Vous cherchez un Expert-Comptable ?
Contactez-nous ! 0800 20 30 30
Appel gratuit d'un poste fixe

Qu’est-ce que le fonds de roulement : définition et calcul

Mis à jour le 05/06/2015 - 1


Non, le fonds de roulement n’est pas une obscure notion de comptabilité destinée à vous embrouiller l’esprit. Oui, connaître son fonds de roulement est primordial pour piloter son entreprise de manière efficace. Concrètement, qu’est-ce que le fonds de roulement ? Comment le calculer et à quoi sert-il ? On vous dit tout sur L-Expert-Comptable !

Qu’est-ce que le fonds de roulement ?

Le fonds de roulement mesure les ressources dont l’entreprise dispose à moyen et long terme (hors chiffre d’affaires) pour financer son exploitation courante. Il est aussi appelé FRNG pour Fonds de roulement Net Global.

 

Plus concrètement, le fonds de roulement représente la somme dont dispose l’entreprise pour payer ses fournisseurs, ses employés et l’ensemble de ses charges de fonctionnement, en attendant d’être rémunérée par ses clients.

 

Le fonds de roulement est une notion comptable. Sa vocation est d’expliquer de manière chiffrée l’utilisation de l’argent de l’entreprise (tout du moins une partie de cet argent).

Un peu de vocabulaire !

En langage de gestionnaire, le fonds de roulement représente la différence entre les ressources à long terme de l’entreprise (capitaux permanents) et son actif immobilisé. 

Voyons plus en détail comment cette formule se traduit dans la vie de votre entreprise.

 

Le fonds de roulement : d'une part les capitaux permanents :

 

Lorsque vous créez votre entreprise, vous y versez un capital, soit de l’argent qui se retrouve dans ses caisses. Au fur et à mesure, vous dégagez des bénéfices. Ils pourront, si vous le décidez, augmenter les ressources disponibles. Enfin, vous serez susceptible de contracter un emprunt à long terme, soit une autre somme d’argent disponible sur le long terme.

 

Toutes ces ressources sont appelées des capitaux permanents, elles sont définies comme les ressources disponibles sur le long terme pour votre entreprise (elles ne sont pas à restituer rapidement).

Le fonds de roulement : d'autre part les actifs immobilisés :

 

Les actifs immobilisés, ou emplois stables, représentent les éléments du patrimoine de l’entreprise (immobilisations corporelles, incorporelles, financières), destinés à y rester durablement. Concrètement, l’actif immobilisé représente la valeur de l’outil de travail de l’entreprise, comme son fonds de commerce, ses brevets, ses machines et matériels utiles à la production… .

En suivant strictement chacune des notions évoquées, le fonds de roulement (différence entre capitaux permanents et actifs immobilisés) mesure la quantité de ressources stables non utilisées par les actifs immobilisés. Cet « excédent d’argent » permet alors de couvrir les dépenses courantes d’exploitation de l’entreprise, en attendant ses encaissements clients.

 

En version ultra synthétique, nous obtenons :

Les capitaux permanents de l’entreprise couvrent l’actif immobilisé. Ce qui reste est ce que l’on appelle le fonds de roulement, permettant de couvrir les dépenses courantes d’exploitation.

Comment calculer son fonds de roulement ?

Plusieurs méthodes coexistent.

  • La première, déjà évoquée plus haut, s’appuie sur le haut du bilan :


Capitaux permanents - Actifs immobilisés = Fonds de roulement

 

  • La deuxième se calcule à partir des éléments du bas du bilan :


Actifs circulants - Dettes à court terme =  Fonds de roulement

  • Une dernière méthode existe, plus détaillée cette fois :

 

Ressources stables du haut du bilan (capital, résultat, dettes + provisions pour charges) - Immobilisations brutes, inscrites en haut du bilan actif = Fonds de roulement.

 

Le calcul du fonds de roulement d'une entreprise ouvre sur plusieurs interprétations possibles, qui sont fonction du résultat obtenu.
Trois cas de figure se présentent : un fonds de roulement égal à 0, un fonds de roulement négatif ou un fonds de roulement positif.

Fonds de roulement positif : comment interpréter le résultat du calcul ?

Votre fonds de roulement est positif ? Bonne nouvelle ! Votre entreprise est en bonne santé financière. Elle couvre ses investissements sur le long terme et L’excédent obtenu couvre l’intégralité de son cycle d’exploitation. Dans cette situation, l’entreprise dispose d’une marge de sécurité suffisante en termes de trésorerie. 


Votre fonds de roulement est négatif ? Aïe ! Votre entreprise ne dispose pas de suffisamment de ressources financières pour supporter l’intégralité de ses investissements. On dit alors que l’entreprise est sous-capitalisée : elle finance ses immobilisations (ce qu’elle possède) par des dettes à court terme. Quel argent financera ses opérations courantes ? 

