Créez votre entreprise GRATUITEMENT: On s’occupe de toutes les formalités  pour vous ! Ca m'intéresse

Création d'entreprise : les 10 erreurs à éviter quand on se lance

Mis à jour le 15/05/2020

Entreprendre n’est pas simple et peut être une réelle source de stress pour certain(e)s. Il est facile de commettre des erreurs : mauvaise organisation, sous-estimer l’importance des aides, ne pas se faire accompagner… Heureusement aujourd’hui il existe des solutions afin d'éviter ces différentes erreurs et pour vous accompagner gratuitement dans la création de votre entreprise ! Voici une liste des 10 principales erreurs à éviter en créant son entreprise.


En 2020, lancez-vous en tant que Freelance !  Notre cabinet en ligne vous conseille gratuitement et vous guide pour bien  vous lancer ! EN SAVOIR +
ALERTE BILAN COMPTABLE ! Notre cabinet comptable en ligne s’occupe de tout  pour vous ! Faites le choix de la sérénité ! ÇA M'INTÉRESSE !
Envie d'un devis pour votre comptabilité ? Chez L-Expert-comptable.com c'est  gratuit !  JE VEUX UN DEVIS !
Inscrivez-vous à notre prochain Webinar !  Quelles sont les étapes pour devenir Freelance ?  S'INSCRIRE !
S'informer à distance : pour créer ou gérer votre entreprise et poser des  questions en direct.   Plusieurs dates disponibles Inscrivez-vous !  WEBINAR

Créer son entreprise pour les mauvaises raisons :

Devenir entrepreneur n’est pas une décision à prendre à la légère : vous allez y passer du temps et y investir beaucoup d’argent. Si les seules raisons qui vous poussent à entreprendre sont que vous en avez marre de vos collègues, vous voulez devenir millionnaire ou vous voulez prendre la place du patron… L’entrepreneuriat n’est peut-être pas pour vous !
De plus, il n’est pas évident de passer du statut de cadre dans une grande entreprise à un statut d’auto-entrepreneur ou patron d’une PME ou d’une TPE. Il est facile de continuer de réfléchir comme si rien n’avait changé. Et pourtant, tout a changé : maintenant, c’est vous le patron. C’est sur vous que comptent vos employés et c’est vous qui devrez tout gérer dans l’entreprise : salariés, fournisseurs, comptabilité…

Ne pas réaliser de Business plan et d’étude de marché :

La réalisation d’un business plan est primordiale! Il permet de structurer et définir son projet, tout en mesurant la rentabilité et les ressources à mobiliser. Le business plan comprend alors une synthèse claire du projet, l’identité de l’entreprise, l’objet de l’entreprise, la stratégie commerciale, l’analyse du marché, un plan financier, un plan de trésorerie et un prévisionnel financier.
Tous les volets de financement du business plan doivent être réalisés avec soin car cette partie sera analysée rigoureusement par vos potentiels financeurs. Ce business plan vous permettra alors d’y voir plus claire sur l’avenir de votre projet et sur sa faisabilité.

 

Une étude de marché peut vous paraître un peu fastidieuse et laborieuse à réaliser mais elle est plus que nécessaire pour la création de votre entreprise. La réalisation d’une étude de marché vous permettra d’analyser et de mieux comprendre votre environnement tout en définissant vos concurrents directs et indirects et votre clientèle cible. Cela vous permettra d’établir une stratégie commerciale et un plan marketing adapté au marché sur lequel vous vous lancez ! La réalisation de l’étude de marché donne une réelle prise de recul sur les risques potentiels et réduit considérablement les échecs.

S’isoler et vouloir tout faire seul :

L’isolement du chef d’entreprise est très difficile à supporter, spécialement pour les créateurs anciennement salariés, habitués à un cadre de travail rassurant. Il est donc important de parler de votre projet à des professionnels de la création d’entreprise mais aussi à d’autres entrepreneurs. Dès les premières années participées à des réunions de chefs d’entreprise, prenez contact avec votre CCI et avec les associations d’entrepreneurs de votre région. Vous éviterez ainsi l’isolement, tout en développant votre carnet d’adresses !

 

De plus, il est normal de vouloir minimiser les dépenses externes, mais il est difficile d’avoir toutes les connaissances et compétences pour monter et gérer sa société tout seul. Pensez à demander conseil à votre entourage ou à des professionnels en gestion d’entreprise pour vous accompagner et soutenir pendant votre projet.

