La déduction de charges professionnelles et le régime fiscal de l’auto entrepreneur

Le principe de non déductibilité des charges chez l’auto entrepreneur

En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes imposés sur la base de votre chiffre d’affaires. Cela signifie que l’administration fiscale déduit vos charges professionnelles forfaitairement. Par conséquent, si vos dépenses professionnelles (achats de matières, loyer, assurances, téléphone, frais de véhicule, cotisations sociales…) sont inférieures au montant déduit forfaitairement, alors le régime de l’auto entrepreneur sera intéressant. Sinon, il sera opportun d’opter pour le régime réel.

Plus les charges professionnelles sont importantes, moins il est intéressant de choisir le statut de l’auto-entrepreneur.

Les emprunts chez l’auto-entrepreneur

Si vous devez réaliser un investissement et que vous souhaitez le financer par un emprunt, les intérêts payés pour votre bien professionnel ne viendront pas diminuer votre imposition sur le revenu. En effet, contrairement à une entreprise soumise au régime réel, l’auto entrepreneur ne pourra pas déduire de son chiffre d’affaires les intérêts de l’emprunt.

Comment s’assurer en permanence de l’intérêt du régime de l’auto entrepreneur?

Pour vous assurer que votre choix d’exercer sous la forme de l’auto entrepreneur est toujours judicieuse, il est important de comparer en fin d’année le montant de votre imposition et de vos charges sociales par rapport à la réalisation des mêmes chiffres dans le cadre du régime réel d’imposition.

Par exemple, pour un auto-entrepreneur réalisant un chiffre d’affaires de 70 000 € pour une activité d’achat-vente avec une marge de 40 % et des charges annuelles professionnelles de 7 000 € hors charges sociales. Cet auto-entrepreneur est en couple, sans enfants et son taux moyen d’imposition est de 10 %.

Besoin d'un expert comptable ?
Nous le trouvons pour vous ! C'est rapide et gratuit !
test

En partenariat avec trouver-mon-comptable.com

D'autres sujets qui pourraient vous intéresser...
Articles similaires

Modèles de document gratuit

Calculateurs

Commentaires
Bonjour,moi ce que je ne trouves pas nomral,c'est de pouvoir cumuler le statut de salarie9 avec le statut auto entrepreneur ce n'est pas le cas pour l'artisan qui lui ne peut en aucun cas faire le cumul.C'est vraiment une honte de salir e0 ce point la premiere entreprise de france.