Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités pour  vous! JE ME LANCE

Le contrôleur des impôts

Mis à jour le 28/02/2014

Contrôle et impôt sont deux mots qui ne sont pas vraiment appréciés par les contribuables. Donc quand ces deux mots sont réunis pour en faire une profession, il n'est pas étonnant que l'on puisse avoir des aprioris sur la profession de contrôleur des impôts. Pourtant, son rôle s'avère très important.


Le contrôleur des impôts : Définir le rôle du contrôleur des impôts


Le contrôleur des impôts est un fonctionnaire de catégorie B (cadre intermédiaire de la fonction publique) qui assure le suivi des travaux au sein d'une administration et possède les compétences pour exercer un ensemble de fonctions très diversifiées. Il garantit dans son secteur et à son niveau l'application des règles concernant les finances publiques.

Il peut gérer du personnel en encadrant une équipe, exercer des fonctions de contrôle puis de vérification de la recevabilité et de la conformité des déclarations fiscales, exercer des fonctions de gestion de dossiers, de conseil. En cas de problème litigieux avec le public Le contrôleur des impôts peut également être amené à effectuer des saisies ou des blocages de comptes.

Le contrôleur des impôts : Les compétences du contrôleur des impôts

Il doit bien évidemment avoir un gout prononcé pour les chiffres, être minutieux et très rigoureux. Parallèlement il se doit de connaitre parfaitement les conventions fiscales qui existent avec les pays étrangers afin de pouvoir imposer les concitoyens français travaillant hors de nos frontières, la notion juridique tient une place importante dans ses compétences dans le but de poursuivre en justice les entreprises qui falsifient leurs comptes.

Le contrôleur des impôts : L'activité prépondérante du contrôleur des impôts

Le contrôleur des impôts fixe l'imposition dus par les salariés ou les petites entreprises et contrôle les déclarations. Puis dans un second temps il recouvre et assure l'encaissement des taxes dues (Taxe d'habitation, impôts sur les sociétés / revenus, fiscalité des entreprises, difficultés de paiement...). Enfin, il met en œuvre les procédures d'investigation nécessaires à la recevabilité des opérations, et doit ensuite en informer les usagers.

Le contrôleur des impôts : Les formations pour accéder au métier de contrôleur des impôts

Le candidat doit passer un concours d'Etat et posséder une formation de niveau IV (qui représente le niveau Bac ou équivalent). Apres la réussite du concours, le futur contrôleur des impôts devient stagiaire pour une durée d'un an afin d'y acquérir les techniques du métier et se familiariser avec l'étymologie particulière du milieu administratif. La possibilité d'évoluer après quelques années est fréquente, le contrôleur des impôts devra passer des concours (internes ou externes)

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (1 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (1 vote)
Votre compta  pour 80€ / mois EN SAVOIR PLUS