Surveillant : métier, salaire, formation, diplômes

L'article en brefLe métier de surveillant s'inscrit au cœur du système éducatif et pénitentiaire, jouant un rôle indispensable dans la supervision et le maintien de l'ordre au sein des établissements. Cette profession exige une grande rigueur, de l'autorité, ainsi qu'une capacité à gérer les conflits, garantissant ainsi un environnement sécurisé et propice au respect des règles. Les surveillants contribuent également à l'accompagnement des élèves ou des détenus, participant à leur éducation et à leur réinsertion, ce qui nécessite une forte résilience et un sens aigu de l'humanité.

Pour embrasser cette carrière, les aspirants doivent suivre une formation spécifique qui varie selon le secteur visé. Dans le milieu scolaire, le parcours peut commencer sans diplôme spécifique, bien que certains établissements privilégient les candidats titulaires d'un niveau bac ou bac+2. En revanche, pour le secteur pénitentiaire, le concours de surveillant pénitentiaire représente la porte d'entrée principale, accessible dès le niveau brevet. Le salaire, évolutif avec l'expérience et les responsabilités, reflète l'engagement et la contribution de ces professionnels à la société.
Temps de lecture : 2minDernière mise à jour : 12/03/2024
Créer votre entreprise avec L-Expert-Comptable.comDémarrer
Ecrit par Eve - Marie CANTIGETAccompagnatrice d'entrepreneurs en création d'entreprise et comptabilité chez L'Expert-Comptable.com
Image
Deborha-Vindiolet-expert-comptable
Article certifié par
Déborha VINDIOLET
 
Leader comptable chez L'Expert-Comptable.com avec plus de 6 ans d'expérience dans le domaine. Diplômée en DCG et BTS Comptabilité.
Image
surveillant scolaire

Informations clés sur le métier de surveillant

Niveau d'études : 3éme

Salaire en début de carrière : 1 000 € net

Environnement de travail : secteur public et privé, salarié

Métier(s) similaire(s) : assistant éducatif, pion

Le rôle du surveillant

Le surveillant est chargé d'encadrer les élèves de collège et de lycée dans leur quotidien au sein de l'établissement scolaire. Selon son niveau de qualification, il peut être amené à animer des ateliers pédagogiques.

Présent au sein du bureau de la vie scolaire, le surveillant assiste le conseiller principal d'éducation (CPE), et parfois le proviseur adjoint, dans leurs missions.

Il se poste à l'entrée principale afin de filtrer les entrées et sorties des élèves, ou effectue des rondes de surveillance dans les couloirs et les lieux de récréation lors des pauses ou de l'inter-cantine afin de veiller à ce que tout se passe bien.

Lorsqu'un problème d'autorité a lieu dans une classe, l'enseignant peut demander au surveillant d'escorter l'élève jusqu'au bureau du CPE ou du principal. Le surveillant peut aussi distribuer de son propre chef des heures de retenues et les superviser, tout comme il prend en charge les heures de permanence (temps morts dans la journée dus à l'absence d'un professeur).

Mais son rôle n'est pas seulement répressif, et le surveillant doit être capable d'imposer une autorité naturelle tout en conservant un discours altruiste. D'ailleurs, s'il en a les compétences, il peut mettre en place des activités pédagogiques sportives ou culturelles.

Le surveillant est aussi mis à contribution en matière d'intégration des élèves en situation de handicap, que ce soit au niveau éducatif ou des déplacements.

 

Les missions du surveillant

Le surveillant est avant tout un encadrant éducatif :

  • rôle de surveillance à l'entrée de l'établissement, dans les couloirs, la cantine, le CDI, les salles de permanence, les heures de retenue et la cour de récréation
  • mission d'accompagnement des élèves dans certaines de leurs tâches
  • assistanat direct du conseiller principal d'éducation
  • mise en place d'ateliers pédagogiques
  • aide à l'intégration d'élèves en situation de handicap

 

Les compétences pour devenir surveillant

Le surveillant se met à la portée des élèves, mais sans jamais devenir un "copain" :

  • être capable de s'imposer avec une certaine autorité
  • être doué dans le contact avec les adolescents et les jeunes adultes
  • savoir réagir rapidement face aux situations tendues
  • avoir un bon niveau de culture générale
  • avoir le sens de l'animation
  • connaître le fonctionnement d'un établissement scolaire

 

La formation pour devenir surveillant

Le métier de surveillant est accessible sans diplômes. Toutefois, les postes sont de plus en plus convoités et les candidats qui sont choisis en priorité sont généralement titulaires d'un niveau bac+2.

 

Le salaire du surveillant

Le surveillant perçoit le salaire minimum, pour un contrat qui n'est généralement pas supérieur à 28 h par semaine (donc 1 000 net environ). Le métier ne connaît pas de réelle évolution de salaire dans l'Education nationale.

Toutefois, dans les établissements privés, le surveillant peut atteindre une fonction de chef d'équipe qui améliorera le montant de ses revenus.

 

Le lieu de travail du surveillant

Dans les collèges et lycées, privés ou publics, le surveillant partage son temps entre le bureau de vie scolaire et les lieux de vie des élèves.

 

La carrière du surveillant

Le métier de surveillant s'adresse principalement à des candidats jeunes. Nombre d'entre eux d'ailleurs exercent ce métier pour subvenir à leurs besoins pendant la poursuite de leurs propres études, profitant de la possibilité d'horaires aménagés et de temps relativement calmes pour travailler sur leurs cours.

Il n'existe pas de carrière professionnelle en tant que surveillant.

Toutefois il est possible de se réorienter, avec l'expérience de ce métier de terrain et une formation complémentaire, dans l'animation d'activités pédagogiques, culturelles ou sportives.

La profession est aussi un bon tremplin pour qui veut devenir conseiller principal d'éducation (CPE).

Donnez votre avis :
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.