Qu'est-ce que le maintien de salaire ?

Le maintien de salaire correspond à l'obligation pour l'employeur de verser un complément de salaire au salarié absent pour maladie ou accident, qui s’ajoute  aux indemnités journalières de sécurité sociale (IJSS).

Ce maintien de salaire peut être amélioré par la convention collective applicable au sein de l’entreprise. En effet, son montant peut varier, mais aussi le nombre de jours indemnisés ou encore son délai de carence, en fonction de ce que définit la convention collective. Si les dispositions conventionnelles ne sont pas plus favorables que la loi, alors ces indemnités doivent être versées sous conditions. Elles seront instaurées pour une durée et un montant limités, qui varieront en fonction de la durée de l’arrêt. De plus, le salarié doit répondre à un critère d’ancienneté pour bénéficier d’un maintien de salaire. Nous vous détaillons toutes ces conditions dans ce dossier et répondons à toutes vos questions : comment lever l’obligation de maintien de salaire ? Faut-il maintenir le salaire net ou le salaire brut ? A quelle date faut-il débuter le maintien de salaire ? Et enfin, pendant combien de temps maintenir le salaire ? Sachez qu’il est possible d’avancer au salarié le montant de ses indemnités et de les percevoir ensuite de la CPAM : il s’agit de la subrogation. L-Expert-comptable fait le point sur ce qu’il faut connaître les détails de cette procédure, que vous soyez salariés (dans ce cas ces articles vous aident à vérifier que votre employeur respecte les obligations qu'il tient de la loi ou de la convention collective) ou employeur (ce dossier vous aide à rester vigilant et à savoir comment respecter les droits des salariés).