Technicien en électronique : métier, salaire, formation, diplômes

Mis à jour le 07/12/2017

Niveau d'études : bac+2 à bac+3

Salaire en début de carrière : 1 900 € brut

Environnement de travail : salarié

Métier(s) similaire(s) : électrotechnicien, agent technique en électronique, technicien de maintenance

Le rôle du technicien en électronique

Le technicien en électronique est chargé avant tout de la maintenance et de la réparation des équipements électroniques. Expérimenté, il s'attelle également à leur installation, voire à leur conception sous la direction d'un ingénieur.

Au sein d'une équipe ou en totale autonomie, il est responsable d'une ou plusieurs machines, généralement dans le milieu industriel, sur lesquelles il doit effectuer des tests préventifs afin de prévenir des pannes.

Depuis le plus petit composant, à l'appareillage le plus conséquent, le technicien en électronique doit savoir intervenir afin de dépanner ou d'optimiser l'outil de production.

Il effectue fréquemment ses opérations le weekend lorsque les machines ne sont pas utilisées.

Les missions du technicien en électronique

Le technicien en électronique s'occupe de l'installation et de la maintenance des appareillages électroniques :

  • lecture ou création d'un schéma de câblage à partir d'un cahier des charges

  • test des machines en fonctionnement

  • installation des appareillages électroniques, et optimisation de ces derniers grâce à de la reprogrammation ou à l'installation de nouveaux composants

  • intervention en cas de dysfonctionnement

  • compte rendu des interventions à la hiérarchie

Les compétences pour devenir technicien en électronique

Le technicien en électronique doit faire face à des machines complexes grâce à des connaissances poussées et polyvalentes :

  • être au fait des innovations en matière de composants électroniques

  • maîtriser la CAO et la modélisation 3D sur ordinateur

  • connaître certains langages de programmation de façon basique

  • savoir appliquer les protocoles de tests préventifs

  • être capable de réaliser de petites interventions de réparations techniques (soudure de composants, insertion de refroidisseurs,…)

La formation pour devenir technicien en électronique

Si le métier de technicien en électronique peut être accessible avec un bac professionnel électrotechnique ou systèmes électroniques numériques, les recruteurs orientent davantage leur choix vers des candidats titulaires d'un niveau bac+2 ou bac+3 :

Le salaire du technicien en électronique

Le technicien en électronique démarre sa carrière avec un salaire de 1 900 € brut environ. Cette rémunération peut varier selon son niveau de qualification.

Au cours de sa carrière, la spécialisation dans un domaine en particulier lui permet d'acquérir une expertise bénéfique à des augmentations de salaire substantielles.

Créer sa société de services en électronique

Le lieu de travail du technicien en électronique

Le technicien en électronique passe la majeure partie de son temps de travail sur le terrain. Dans la plupart des cas, il s'agira du milieu industriel au sein duquel ce professionnel est chargé de la maintenance des outils de production.

Avec de l'expérience, il peut intégrer les ateliers de test de prototypes ou les bureaux d'études pour participer à la conception de nouveaux produits. Mais ce poste ne représente pas la grande partie des débouchés des techniciens en électronique.

Il peut être employé par une entreprise industrielle ou par une société de prestations de services en électronique.

La carrière du technicien en électronique

Le technicien en électronique a tout intérêt à se spécialiser dans un domaine s'il souhaite évoluer. Il pourra ainsi encadrer une équipe ou viser un poste de formateur.

La formation continue est porteuse de belles promotions dans cette profession.

Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.
Commentaires

Pas de commentaire pour cet article !

Besoin d'un expert comptable ?
  • Quel est votre secteur d'activité ?
  • Votre nom :
  • Votre téléphone :
  • Besoin d'un expert comptable ? Cliquez ici