Exercer en indépendant : comment analyser la rentabilité du projet

Mis à jour le 28/06/2018

Lancer une activité professionnelle en indépendant revient à créer une entreprise. Il convient de se poser les questions liées aux démarches entrepreneuriales que l’on retrouve dans le business plan (étude de marché et étude de la rentabilité). L’étude de marché consiste à identifier le profil de sa cible et la stratégie de ses concurrents pour pouvoir bâtir une offre en tant qu'indépendant et pour se positionner. L’étude de rentabilité consiste à anticiper le chiffre d’affaires et le temps de travail minimum à réaliser pour couvrir ses charges et se rémunérer. Les tableaux financiers de l’étude de rentabilité permettent aussi de simuler le paiement des impôts et des cotisations sociales.

Lancer une activité d'indépendant : une création d’entreprise à part entière

Lancer son activité en indépendant est une création d’entreprise à part entière sauf qu’ici, l’entrepreneur exerce en nom propre et le cœur de métier constitue généralement une prestation de service ou une profession libérale. Dans ce contexte, lorsque vous envisagez de devenir freelance, il convient de vous poser toutes les questions liées aux démarches entrepreneuriales et que l’on retrouve dans le business plan :

  • l’étude de marché

  • l’étude de rentabilité du projet

L’étude de marché quand on est indépendant

Comme toute entreprise, l'indépendant doit trouver sa place sur son marché pour constituer et pérenniser sa clientèle. L’étude de marché consiste à identifier la cible, son profil, ses besoins, ses attentes et ses freins, mais la démarche permet aussi de connaître ses concurrents, leur stratégie, leurs tarifs, leurs points forts et leurs points faibles. L’objectif de l’étude de marché est double :

  • valider l’existence d’une demande suffisante sur le créneau souhaité

  • créer une offre (grille de prestations, tarifs) avec un avantage concurrentiel et un positionnement

L'indépendant ne vend pas un produit sous une marque. Il vend une compétence, un savoir-faire sous son nom propre. Son positionnement sera généralement une spécialisation sur son cœur de métier, une connaisse particulière, un certain rapport qualité-prix...

L’étude de la rentabilité

Une fois que l'indépendant a validé son marché et construit son offre, il doit valider la rentabilité de son projet entrepreneurial. Cette étape permet :

  • d’anticiper les besoins financiers au démarrage du projet

  • d’identifier le montant des ressources à mobiliser pour démarrer l’activité

  • de connaître le montant minimum de chiffre d’affaires à réaliser pour couvrir ses charges de freelance et se rémunérer

  • de fixer des objectifs de chiffre d’affaires

  • de vérifier que le projet est rentable (objectif réaliste)

Les tableaux financiers pour valider le modèle économique

Les prévisions financières sont un ensemble de tableaux comptables qui permettent de répondre à ces différentes questions financières :

  • le plan de financement liste les besoins au démarrage de l’activité et identifie les ressources à mobiliser

  • le compte de résultat prévisionnel anticipe les charges liées à l’activité de freelance. Il permet de connaître le chiffre d’affaires minimum pour couvrir ces dépenses (seuil de rentabilité)

  • Sur la base du seuil de rentabilité, le compte de résultat prévisionnel permet de fixer un objectif de chiffre d’affaires suffisant pour se rémunérer

  • le plan de trésorerie permet de connaître le besoin en fonds de roulement et de fixer des objectifs mensuels

Les objectifs fixés dans le compte de résultat prévisionnel doivent être réalistes au vu du potentiel identifié dans l’étude de marché, mais aussi au vu des capacités du travailleur indépendant à absorber le chiffre d’affaires, notamment pour une tarification fixée à l’heure.

Si l’objectif de chiffre d’affaires est réaliste et permet une rémunération, la rentabilité du projet est validée.

Attention à la fiscalité du travailleur indépendant

Les revenus de votre activité d’indépendant sont soumis aux cotisations sociales et à l’impôt, selon les modalités afférentes au statut juridique, au régime social et fiscal pour lequel vous avez opté. Les prévisions financières vous aideront à anticiper ces paiements qui font partie des charges incompressibles de l’activité de freelance.

Nous conseillons de vous faire accompagner par un expert-comptable pour réaliser vos prévisions financières, valider votre modèle économique, choisir votre statut juridique, ainsi que votre régime fiscal et social.