Négliger les dispositifs d’aide à la création d’entreprise :

Financer son projet peut parfois s’avérer compliqué et décourageant. Prenez donc un peu de temps pour vous pencher sur les différentes aides à la création et reprise d’entreprise dont vous pourriez bénéficier. Il en existe de nombreuses et venant d’organismes différents :

L’ACRE : Aide à la création ou reprise d’entreprise

L’ACRE est une aide à la création d’entreprise destiné principalement aux demandeurs d’emplois d’entre 18 et moins de 26 ans. Elle permet une exonération partielle des charges sociales et un accompagnement pendant les premières années d’activité. L’ACRE peut être cumulable avec d’autres aides comme : le NACRE ( pour bénéficier de l’aide vous devez adresser votre demande à l’Urssaf soit au moment du dépôt de votre dossier de création d’entreprises ou maximum 45 jours après ce dépôt.

ARE : Allocation chômage d’aide du retour à l’emploi

L’aide au retour à l’emploi ( ARE) est un revenue de remplacement versé par l’assurance chômage. Pour bénéficier de l’ARE vous devez être involontairement privé d’emploi par exemple : licenciement pour motif personnel ou économique, rupture conventionnelle, non renouvellement de votre CDD ou une démission considérée comme légitime. Pour obtenir l’aide au retour à l’emploi il vous faut vous s’inscrire sur le site pôle emploi ou prendre un rendez-vous directement avec un conseiller qui vous fournira un dossier à remplir et la liste des pièces justificatives à préparer. Le montant de l’aide au retour à l’emploi dépendra du salaire que vous perceviez avant la rupture de votre contrat.

NACRE : nouvel accompagnement pour la création ou reprise d’entreprise

Le NACRE est une aide au montage d’un projet de création ou de reprise d’entreprise qui peut se décomposer en 3 étapes :

  • Aide au montage : mettre au point le projet de création et approfondir les moyens de mises en oeuvre.
  • Aide à la structure financière : vous permet d’obtenir un plan de financement adapté comme le prêt taux zéro sur une durée maximum de 5 ans.
  • Accompagnement du démarrage et du développement de l’entreprise qui vous épaule dans les débuts de votre création d’entreprise.

 

Il existe donc de nombreuses aides à la création d’entreprise venant d’organisme différents, cumulables et qui permettent de réunir un capital de départ suffisant à la création de votre jeune entreprise. Renseignez-vous et faîtes des simulations pour savoir si vous êtes éligibles à certaines aides, il serait dommage de passer à côté de cette opportunité !

Choisir le mauvais statut juridique :

L’une des premières étapes à la création d’entreprise est le choix du statut juridique. C’est une étape décisive à ne pas prendre à la légère ! Plusieurs éléments sont à prendre en compte : le type et secteur d’activité, le capital social, le nombre d’associés, les responsabilités, etc. En fonction de vos objectifs vous devrez alors choisir entre plusieurs formes d’entreprise, pour en citer quelques-unes :

EURL :

L’entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée, s'apparente à une SARL mais à la différence qu’elle ne compte qu’un seul associé. C’est l’une des formes juridiques les plus utilisés pour les entrepreneurs souhaitant créer une société seul. Cette forme détient un certain nombre de caractéristiques : aucun capital minimum imposé,la responsabilité de l’entrepreneur est limitée au montant de ses apports, une affiliation à la sécurité sociale des indépendants etc..

L’entreprise individuelle :

L’entreprise individuelle est une entreprise avec des caractéristiques bien spécifiques. Toute personne de plus de 18 ans peut déclarer cette forme d’entreprise et devenir entrepreneur. Dans ce statut juridique l’entreprise et l’entrepreneur ne font qu’un, les démarches de création sont assez simples néanmoins il n’y a pas de distinction entre le patrimoine personnel et le patrimoine de l’entreprise. Le dirigeant de l’entreprise engage donc l’ensemble de ses biens personnels dans la création de son entreprise. Enfin l’entreprise individuelle est rattachée à la sécurité sociale des Indépendants.

Si le choix de votre statut juridique vous paraît trop compliqué n’hésitez pas à faire appel à des professionnelles ou des conseillers en création d’entreprise qui vous aideront à choisir la forme la plus appropriée et vous conseilleront dans toutes les démarches administratives !

Négliger la communication et le marketing :

La communication et le marketing est fondamental pour la création de votre entreprise ! La stratégie d’une entreprise passe notamment par l’élaboration d’un plan de communication et de marketing. Une bonne communication bien définie vous permettra d’affirmer votre identité, votre image de marque et donc vous démarquer de la concurrence en attirant des clients potentiels ! De nos jours une présence sur internet ou sur les réseaux sociaux sont des réels avantages pour votre entreprise même si elle n’est pas dans le e-commerce. Cela permet de présenter votre offre, votre concept aux potentiels clients, de maximiser le bouche à oreille et donc de générer des futurs clients.

Sous-estimer l’importance de la comptabilité :

La comptabilité et la paperasse administrative peuvent représenter une réelle corvée pour les entrepreneurs. Néanmoins pour une petite entreprise, qui plus est en phase de création, l’argent est le nerf de la guerre.

