Toutes les fiches pratiques - Créer une entreprise

 

  • Le registre du commerce et des sociétés répertorie toutes les entreprises commerciales en France. Le RCS est tenu par le greffe du tribunal de commerce auprès duquel on immatricule les sociétés à leur création. L’entreprise obtient un numéro RCS composé du lieu d'immatriculation, de la lettre A pour les commerçants, B pour les sociétés et du numéro SIREN de l'entreprise à 9 chiffres (ex : RCS PARIS B 517 403 572). L’european business register (EBR) enregistre les entreprises des registres nationaux des 27 pays de l’Union Européenne.

  • Le versement libératoire est un mode de paiement de l'impôt sur le revenu proposé aux auto-entrepreneurs dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 26.764 euros pour un célibataire. Ce montant est majoré de 50% par demi-part supplémentaire. Le versement libératoire applique un taux d'imposition au chiffre d’affaires entre 1% et 2,2% en fonction de l'activité du micro-entrepreneur et n'est avantageux qu'à partir d’un seuil de revenu. Il faut comparer le versement libératoire et le paiement classique de l'impôt sur le revenu pour choisir le mode le plus avantageux. L'auto-entrepreneur adhère au versement libératoire auprès du RSI ou de l’URSAFF et doit y déclarer son chiffre d’affaires chaque mois ou chaque trimestre.

  • Un associé est une personne ou une entreprise qui détient une part de capital dans une société à responsabilité limitée (SARL) ou une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL). Les détenteurs de parts de sociétés par actions (SASU, SAS, SA) sont quant à eux des actionnaires. Un associé participe aux assemblées générales et vote les décisions stratégiques avec un nombre de voix proportionnel à ses parts sociales. Si l'entreprise distribue des dividendes, l'associé perçoit sa quote-part correspondante. Si une entreprise endettée est liquidée, le capital éponge les dettes. Les associés récupèrent ce qui reste de leur apport quand les dettes sont réglées.

  • Un entrepreneur monte un business plan avant de créer une entreprise qui reçoit un numéro SIREN et un extrait Kbis. Le capital des SARL et des EURL est détenu par des associés, celui des SA et SAS est détenu par des actionnaires qui se réunissent en assemblées générales ordinaires et extraordinaires pour voter l’affectation du résultat de l’entreprise ou une augmentation du capital de l’entreprise. Ce lexique explique le jargon de la création d’entreprise.

  • Déjouez les pièges de l’entrepreneuriat et menez à bien votre projet ! Comment ? Suivez donc les 10 commandements !

  • On le sait, les périodes de crise sont toujours propices à la création d'entreprise. Et dans leur sillage, aux concours de création d'entreprise. Ce levier est d'ailleurs souvent sous-estimé par les jeunes entrepreneurs, alors même que cette voie peut parfois permettre d'accélérer le développement d'une jeune pousse. Petit tour d'horizon sur ces concours et ce qu'ils peuvent apporter aux entrepreneurs.

  • Mobilité, collaboration, usage multi-support, souplesse et sécurité des données, mais aussi compétitivité et flexibilité : le Cloud offre de nombreux avantages aux entreprises !

  • Vous avez décidé de créer votre startup. Bravo et bienvenue au club des entrepreneurs ! Et maintenant, pour appliquer les conseils de « La création de startup pour les nuls » (à ma connaissance, le livre n’est pas sorti et je veux bien participer à sa rédaction), vous partez à la chasse aux business angels (BA). Et moi, je vous fais deux remarques préalables :

  • Votre bail commercial arrive à expiration et vous souhaitez le renouveler mais vous ne savez ni si vous en avez le droit ni quelles sont les modalités à suivre. Voici quelques conseils qui vous permettront d’envisager sereinement cette échéance.

  • Vous souhaitez vous identifier comme l’auteur d’une invention, d’une création ou tout simplement d’une idée sans passer par un brevet ? A découvrir, l’enveloppe Soleau, son utilité et la démarche à suivre pour faire un dépôt.

