Electricien industriel : métier, salaire, formation, diplômes

L'article en brefCe métier exigeant combine connaissances techniques approfondies et capacité à intervenir sur des systèmes complexes, garantissant la sécurité et l'efficacité des processus industriels. L'article explore les différentes facettes de cette profession, de l'installation à la maintenance et au dépannage d'équipements électriques, en mettant en avant la nécessité d'une veille technologique constante pour rester à la pointe des innovations dans le domaine.

Concernant le parcours pour devenir électricien industriel, l'article détaille les formations et diplômes requis, allant du CAP au Bac Pro, voire au BTS pour les postes nécessitant un niveau de spécialisation plus élevé. Il souligne également l'importance de la formation continue dans un secteur en évolution rapide. En ce qui concerne la rémunération, celle-ci varie selon l'expérience, les compétences spécifiques et la région d'activité, offrant des perspectives d'évolution intéressantes pour les professionnels motivés.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 02/02/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Laura MOUGELConsultante en création de société et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
Electricien industriel

Informations clés sur le métier d'électricien industriel

  • Niveau d'études : CAP à bac+2
  • Salaire en début de carrière : 1 480 € brut
  • Environnement de travail : salarié, artisan
  • Métier(s) similaire(s) : électricien habilitations électriques, câbleur, ouvrier électricien

Le rôle de l'électricien industriel

L'électricien industriel installe et dépanne les réseaux électriques qui alimentent les outils de production et les bureaux. De sa réactivité et de son sens de l'anticipation dépend la continuité du flux de fabrication de l'entreprise.

Sans électricité, aucune industrie ne peut fonctionner. Et ce domaine de services aux professionnels diffère fondamentalement des prestations aux particuliers. C'est pour cette raison que l'électricien industriel est un technicien qualifié, aguerri aux besoins spécifiques de l'industrie.

Dans une usine nouvellement créée, il définit le schéma du réseau électrique selon l'aménagement prévu pour la chaîne de production. Il câble, tire, raccorde, dérive l'alimentation afin que chaque poste de travail soit alimenté selon les normes électriques en vigueur (basse tension, haute tension,…).

Au quotidien, il vérifie la tension du réseau ainsi que l'état des câbles et des goulottes. Il anticipe tout problème afin d'éviter la panne. Mais s'il n'y parvient pas, alors il sort immédiatement son arsenal d'instruments de tests et de mesures destinés à diagnostiquer le problème.

Il doit faire preuve d'une réactivité exemplaire pour que les chaînes de production puissent se remettre à tourner sans délai.

Les missions de l'électricien industriel

L'électricien industriel assure l'alimentation électrique des professionnels :

  • création d'un réseau électrique complet

  • raccordements ponctuels de machines de production

  • maintenance régulière des équipements

  • diagnostic et intervention en cas de panne

  • vérification de l'application des normes électriques en vigueur

Les compétences pour devenir électricien industriel

L'électricien industriel possède divers atouts :

  • avoir une parfaite connaissance des normes électriques

  • savoir créer un réseau électrique (raccordements, chemins de câbles,…)

  • avoir de bonnes notions de bricolage polyvalentes

  • pouvoir assurer des astreintes de nuits et de weekends

  • maîtriser l'anglais technique

La formation pour devenir électricien industriel

Le métier d'électricien industriel s'est complexifié avec le temps (nouvelles normes et nouveaux équipements) ce qui implique des exigences plus pointues de la part des recruteurs. Si le CAP est un bon début, le bac professionnel représente quant à lui un accès grand ouvert à la profession. Le niveau bac+2 permet au candidat de viser plus de responsabilités à termes :

Pour les autodidactes déjà expérimentés ou les titulaires d'un CAP, la VAE (validation des acquis par l'expérience) permet d'accéder au certificat de qualification professionnelle "électricien maintenance et process" ou "électricien industriel en équipements automatisés".

Le salaire de l'électricien industriel

L'électricien industriel débute sa carrière au salaire minimum. S'il gère un site en totale autonomie, il peut espérer atteindre les 1 900 € brut après trois années d'expérience.

Soumis aux astreintes de nuit, jours fériés et weekends, il peut augmenter ses revenus par le biais des taux horaires majorés et des heures supplémentaires.

Créer son entreprise de prestations en électricité

Le lieu de travail de l'électricien industriel

S'il est spécialisé dans l'installation ou la maintenance, l'électricien industriel est amené à se déplacer chez de nombreux clients, ou sur les différents sites de son entreprise.

En revanche s'il est polyvalent, il peut s'occuper d'un seul lieu de production au sein duquel il est responsable de la bonne marche des outils industriels en termes d'alimentation électrique.

La carrière de l'électricien industriel

Chef d'équipe, responsable de maintenance ou encore formateur, l'électricien industriel acquiert des compétences de terrain particulièrement utiles à la supervision et à l'encadrement. De ce fait, il peut facilement évoluer vers un poste à responsabilités.