Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités  pour vous ! Ca m'intéresse

Luthier : métier, salaire, formation, diplômes

Mis à jour le 29/08/2017

Niveau d'études : CAP, bac +3

Salaire en début de carrière : 1 480 € 

Environnement de travail : salarié ou indépendant


Le rôle du luthier

Le luthier est un créateur d'instruments à cordes en bois. Cette famille regroupe les violons, altos, contrebasses, violoncelles, guitares et dérivés (banjos, yukulélés,…).

Il dessine sur papier la forme de l'instrument à fabriquer. Il se sert de son sens artistique inné, mais également et surtout de ses connaissances en matière de résonnance des sons.

Il choisit l'essence de bois qui va faire office de matière pour l'instrument.

Le luthier travaille ce bois pour lui donner la forme qu'il a dessinée en amont : il coupe, rabote, taille, sculpte chaque pièce de l'instrument.

Ensuite, le luthier assemble ces pièces par un procédé de collage spécifique à la création d'instruments de musique.

Pour assurer sa durabilité, il le gratifie d'une couche protectrice de vernis.

Puis il installe les cordes sur l'instrument et vérifie sa sonorité. Il procède à l'accordage, et corrige des éléments de la structure en bois si le son ne lui convient pas.

Le luthier propose aussi ses services pour la réparation ou la restauration d'instruments.

Il peut le faire à la demande d'un musicien qui recherche un son spécifique. Les deux artistes travaillent alors ensemble à l'optimisation sonore de l'instrument.

Mais il peut aussi être appelé à intervenir sur des instruments d'exception, voire historiques, qu'il doit restaurer en respectant les procédés traditionnels.

S'il a aussi une formation d'archetier, le luthier est capable de fabriquer l'archet qui sert à jouer du violon et du violoncelle.

Les missions du luthier

Le luthier fabrique des instruments à corde, dont chacun est unique :

  • réalisation du dessin papier de l'instrument
  • choix de l'essence de bois
  • découpe et sculpture des pièces de bois, et assemblage
  • pose des cordes
  • tests sonores, et correction de l'instrument jusqu'à obtention de la sonorité parfaite
  • réparation ou restauration d'instruments anciens
  • optimisation de la sonorité sur demande d'un musicien
  • coordination du travail avec l'archetier

Les compétences pour devenir luthier

Le luthier est un artiste patient doté d'une excellente oreille musicale :

  • aimer travailler le bois
  • être créatif
  • être doté d'un sens artistique certain, mais surtout d'une très bonne oreille musicale
  • savoir communiquer avec les musiciens
  • respecter les demandes sonores des commanditaires
  • être patient, et ne pas baisser les bras devant une pièce qui casse ou qui est à refaire
  • savoir jouer de l'instrument qui est créé

La formation pour devenir luthier

Le luthier peut démarrer sa formation avec un diplôme de niveau CAP. Mais les possibilités s'étalent jusqu'au niveau bac+3 :

  • CAP lutherie (qui peut être complété par un CAP ouvrier archetier)
  • CAP assistant technique instrument de musique option guitare
  • Bac des métiers d'arts (BMA) technicien en facture instrumentale option guitare
  • Formation complémentaire lutherie (deux années après le bac)
  • Diplôme des métiers d'arts (DMA) lutherie

Ces formations ne sont pas dispensées partout en France. Voici quelques établissements spécialisés dans la lutherie :

  • Ecole nationale de lutherie, lycée J.B Vuillaume à Mirecourt
  • Lycée F. Léger à Bédarieux
  • Lycée George Sans à Briantes
  • Ecole internationale de lutherie d'art Jean-Jacques Pagès (école privée)

Le salaire du luthier

Le luthier débute sa carrière au Smic (1 480,27 € brut mensuel). Sa rémunération est amenée à évoluer en fonction de sa qualification et de son expérience.

Le lieu de travail du luthier

Le luthier travaille généralement dans son atelier où il conçoit et répare les instruments.

Il peut aussi être amené à se déplacer auprès d'orchestres ou dans des conservatoires de musique.

La carrière du luthier

La carrière du luthier prend de l'ampleur avec sa renommée. Le milieu assez confidentiel des instruments de musique d'exception sait reconnaître ses grands maîtres artisans.

Ainsi, un luthier qui réalise des instruments parfaits, ou règle leur sonorité exactement comme lui demande un musicien, se fera vite un nom dans le métier et pourra évoluer vers une autre échelle de tarifs.

Pour le passionné d'instruments anciens, les musées spécialisés en musicologie ont régulièrement besoin des services de restauration du luthier, ce qui peut déboucher sur un emploi à plein temps.

Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (7 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
3.714285
Moyenne: 3.7 (7 votes)
JE TÉLÉCHARGE <>