  • Appelée plus communément AGO, l’Assemblée Générale Ordinaire au travers de 10 questions que l’on peut se poser sur l’AGO.

  • Vous créez votre entreprise ? Vous avez besoin de louer un local commercial ? La signature d’un bail commercial est donc inéluctable. Mais quel type de bail choisir ? Passage en revue des principaux baux commerciaux.

  • Au contraire de l’agrément qualité pour les services à la personne, l’agrément simple est facultatif. Mais il permet d’avoir une réelle légitimité aux yeux des clients, car il est garant de qualité et de sécurité. De plus, il débouche sur certains avantages fiscaux et sociaux. 

  • L’Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) se réunit lorsqu’un changement dans les statuts ou une modification dans les opérations courantes de l’entreprise est à l’ordre du jour. En d’autres termes, on y règle tout ce qui touche au capital, au statut juridique et aux clauses. Dans la pratique, l’Assemblée Générale Extraordinaire est compétente sur des sujets tels que : - la fusion, la scission ou l’apport partiel d’actifs - l’augmentation ou la réduction de capital - le changement de forme juridique - le changement des clauses de répartition des bénéfices - la dissolution de la société

  • La rentabilité allant en se dégradant, pour financer votre officine, il vous sera nécessaire d'avoir un apport personnel conséquent et de recourir à un financement extérieur.

  • Une Société Civile Immobilière -ou SCI- est un groupement de personnes qui s'unissent afin d'acheter un bien immobilier dans le but d'en tirer profit. L'immobilier étant un placement très intéressant, la SCI est préconisée si vous souhaitez investir et n'avez pas les ressources suffisantes à vous seul.

  • Les lettres de change ont été créées au XVIIème siècle par les Templiers afin d’éviter les transports de fonds. Aujourd’hui les lettres de change sont plus communément appelées lettre de change relevé ou LCR du fait de la mise en place de procédés dématérialisés.

  • Le code Naf fait référence à l'activité économique principale de votre entreprise (dite APE). Si vous exercez plusieurs activités, l'évolution de leurs chiffres d'affaires respectifs peut vous amener à changer votre code Naf: précisions sur le code Naf et les modalités d'un changement de code Naf.

  • L'extrait Kbis est la carte d'identité de l'entreprise. Elle comporte les mentions suivantes : greffe d'immatriculation, numéro d'identification SIREN, raison sociale, sigle, enseigne, forme juridique, montant du capital social, devise, adresse du siège, durée de la société, date de constitution, code APE, activité détaillée, adresse du principal établissement, nom de domaine ainsi que nom, prénom, date de naissance, commune de naissance, nationalité et adresse du dirigeant. Ces informations pouvant évoluer, un extrait Kbis de moins de 3 mois est généralement demandé pour les actes officiels.

  • Entré en vigueur depuis le 1er janvier 2009 et destiné à remplacer les dispositifs EDEN et les chéquiers conseil, le Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d'Entreprise (NACRE) est piloté par le Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social (dans le cadre d'un partenariat avec la Caisse des dépôts). Le NACRE vise à améliorer la pérennité des entreprises créées, en accompagnant le créateur dans les phases d'élaboration, de financement, de mise en œuvre et de développement de son projet. Il permet la signature d'un contrat entre le créateur ou le repreneur d'entreprise et un organisme d'accompagnement conventionné par l'État.

  • Créer une entreprise en étant salarié est tout à fait possible et même encouragé par certaines mesures du gouvernement. La démarche est néanmoins encadrée par certaines restrictions. D’abord, créer une entreprise quand on est salarié est interdit si une clause d’exclusivité ou une clause de non-concurrence est mentionnée dans votre contrat de travail. Dans tous les cas, vous êtes soumis à une obligation de loyauté envers votre employeur, vous obligeant à lui communiquer votre volonté de créer et à respecter les intérêts de l’entreprise au sein de votre parcours d’entrepreneur. Par ailleurs, la création d’entreprise et l’activité salariée entraînent une exonération des cotisations sociales non-salariées pendant 12 mois à condition d’avoir réalisé 910 heures d’activité salariée avant la création d’entreprise et 455 heures après.