 

Votre fonds de roulement est égal à 0 ? Dans ce cas, votre entreprise dispose de suffisamment de ressources pour financer ses besoins d’investissements à long terme. En revanche, elle ne peut pas couvrir son cycle d’exploitation. 

Un fonds de roulement égal à 0 est le minimum à atteindre, même si cette situation ne permet pas de gérer les nombreux imprévus. 

Du fonds de roulement au besoin en fonds de roulement

Si le fonds de roulement d’une entreprise représente l’argent disponible pour couvrir ses charges courantes d’exploitation, le besoin en fonds de roulement représente la somme dont elle a besoin pour payer ses charges courantes, en attendant d’être rémunérée par ses clients.

 

En effet, il y a souvent un décalage entre les dépenses et les entrées d’argent au sein d’une entreprise.

 

Par exemple : Vous êtes boulanger et vous produisez des baguettes de pain. Vous devez consommer de la farine, de l’eau, du sel avant même qu’elles ne soient vendues ! 

Le besoin en fonds de roulement correspond aux liquidités dont l’entreprise doit disposer pour continuer à produire, avant ses encaissements clients.

Vous pouvez consulter notre article allant plus en détail autour du calcul du besoin en fonds de roulement.

 

Le besoin en fonds de roulement se calcule comme suit :

BFR = Stocks + Créances - Dettes (non financières)

Nous comprenons bien que les trois notions : fonds de roulement, besoin en fonds de roulement et trésorerie sont intimement liées. Ces notions expliquent l'utilisation de la trésorerie de l'entreprise dans le cadre de ses dépenses courantes. La relation avec la trésoerie est la suivante : 

Trésorerie = FR - BFR

 

L'argent qui se retrouve en caisse, au sein de votre entreprise est correspond : aux excédents des capitaux propres (le FR) ainsi qu'aux excédents engendrés par les activités d'exploitation de l'entreprise (le BFR).

 

Connaître son fonds de roulement, à quoi ça sert

Vous l’avez compris, connaître son fonds de roulement revient à connaître la santé financière de votre entreprise. L’indicateur montre sa capacité à couvrir de nombreuses dépenses en autonomie, sans recours au prêt bancaire. Il représente ses ressources stables, celles dont elle peut se servir à tout moment, tout au long de son cycle d’exploitation.  

 

Connaître son fonds de roulement permet permet de comprendre d'ou viennet et où vont les liquidités de votre entreprise. 


Le ratio de fonds de roulement

Pour aller encore plus loin, nous pouvons nous intéresser au calcul du ratio de fonds de roulement. Il s'agit d'une autre façon de voir le fonds de roulement. Il se calcule de la façon suivante :

 

Ratio de fonds de roulement = Actifs circulants / Dettes à court terme

La définition du fonds de roulement de copropriété

Le fonds de roulement de copropriété est une avance de trésorerie demandée par le syndic, afin de couvrir des dépenses imprévues ou de faire face aux impayés. 

C’est ainsi une sorte d’épargne visant à faire face à des situations exceptionnelles, une réserve de trésorerie non prévue par le règlement de copropriété. 

 

Généralement, cette avance est demandée lors de l’achat d’un immeuble

 

Il ne faut pas confondre le fonds de roulement de copropriété avec les avances faites par le syndic au profit de la copropriété (destinées à couvrir les dépenses courantes). 

La réglementation relative au fonds de roulement de copropriété 

Toutes les copropriétés ne sont dotées d’un fonds de roulement. La création de celui-ci est proposée par le syndic en assemblée générale des copropriétaires. Elle doit être acceptée par la majorité de ces derniers et par les 2/3 des voix. 

 

Le montant du fonds de roulement de copropriété ne peut excéder 1/6 du budget.

 

Chaque propriétaire participe à la constitution du fonds au prorata de ses tantièmes généraux. Les avances réalisées doivent apparaître sur les relevés individuels d’appel de fonds. 

 

Le fonds de roulement ne peut être affecté à une partie de l’immeuble ou à une dépense particulière. 

 

L’avance réalisée par un copropriétaire doit être remboursée en cas de revente.

 

Dans les faits, c’est généralement l’acquéreur qui doit régler le montant du fonds de roulement. On assiste ainsi à une forme de substitution entre le vendeur et l’acheteur. 

Donnez une note à cet article : 
4.11321
Average: 4.1 (53 votes)
Your rating: Aucun(e)

Cet article a obtenu une moyenne de 4.11321/5 avec 53 avis.

Besoin d'un expert-comptable pour votre comptabilité ou votre création ?

en partenariat avec
  • Avez-vous des salariés ?
  • Téléphone à 10 chiffres

  • Report fields