Soudeur : métier, salaire, formation et diplômes

Mis à jour le 16/11/22
Sommaire

    Niveau d'études : CAP

    Salaire en début de carrière : 1 600 € 

    Environnement de travail : Salarié 

    Métier(s) similaire(s) : Chaudronnier 

    Le rôle du soudeur

    Le soudeur assure l'assemblage permanent de pièces métalliques par un procédé de fusion.

    Il reçoit le projet d'assemblage et détermine quelle technique de soudage est la plus appropriée en fonction du cahier des charges fourni (capacité de résistance, accessibilité des pièces à souder,…).

    La technique peut aussi lui être imposée par le bureau d'études ou par le directeur des travaux, et le conduire à manipuler des machines de soudage robotisées.

    Selon les cas, le soudeur peut aussi être amené à créer les pièces métalliques qu'il va devoir souder ensemble. Il utilise alors les techniques du perçage, du découpage et de l'emboutissage.

    Sur le chantier, il prépare son environnement de travail en pensant en premier lieu à la sécurité des personnes qui gravitent à proximité.

    A la fin de la prestation, le soudeur s'occupe parfois de peindre les pièces de métal et de masquer les bavures dues à la fusion du métal.

    Surtout, il n'oublie pas de procéder aux vérifications d'usage pour tester la solidité de son assemblage.

    Les missions du soudeur

    Le soudeur est le garant de la solidité d'un assemblage métallique :

    • analyse du cahier des charges et définition des techniques à appliquer

    • préparation des pièces métalliques à souder (décapage, ponçage, dégraissage)

    • soudage des éléments (réglage des paramètres des appareils)

    • contrôle de la bonne tenue de l'assemblage

    • lissage de la soudure

    Les compétences pour devenir soudeur

    Le soudeur fait preuve de précision et de patience :

    • savoir décoder un cahier des charges du BTP

    • maîtriser les techniques de travail du métal

    • savoir manipuler les différents appareils de soudage

    • rester concentré sur la soudure qui peut durer un long moment

    Le cursus pour devenir soudeur

    Plusieurs types de CAP peuvent préparer au métier de soudeur car cette technique se retrouve dans de nombreuses activités du bâtiment et de l'industrie. Une mention complémentaire en soudage permet à l'élève d'acquérir plus de polyvalence, et ainsi de pouvoir postuler dans plusieurs secteurs :

    • CAP construction d'ensembles chaudronnés

    • CAP réalisation en chaudronnerie industrielle

    • CAP serrurier métallier

    • CAP mise en forme des matériaux

    • CAP outillage en moules métalliques

    • Mention complémentaire soudage

    L'obtention d'un niveau bac est un meilleur palier pour le soudeur qui souhaite évoluer dans son métier :

    • Bac professionnel réalisation d'ouvrages chaudronnés et structures métalliques

    • Bac professionnel technicien outilleur

    • Bac professionnel technicien modeleur

    • Bac professionnel technicien en chaudronnerie industrielle

    • Bac techno STI, spécialité génie mécanique, option structures métalliques*

    • Mention complémentaire technicien en soudage

    Le lieu de travail du soudeur

    Le soudeur est amené à travailler dans son atelier lorsqu'il doit assurer l'assemblage de pièces de petites et moyennes tailles qu'il pourra aisément transporter jusqu'à l'endroit de leur installation.

    En revanche, si les éléments à souder sont d'un format conséquent (comme des poutres métalliques par exemple), le soudeur se déplace pour travailler sur le site d'installation.

    Il peut être employé d'une entreprise spécialisée en métallerie, faire partie d'une équipe d'une société du BTP, ou encore intégrer le milieu industriel, aéronautique, électronique, informatique, ferroviaire, optique,…

    Le plus souvent, le soudeur exécute ses tâches en totale autonomie.

    A son compte, le soudeur travaille généralement pour d'autres professionnels, et assez rarement pour des particuliers.

    La carrière du soudeur

    Le soudeur débute au salaire de 1 600 € brut par mois environ mais n'a pas de mal à trouver un poste tant ce savoir-faire est recherché. Le candidat à cet emploi a tout intérêt à avoir d'autres cordes à son arc afin de sortir du lot.

    Au cours de sa carrière, le soudeur peut décider de se spécialiser et de passer les habilitations nécessaires à la réalisation de travaux spécifiques : soudures marines et aquatiques, soudures en milieu hospitalier, soudures dans les espaces publics, soudures sur les infrastructures nucléaires,… En fin de carrière, un soudeur peut gagner jusqu'à près de 2 000 € brut par mois. 

    Image
    laura-mougel-expert-comptable

    Laura MOUGEL

    Consultante en création de société et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com

    Depuis 2014, Laura accompagne les créateurs dans la bonne humeur ! Grâce à son expérience, elle conseille au mieux ses clients qui en oublient même qu'on parle de compta