Spécificités comptables et fiscales des médecins

L'article en brefNaviguer dans les méandres de la comptabilité médicale peut se révéler une tâche ardue, surtout lorsque l'on cherche à minimiser ses charges fiscales. Pour les médecins exerçant en entreprise individuelle, comprendre comment optimiser légalement ses déductions fiscales est essentiel. Le traitement des dépenses vestimentaires telles que les blouses ou même les frais de blanchissage présente des opportunités d'économies non négligeables, pour peu que l'on sache les identifier et les appliquer correctement.

L'aspect des déplacements professionnels ouvre également un champ d'optimisation fiscale, avec le choix crucial entre les indemnités kilométriques et les frais réels. Le calcul précis et la comparaison de ces deux méthodes peuvent révéler des différences significatives en termes de déduction possible. L'exemple concret donné met en lumière comment, en tenant rigoureusement un carnet de bord et en faisant les bons calculs, un médecin peut maximiser ses économies fiscales sur l'année. Ces techniques, bien que complexes, sont des clefs indispensables pour toute gestion financière efficace dans le secteur médical.
Temps de lecture : 1minDate de publication : 27/09/2012Dernière mise à jour : 22/04/2024
Perdu(e) dans la gestion comptable de votre société ?Contactez-nous !
Ecrit par Julien PIGNONExpert-Comptable et Commissaire aux Comptes chez l’Expert-Comptable.com
Image
guillaume-delemarle-expert-comptable
Article certifié par
Guillaume DELEMARLE
 
Expert-comptable avec plus de 9 ans d'expérience. Spécialisé dans l'accompagnement des TPE et créateurs d'entreprise.
Image
frais de blanchissage compte comptable

La comptabilité des médecins installés en entreprise individuelle est généralement tenue d’après la règle des recettes dépenses. Elle parait assez simple dans sons exécution mais cache en fait une multitude de spécificités pouvant vous permettre de payer moins d’impôts.

Les spécificités comptables des médecins

Frais de blanchissage

Les dépenses vestimentaires ne sont admises en déduction que lorsqu’elles correspondent à des vêtements de travail spécifique. Pour les vêtements non spécifiques mais nécessaires au travail, la CAA Lyon a validé la méthode proposée par l’administration de retenir un taux de 30% si ces vêtements ne sont utilisés qu’a usage professionnel.
 
Ainsi l’achat de blouses est déductible alors que l’achat de crocs ne le serait pas qu’à hauteur de 30%.
Les frais de blanchissage liés à ces vêtements sont également déductibles.
 
Si vous effectuez vous-même l’entretien des blouses, l’administration admet qu’on prenne la moyenne des tarifs pratiqués par les blanchisseurs.
 
Exemple : La moyenne des tarifs de blanchissage de blouses est de 4€. Vous travaillez 230 jours dans l’année. Vous changez de blouses chaque jour.
 
La déduction des frais de blanchissage est donc de 4€ x 230j = 920 €

Indemnité kilométrique ou les frais réels

Afin d’optimiser la fiscalité, il faut comparer les deux méthodes.
La déduction des frais forfaitaires est une option qui résulte d’une tolérance administrative.
Le barème utilisé est le même que celui de l’impôt sur le revenu. 

Les dépenses concernées

Il couvre :
  • la dépréciation du véhicule (amortissement)
  • les dépenses courantes d’entretien et de réparation
  • les consommables : pneumatiques, carburants
  • l’assurance
  • les accessoires de protections (casques par exemple)
Ne sont pas couverts :
  • Frais de stationnement du véhicule
  • GPS
  • Intérêt d’emprunt
  • Réparation à caractère imprévisible suite à un accident par exemple
  • Carte grise

Kilomètres retenus

Le professionnel de santé doit tenir un carnet de bord journalier dans lequel sont inscrits pour chaque déplacement  les kilomètres réalisés et la nature du déplacement.
 
Pour comparer les frais réels au frais forfaitaires, il faut calculer la quote-part de déplacements professionnels par rapport au total de km parcourus avec le véhicule dans l’année.
 
Exemple
Un médecin parcourt 23046  km à titre professionnel au cours de l’année 2011 avec son véhicule de 8chevaux fiscaux sur un total parcouru de 28800 km.

Frais réels :

Assurance1270 €
GO2069 €
Entretien2641 €
Amortissement7537 €
Total13517 €
QP pro : 80%10814 €
Les frais forfaitaires s’élèvent quand à eux à 9656 €.
Dans cet exemple, il est donc plus favorable de rester pour l’utilisation réelle du véhicule.
Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.