Création d'entreprise : définition et étapes

Mis à jour le 13/11/2020

Selon l’INSEE, la définition de la création d’entreprise est « la mise en œuvre d’une nouvelle combinaison de facteurs de production ». Mais concrètement comment créer une entreprise ? Il vous faut suivre un certain nombre d’étapes, comme la réalisation d’une étude de marché, l’établissement de prévisions financières ou encore le choix de la forme juridique. Porteurs de projet, on vous explique la marche à suivre !

 


Qu’est-ce que la création d’entreprise ?

L’INSEE définit la création d’entreprise comme « la mise en œuvre de nouveaux moyens de production ». Elle distingue donc la création de la reprise d’entreprise. En effet, dans cette seconde hypothèse, vous utilisez des moyens de production d’ores et déjà existants pour poursuivre une activité.

Derrière la définition de la création d’entreprise par l’INSEE, très pragmatique, se cachent des étapes et des démarches incontournables, mais aussi un mode de vie propre à l’entrepreneur. Car créer son entreprise, c’est créer son propre emploi, créer de la richesse et à participer pleinement à l’économie d’un pays !

Tout commence par un projet de création, qu’il faut transformer en activité économique rentable et pérenne. Vous devrez formaliser l’ensemble de ces étapes dans un document appelé le business plan.

Enfin, la création d’entreprise est un mode de vie, un challenge permanent, une capacité à jongler avec sa trésorerie et à prendre des décisions dont les conséquences impacteront le niveau de vie de l’entrepreneur et de ses collaborateurs.

Les étapes de la création d’entreprise

Suivez les étapes de la création d'entreprise pour faire de votre rêve une réalité.

Déterminer son projet de création d’entreprise

Il y a ceux qui créent leur entreprise par opportunité ou parce qu’ils portent un projet en eux depuis un certain temps. Il y a aussi ceux qui sont attirés par le mode de vie de l’entrepreneur et qui cherchent une belle idée à exploiter. Si vous faites partie de cette seconde catégorie, votre première étape de création d’entreprise sera de trouver une idée et de valider l’existence d’une clientèle prête à payer le prix.

Pour trouver une idée de création d’entreprise en accord avec les modes de consommation actuels (et avec vos aspirations), informez-vous en permanence ! Suivez les médias dédiés aux nouvelles tendances, inspirez-vous des concepts existants qui cartonnent...

Réaliser une étude de marché pour la création d’activité

Une belle idée ne suffit pas pour rejoindre le monde de l’entrepreneuriat. Tous les créateurs d’entreprises vous le diront : l’étude de marché est indispensable pour déterminer s’il existe bien une clientèle pour acheter ses produits ou services. Elle permet aussi de prendre connaissance du secteur d’activité concerné, du nombre de concurrents implantés et de la pertinence de votre arrivée sur ce marché.

Enfin, l’étude de marché est l’entrée en matière pour déployer votre stratégie de pénétration, c’est-à-dire trouver votre positionnement, votre image de marque, fixer vos prix, mettre en place votre première gamme de produits/services, une stratégie de distribution adéquate... Tous ces éléments seront ensuite consignés dans votre business plan.

Établir un business plan de création ou reprise d’entreprise

Il s’agit également, pour le créateur d’entreprise, de réfléchir à un modèle économique rentable. À cette étape, vous devez réaliser des simulations financières jusqu’à construire un prévisionnel financier faisable et rentable.

La partie économique de votre projet d’entreprise doit aussi mettre en exergue les ressources et partenaires qui seront mobilisés pour le financement, ainsi que votre budget personnel et professionnel à venir.

La construction du prévisionnel financier dans le business plan est généralement réalisée par un expert-comptable. Grand moment dans la vie de l’entrepreneur, il formalise le cycle d’exploitation de l’activité à venir et montre la richesse qui sera dégagée !

Le choix du statut juridique pour la création d’entreprise

Créer son entreprise consiste aussi à choisir un statut juridique et un régime fiscal appropriés au modèle économique. L’expert-comptable se charge généralement de cette étape dans le business plan.

Il existe plusieurs statuts juridiques en France, de la micro-entreprise à l’EURL, en passant par la SASU et l’entreprise individuelle. Le choix de la structure juridique est essentiel car il conditionne notamment :

La fiscalité à laquelle seront soumis vos bénéfices (impôt sur le revenu ou impôt sur les sociétés) ;

Le régime social auquel vous serez rattaché (travailleur non-salarié ou assimilé salarié) ;

L’étendue de votre responsabilité en cas de dettes (limitée ou illimitée).

Choisir le statut d’auto-entrepreneur

Lancer son entreprise en tant que micro-entrepreneur est une solution idéale, car elle nécessite peu de formalités. Une déclaration en ligne, éventuellement une inscription au registre du commerce et des sociétés (RCS) ou au répertoire des métiers (RM), et vous pouvez facturer.

La comptabilité est elle aussi allégée : vous devez seulement tenir à jour un livre de dépenses et de recettes. Vous paierez vos cotisations sociales chaque mois ou trimestre, en fonction de l’option retenue.

Petit bémol : vous ne pouvez pas déduire vos charges de votre chiffre d’affaires. Celui-ci est d’ailleurs plafonné en fonction de la nature de votre activité (artisanale, commerciale ou libérale). Vous pouvez préférer vous tourner vers une entreprise individuelle, qui peut être à responsabilité limitée (EIRL) pour assurer une meilleure protection de votre patrimoine personnel.

Choisir une société commerciale pour créer votre entreprise

Les sociétés commerciales se regroupent en deux grandes familles : les sociétés unipersonnelles (SASU, EURL) et les sociétés pluripersonnelles (SAS, SARL). Il convient de faire la balance des avantages et inconvénients de chacune en fonction du statut social et du régime fiscal pour être certain de faire le bon choix !

Vérifier son éligibilité à des aides à la création d’entreprise

Les entrepreneurs peuvent prétendre à certaines aides pour la création de société. Il peut s’agir d’aides financières ou d’un accompagnement dispensé par Pôle Emploi ou une CCI. Il existe ainsi :

L’Acre (ex-ACCRE) : cette aide à la création ou à la reprise d’entreprise consiste en une exonération partielle de charges sociales au démarrage de l’activité ;

L’Arce : cette aide vous propose de récupérer une fraction de vos droits au chômage sous la forme d’un capital ;

Des subventions publiques versées par l’État ou les collectivités ;

Un accompagnement à la création dans le cadre du parcours Nacre.

Réaliser les formalités de création d’entreprise

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (6 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4.333335
Moyenne: 4.3 (6 votes)