Alors faites très attention à vos comptes ! Une bonne comptabilité est indispensable.

  • En amont de votre projet, soyez réaliste sur les prévisions de chiffre d’affaires de votre entreprise. Être trop optimiste sur vos prévisions ne vous avantagera pas aux yeux de vos investisseurs car vous devrez justifier ces chiffres.
  • Ne laissez pas trop traîner vos factures au risque de cumuler les retards de paiement qui peuvent décrédibiliser votre entreprise et entraîner des pénalités. Alors pour tout ce qui touche à votre argent, il n’y a qu’un maître-mot : rigueur !

 

Si toutes ces tâches vous paraissent trop lourdes à réaliser seul n’hésitez pas à vous faire aider. Vous pouvez par exemple faire appel à un cabinet d’expert-comptable qui vous déchargera et vous accompagnera dans toutes ces démarches !

Recruter trop tôt :

Le recrutement est l’une des étapes les plus difficiles pour un chef d’entreprise. Embaucher du personnel est coûteux et représente un réel pari sur l’avenir. Avant de recruter vous devez vous assurer des réels besoins de l’entreprise et de ses capacités. Pensez à évaluer le coût que peut représenter la rémunération du personnel, anticipez les mois de salaire, les cotisations sociales etc.

Un recrutement trop hâtif peut rapidement faire basculer votre entreprise dans le rouge financièrement. C’est donc une étape à ne pas prendre à la légère, recrutez uniquement des personnes avec un profil adapté et dont vous avez vraiment besoin.

Ne pas s’accorder de pause :

Être son propre peut avoir ses avantages : pas d’horaires fixes, personne pour vous forcer à travailler.. mais ce n’est pas si simple au quotidien ! C’est aussi beaucoup de responsabilité, de stress et surtout personne pour vous arrêter de travailler. Les entrepreneurs sont passionnés et ont tendance à vouloir réaliser leurs projets le plus rapidement possible et donc à ne jamais s’arrêter.
Il est primordiale de s’accorder des pauses et se déconnecter du travail de temps en temps pour prendre du recul. Cela peut vous aider à développer votre créativité, avoir de nouvelles idées mais avant tout décompresser et tenir sur le long terme.

Il est également important de séparer sa vie professionnelle et sa vie privée. Définissez-vous un espace de travail à l’écart, des plages horaires définies et consacrées du temps à votre famille, vos amis et vos activités sans culpabiliser !

Abandonner trop tôt :

Entreprendre est un marathon ! Il faut faire preuve d’endurance, de volonté et de détermination. Il y aura des jours difficiles mais il y aura des jours meilleurs. Vous ferez certainement des erreurs de parcours mais cela fait partie du jeu ! Soyez déterminé et apprenez de vos erreurs, posez-vous les bonnes questions : Qu’est-ce qui n’a pas fonctionné ? Comment s’améliorer à l’avenir ?

 

L’une des qualités indispensables pour créer son entreprise est sans nul doute : la persévérance. Le chemin vers le succès ne sera pas de tout repos, mais il n’y a qu’en poursuivant vos efforts et en restant motivé que vous pourrez mener à bien votre projet de création !

Se faire accompagner dans le lancement de son entreprise : la meilleure solution pour éviter les erreurs

Monter sa propre entreprise est un projet ambitieux qui peut parfois être compliqué à gérer tout seul. Heureusement des services comme L’Expert-comptable.com vous proposent un accompagnement personnalisé et gratuit pour vous conseiller tout au long de cette aventure. Notre priorité est de satisfaire nos clients ainsi nous mettons tout en oeuvre pour vous aider à réaliser vos projets !

L’expert-comptable.com vous propose de créer gratuitement votre entreprise en se chargeant de la rédaction vos statuts juridiques (EURL/SARL, SAS/SASU), la rédaction du dossier juridique, l'immatriculation et réception de votre K-bis et des conseils par nos experts sur vos projets et votre entreprise.

 

Un accompagnement personnalisé et une relation étroite avec nos experts vous permettront de minimiser les potentielles erreurs dans la création de votre entreprise. N'hésitez pas à nous contacter vous économiserez ainsi beaucoup de temps et d’énergie !

Confiez-nous votre création d’entreprise  Rédaction du dossier de création & démarches, on s’occupe de tout !   Je me lance

à propos

Cet article a été rédigé par le cabinet d'expertise comptable en ligne L-Expert-comptable.com. Notre spécialité : aider les entrepreneurs à se lancer et leur épargner la corvée d'une comptabilité.

Nos petits plus : des outils innovants, des tarifs bienveillants, des sourires constamment.

En savoir +

Note moyenne pour cet article : (5 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
4.2
Moyenne: 4.2 (5 votes)

Nos webinars à ne pas manquer