  • Ça y est, vous avez décidé de vous lancer dans la création de votre entreprise. Convaincu à 200 % par votre projet, vous vous attachez à l'exposer au mieux dans votre business plan. Cependant, n'oubliez pas qu'aussi novatrice et brillante soit votre idée, le succès de la création de votre entreprise dépendra avant tout de votre capacité à attirer des clients. Encore faut-il que vos clients potentiels soient au courant de votre existence.

  • Les entrepreneurs préparent trop peu la question de la vente de leur entreprise. Un chef d'entreprise sur deux ignore la valeur de son entreprise et 25% des chefs d'entreprises de plus de 50 ans n'ont pas encore envisagé la revente de leur entreprise. Parce qu'il serait trop bête de vous séparer de votre entreprise par un dépôt de bilan faute de repreneur, nous vous donnons les clés pour vendre votre entreprise au meilleur prix. Pour vendre votre entreprise, préparez-vous suffisamment en avance pour vendre au moment le plus opportun, valorisez votre entreprise au maximum et n'hésitez pas à faire confiance à des professionnels pour obtenir le meilleur prix de vente.

  • L’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) est une entreprise individuelle à laquelle l’exploitant affecte un patrimoine séparé et dédié à l’exercice de son activité. Créer une EIRL nécessite des formalités et des obligations supplémentaires, qui peuvent être des avantages ou des inconvénients selon le cas. Surfant sur le succès du régime de l'auto-entrepreneur, le nouveau statut de l'Entreprise Individuelle à Responsabilités Limitées (EIRL), permettra à chaque entrepreneur individuel, par un cadre juridique adapté et sécurisé, de protéger ses biens personnels en cas de faillite de son activité professionnelle, et ce dès son entrée en vigueur au 1er Janvier 2011.

  • Une bonne gestion d'entreprise passe indéniablement par une bonne gestion commerciale. En effet, votre facturation, vos créances clients sont des données à absolument maitriser pour assurer la continuité d'exploitation de votre société, il faut savoir relancer vos clients pour ne pas laisser votre chiffre d'affaires en dehors de votre compte bancaire. Le suivi de vos fournisseurs également, essayez de négocier avec eux des délais de règlement.

  • Le prix de vente est aujourd'hui décliné à toutes les sauces : produits low-costs, prix-bas, prix promos, prix de gros... Ces prix de ventes sont calculés au moyen de la méthode du coût de revient, en fonction de la concurrence ou encore des barrières psychologiques.

  • Le terme « fusion » est souvent énoncé dans l'actualité économique mais quelle est la véritable signification de la notion de fusion ? La fusion est une mise en commun du patrimoine de 2 sociétés soit par la création d'une nouvelle entreprise soit par une prise de contrôle de la société absorbante sur la société absorbée.

  • PME, TPE, ETI, ou encore GE, on ne cesse d'utiliser des abréviations sans toujours connaître vraiment ce qui se cache derrière. Première analyse des fameuses PME ou Petites et Moyennes Entreprises.

  • Les capitaux propres sont les ressources financières  que possède l'entreprise (hors dette). Une entreprise investit et génère ses propres capitaux pour son fonctionnement mais aussi pour rémunérer ses actionnaires. C'est au passif du bilan comptable que l'on retrouve les capitaux propres. En finances, la notion de capitaux propres symbolise la trésorerie de l'entreprise toujours disponible au sein de celle-ci. On parle de capitaux propres ou fonds propres pour définir tout ce que l'entreprise possède à l'exception de ses dettes. Les capitaux propres constituent une ressource stable pour l'entreprise (l'autre ressource étant l'endettement). La loi oblige les sociétés à détenir un montant minimal de capitaux propres au moins égal à la moitié du capital social, dans le cas contraire l'entreprise doit procéder à une assemblée générale, décider de son sort et soit régulariser sa situation dans les 2 ans soit dissoudre l'entreprise.

