Créer une entreprise entre amis : quels sont les risques ?

Mis à jour le 15/11/22
Sommaire

    La création d’entreprise entre amis apporte un sentiment de confiance et de motivation mais l’affaire peut virer au cauchemar. Désaccord sur l’affectation du résultat, sur la stratégie, remises clients, achats sans que l’autre le sache, accrocs sur les embauches, achats persos sur le dos de la boîte… les conflits et désaccords personnels peuvent freiner la bonne marche de l’entreprise.

    1- Questions à se poser avant la création
    2- Quels sont les risques
    3- Comment les prévenir

    Les questions à se poser avant de créer entre amis

    Lorsqu’on se lance dans la création de son entreprise entre amis il faut se mettre d’accord sur l’entreprise et établir des règles :

    • Forme juridique
    • Répartition des parts entre les associés
    • Valeur du capital
    • Activités exercées (objet social)
    • Répartition des rôles des associés au sein de l’entreprise
    • Vision sur l’avenir de la société

    Les RISQUES

    Une erreur d’un associé sera accentuée par celui avec qui il ne s’entend plus et le conflit sera plus long et plus difficile à régler => du temps en moins que les associés ne passeront pas à produire, prospecter. En résumé, la mésentente entre amis peut être un risque à plus ou moins long terme pour la pérennité de l’entreprise.

    Des conflits fréquents arrivent quand l'autre associé :

    • prend une décision ou dépense sans consulter l’autre
    • fait un achat perso sur le compte de la société
    • s’attribue une plus grande rémunération
    • met son véto ou bloque le processus de décision
    • prend des décisions en dehors de son champ d’activités
    • se prend pour un petit chef

    Il y a deux points de vue dans tout conflit. En face on a l’impression que l’autre associé :

    • réclame des contrôles abusifs ou pinaille sur les dépenses
    • le fait travailler à pas d’heure, obligé de prendre un taxi pour rentrer
    • gaspille de l’argent plutôt que mieux rémunérer tout le monde
    • prend des risques inconsidérés
    • est incapable de prendre des décisions
    • est fainéant comme pas deux

    Si un conflit s’envenime, les personnes :

    • Ne prennent plus de décision
    • Demandent des contrôles systématiques et abusifs 
    • Baissent en efficacité
    • Freinent la marche de l’entreprise

    Il y aura des désaccords et ces désaccords partiront en conflit s’ils ne sont pas réglés. Le professionnel affectera le privé et le personnel envenime les professionnel. S’il n’y a plus d’entente, difficile de poursuivre la relation professionnelle.

    Comment prévenir les conflits

    Pour commencer, ne faites pas d’angélisme avant de créer une entreprise. Mettez vous d'accord sur tous ces points pour éviter des conflits futurs.

    Répartition du capital :

    • 50%/50%, chaque décision peut être bloquée, comment trancher : présidence tournante ? médiateur désigné ?
    • 51%/49% évite les blocages successifs mais l’un des deux a le pouvoir de trancher.
    • 49%/49% et un troisième avec 2% du capital
    • 33%/33%/34% : à trois, la décision nécessite au moins deux personnes
    • 25%/25%/25%/25% : pire que 50%/50%, il ne faut pas répartir de manière équilibrée

    Recrutement

    • Les associés reçoivent en entretien tous les candidats ?
    • Mêmes ceux qui ne travaillent pas avec eux ?
    • Seulement les futurs cadres ?
    • Si un associé ne sent pas un candidat, a-t-il un droit de véto ?
    • Comment se passe le recrutement quand un associé est en vacances ?

    Quand prévenir les associés

    • On fait une dépense supérieure à 100€, 500€, 1000€, 5000€ ?
    • On signe un contrat ?
    • Un client quitte l’entreprise ?
    • On recrute un cadre, un non-cadre ? Les candidats doivent-ils rencontrer tous les associés ?
    • On prend une rémunération
    • La trésorerie passe en dessous de 5000€, 1000€, 0€, -1000€ ?

    Cession de parts ou d’actions

    • On peut vendre à n’importe qui ?
    • On peut vendre à la famille mais pas à d’autres ?
    • On propose aux associés en priorité ?
    • On peut vendre à n’importe qui si les associés ne se portent pas acheteurs ?

    Comment communiquer

    • Par mail pour transmettre contrats et justificatifs ?
    • Par chat pour les actions quotidiennes ?
    • Par téléphone quand l’autre n’est pas là ? Par visio ? Par SMS ?
    • En direct pour tous les changements et décisions importantes pour privilégier le contact humain ?
    • En réunion pour les décisions stratégiques car les discussions de couloir ne suffisent pas ?

    Pour prévoir un maximum de conflits, vous pouvez inscrire des règles de fonctionnement dans les statuts de l’entreprise, le pacte d’associés ou le pacte d’actionnaires. Demandez conseil à un avocat ou un expert-comptable

     

    Floriane

     

    Image
    justine-drouvot-expert-comptable
    Justine DROUVOT
    Comptable chez L-Expert-Comptable.com

    Appliquée et passionée Justine à le gout du travail bien fait, avec elle la gestion administrative peut-etre abordée de la manière la plus sereine !