limite de 75 % de la déduction autorisée pour les autres salariés par la réglementation applicable en matière de sécurité sociale. Ces déductions ne peuvent excéder, chaque mois, un montant égal aux 3/4 du salaire.

Pour les salariés d'au moins 26 ans

Le salarié, d’au moins 26 ans, titulaire d’un contrat de professionnalisation, perçoit, au cours de la durée du contrat à durée déterminée ou de l'action de professionnalisation du contrat à durée indéterminée, une rémunération qui ne peut être inférieure ni au SMIC ni à un pourcentage déterminé par décret de la rémunération minimale prévue par les dispositions de la convention ou de l'accord collectif de branche dont relève l'entreprise. 

La rémunération du titulaire d'un contrat de professionnalisation âgé d'au moins 26 ans, ne peut être inférieure à 85 % de la rémunération minimale prévue par les dispositions de la convention ou de l'accord collectif de branche dont relève l'entreprise.

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.