  • Afin de protéger et devenir propriétaire d'une marque, vous devez effecruer un dépôt à l'INPI (Institut National de la Protection Industrielle). Vous pouvez protéger votre propriété industrielle pour les créations techniques (produit) ou pour votre marque (nom, enseigne) mais aussi la propriété artistique et littéraire pour des droit d'auteur. 

  • Plus d’un quart des français souhaitent créer leur entreprise. Leur principale motivation : l’indépendance. Et pourquoi pas devenir riche tout simplement. Encore faut-il avoir la bonne recette ! Devenir riche en créant son entreprise cela peut paraître fou, mais c’est possible à en croire, d’une part l’évolution du nombre de personnes devenues riches en créant leur entreprise sur la planète et de l’autre, les récits des « success stories » d’entrepreneurs français partis de zéro et qui se sont bâtis des « empires ». Quelles sont donc les clés pour faire partie du club ?

  • Une création d’entreprise n’est pas sans frais et engendre des dépenses que le dirigeant n’a pas nécessairement en tête au moment de se lancer : frais liés au dépôt des statuts, à l’immatriculation de l’entreprise auprès du Centre de Formalité des Entreprises (CFE), à la publication d’un avis dans le journal d’annonces légales et éventuellement le capital social minimum à apporter en fonction du type de société créée. S’ajoutent à ces frais, les dépenses liées au démarrage de l’activité : investissements, achat de marchandises, constitution d’un stock…Pour ces raisons, il est nécessaire de se constituer des liquidités afin de ne pas être bloqué dans le démarrage de l’activité.

  • Le numéro SIRET (Système d'identification du répertoire des établissements) est un numéro d'identification unique, de 14 chiffres, attribué à chaque établissement selon une codification INSEE. Le numéro SIRET permet d'identifier géographiquement les entreprises. Toutes les entreprises reçoivent un numéro SIRET, quelque soit leur activité ou leur dimension. 

  • Ca y est, vous avez mûri votre projet de création d’entreprise. C’est alors que vous entendez parler de ce fameux business plan, généralement par votre banquier ou par le propriétaire des locaux que vous souhaitez louer. Mais qu’est ce qu’un business plan ? Que faut-il faire apparaître sur ce fameux business plan ? Qu’en attendent ceux qui vous ont demandé un business plan ?

  • Vos prévisions d’activité pour les prochaines années sont mauvaises et vous ne voyez pas de solution ? Vous avez d’autres projets plus intéressants ? Vous pouvez décider de dissoudre votre entreprise sans pour autant être en cessation de paiement. La dissolution est privilégiée à l’abandon si vous ne voulez pas devoir faire face quelques mois ou années plus tard à des mises en demeures pour factures non payées !

  • Les démarches liées à la création d'entreprise peuvent être plus et moins complexes et nombreuses. Elles dépendent notamment de la forme juridique de la société créée, du statut de l'entrepreneur, du nombre de salariés... Nous allons vous présenter les démarches principales à suivre pour créer votre entreprise.

  • En cette période d'austérité et de marasme économique, que vous soyez créateur ou repreneur d'entreprise, d'une TPE ou PME, trouver un partenaire financier capable de vous épauler, n'est pas chose aisée. Toutefois, qu'il s'agisse de crédit bancaire classique, de capital risque ou autre prêt d'honneur, des solutions existent. Afin de vous aider dans votre projet, nous proposons un aperçu des différents partenaires financiers existants.

  • Le capital social représente le montant des apports réalisés par les associés ou actionnaires lors de la création d'une société. Il est divisé en part sociale, chacune ayant le même montant. Le montant minimum du capital social varie selon la forme juridique de la société. De plus, il existe différentes notions d'apports qu'il est nécessaire de bien connaître avant de définir son capital social.

  • Les mesures gouvernementales en faveur de la création d'entreprises de services à la personne ont incité bon nombre d'entrepreneurs à se lancer. Il y a des étapes et des points importants à connaître pour mener à bien son projet.