Les allègements de cotisations et l'exonération fiscale

Mis à jour le 23/04/21

Les heures supplémentaires ouvrent droit à des allègements de cotisations. Dans quelle mesure ces avantages sont ils obtenus ? Existe-t-il un risque de voir ces avantages remis en cause ?

Qui est concerné par les allègements de charges et l'exonération fiscale ?

Pour le salarié, les heures supplémentaires ouvrent droit à une réduction de cotisations de sécurité sociale ainsi qu'à une exonération d'impôt sur le revenu. Pour l'employeur, les heures supplémentaires ouvrent droit à une déduction forfaitaire de cotisations patronales de sécurité sociale.

Les salariés à temps partiel bénéficient ils des allègements de cotisations et de l'exonération fiscale ?

Les salariés à temps partiel bénéficient, au même titre que les salariés à temps plein, des allègements de cotisations pour leurs heures complémentaires. Quant à l'employeur, pour les heures complémentaires des salariés à temps partiel, il ne bénéficie pas de la déduction forfaitaire de cotisations patronales.

Les heures supplémentaires réalisées au-delà du contingent annuel ouvrent-elles droit à des allègements de charges et à l'exonération fiscale ?

Les heures supplémentaires réalisées au-delà du contingent annuel de 220 heures par an et par salarié ouvrent droit à une réduction de cotisations salariales et à une déduction forfaitaire de cotisations patronales.

Quelles sont les conditions à respecter pour pouvoir bénéficier des allègements de cotisations ?

Afin de bénéficier de la réduction de cotisations salariales et de la déduction forfaitaire de cotisations patronales, l'employeur doit :

  • Respecter les dispositions légales et conventionnelles relatives à la durée du travail.
  • Ne pas substituer, au sein de la rémunération, des heures supplémentaires ou complémentaires à d'autres éléments de la rémunération.

Quant aux formalités administratives, l'employeur n'a aucune déclaration à effectuer au préalable à l'administration pour bénéficier des allègements de cotisations. Néanmoins, il doit être en mesure, en cas de contrôle d'URSSAF, de fournir un document justifiant du montant des réductions et déductions forfaitaires appliquées, ainsi que les documents relatifs au temps de travail.

Les allègements de cotisations apparaissent-elles sur le bulletin de paie ?

Le montant de la réduction de cotisations salariales pour les heures supplémentaires doit être mentionné sur le bulletin de paie. En ce qui concerne la déduction forfaitaire de cotisations patronales, elle n'a pas à figurer de façon obligatoire sur le bulletin de paie, mais reste conseillée.