Volcanologue : métier, salaire, formation et diplômes

Mis à jour le 16/11/22
Sommaire

    Niveau d'études : bac+5

    Salaire en début de carrière : 2 200 € brut

    Environnement de travail : secteur public et privé, salarié

    Métier(s) similaire(s) : vulcanologue, géologue, hydrogéologue

     

    Le rôle du volcanologue

    Le volcanologue observe et analyse les phénomènes magmatiques et les éruptions. Il améliore la compréhension de ce phénomène terrestre et contribue parfois à la prévention du danger.

    Sur le terrain, le volcanologue aime se rendre au plus prés de l'action : l'éruption. Il revêt alors une tenue ignifugée qui le protège de la chaleur intense. Mais ces escapades restent exceptionnelles et ne font pas partie de son quotidien.

    En effet, le volcanologue étudie aussi beaucoup les volcans endormis ou les petites éruptions de geysers. Ces phénomènes moins impressionnants sont plus faciles à observer et révèlent de nombreuses informations géologiques.

    Après avoir effectué ses relevés et ses observations sur le terrain, le volcanologue se rend à son laboratoire pour procéder aux analyses d'usage. Il confirme les recherches menées par ses prédécesseurs ou fait parfois de vraies découvertes.

    Les résultats de ses recherches sont voués à être publiés dans des revues scientifiques ou à faire l'objet de cours universitaires.

    Les missions du volcanologue

    Le volcanologue tente de percer les mystères de la croûte terrestres :

    • observation des points d'éruption

    • relevés d'échantillons sur le terrain

    • mise en place de systèmes d'alertes

    • analyses en laboratoire

    • rédaction d'articles scientifiques

    • gestion de cours universitaires

    Les compétences pour devenir volcanologue

    Le volcanologue est un scientifique passionné :

    • avoir l'esprit scientifique

    • être à l'aise à l'écrit comme à l'oral

    • maîtriser les analyses en laboratoire

    • avoir une bonne condition physique (et connaître la plongée sous-marine)

    La formation pour devenir volcanologue

    La formation de volcanologue débute par un master en sciences de la terre et des volcans :

    • Master Magmas et volcans

    • Master Géologie et risques naturels

    • Master Géosciences

    Avec ce niveau bac+5, l'étudiant peut se lancer dans la rédaction d'une thèse dans sa spécialité durant trois ans. A l'issu de ces trois années, il obtient un doctorat, qu'il peut conforter par un post-doctorat (bac+11).

    Pendant cette formation, l'étudiant volcanologue occupe souvent un poste d'enseignant chercheur ou intègre un pôle de recherche public ou privé.

    Certaines écoles d'ingénieur proposent cette filière :

    • Ecole nationale supérieure de géologie

    • Ecole et observatoire des sciences de la Terre

    • LaSalle Beauvais

    • IFP School

    Durant son doctorat et son post-doctorat, le volcanologue est tenu de publier des articles dans des revues spécialisées. La pertinence et la teneur de ses publications influent directement sur sa renommée et sur les offres de recrutement qui lui seront proposées ultérieurement.

    Le salaire du volcanologue

    Pendant sa formation, en tant qu'enseignant chercheur le volcanologue démarre sa carrière avec un salaire de 2 200 € brut.

    Le lieu de travail du volcanologue

    La France compte trois instituts prestigieux dans le milieu de l'étude des volcans et de la géologie :

    Le volcanologue peut aussi travailler pour d'autres pôles de recherche polyvalents, des universités ou encore le CNRS. Les recrutements dans le privé sont plus rares.

    Ce scientifique de l'extrême partage son temps entre l'étude du terrain, sur lequel il peut passer plusieurs mois, et son laboratoire où il analyse les échantillons prélevés. Les déplacements sont fréquents et peuvent durer plusieurs mois.

    Le volcanologue est amené à travailler dans d'autres pays où l'activité volcanique est plus intense et parfois problématique pour les populations.

    La carrière du volcanologue

    Le volcanologue peut espérer devenir directeur de recherches et mener ses propres projets à la condition d'obtenir les financements suffisants.

    S'il est fatigué de ses longues interventions sur le terrain, il peut s'orienter vers un poste de professeur en université.

    Image
    guillaume-delemarle-expert-comptable

    Guillaume DELEMARLE

    Expert-comptable chez L-Expert-Comptable.com

    L'expert-comptable en Stan Smith arpente Linkedin et Youtube afin d'apporter son éclairage et son expérience pour répondre aux questions des freelances avec clarté et bonne humeur.