Webinar 31 Octobre à 13h30 : Quelles sont les étapes pour créer son entreprise  ? JE M'INSCRIS !

L'absence d'un salarié

Mis à jour le 19/04/2012

L-Expert-Comptable.com Confiez-nous votre compta pour 99€ ht / mois, tout compris ! Je me lance
Aujourd’hui nous allons parler de ce qu’il convient de faire en cas d’absence d’un salarié.

Quels sont les principaux motifs en cas d’absence d’un salarié ?

Les principaux motifs d’absence non justifiée sont les suivants :

  • Absence pour raison familiale.
  • Absence pour maladie.
  • Absence pour un projet de formation.
  • Ou encore absence justifiée pour des évènements familiaux

Il faut savoir que tout salarié bénéficie de jours de congés pour son mariage (de 4 jours), celui de ses enfants (1 jour), naissance de ses enfants (3 jours), le décès d’un conjoint (2 jours).

Quelles sont couramment les absences injustifiées ?

Plusieurs catégories d’absences injustifiées peuvent être envisagées :

  • Le salarié est absent sans demande préalable.
  • Le salarié prolonge sans justification une période de congés payés.
  • Ou, le salarié s’absente alors que sa demande a été refusée par son employeur.

Quel que soit le cas, si le salarié ne justifie pas son absence, alors le salarié peut être sanctionné par son employeur.

Que faut-il faire en cas d’absence non justifiée ?

En cas d’absence non justifiée, il est important de ne pas agir dans la précipitation. En effet, dans le cas où le salarié est absent pour maladie, il a 48 heures pour donner son arrêt de travail. Lorsque ce délai de 48 heures est dépassé, et qu’aucune justification n’a été apportée, alors il est important d’agir vite. L’employeur doit envoyer un courrier recommandé avec accusé de réception pour mettre en demeure le salarié de justifier son absence ou de reprendre son poste au sein de l’entreprise. Dans ce courrier, l’employeur peut aussi prévenir le salarié des différentes sanctions qu’il risque.

Que convient-il de faire si l’employé reprend son poste ou au contraire le laisse vacant ?

Il faut distinguer les points suivants :

  1. Premièrement, le salarié a repris son poste et a envoyé un justificatif, il peut être sanctionné d’un blâme ou d’un avertissement.
  2. Deuxièmement, le salarié a repris son poste et n’a pas envoyé de justificatif, il est alors indispensable de convoquer le salarié et de le sanctionner. Selon le déroulement de l’entretien et les raisons évoquées, la sanction peut aller du simple avertissement au licenciement pour faute grave.
  3. Troisièmement, le salarié n’a toujours pas repris son poste malgré sa mise en demeure. Dans ce cas là, l’absence ne pouvant être interprétée comme une démission, le salarié doit être licencié en respectant bien évidemment la procédure traditionnelle.

Sur quels points l’employeur doit-il être vigilant ?

En cas de sanction disciplinaire envers le salarié, il est important de respecter deux règles :

  • Premièrement, l’acte fautif d’un salarié ne peut être sanctionné qu’une seule fois.
  • Deuxièmement, les absences injustifiées ont un délai de prescription de deux mois. Donc, l’employeur ne peut prononcer un avertissement pour une absence injustifiée plus de deux mois après.
Confiez-nous votre comptabilité pour 80€ / mois  Une offre 100% en ligne & sans engagement. Nos équipes s’occupent de tout pour  vous !   Je me lance