Devenir travailleur indépendant : les motivations et le choix du secteur

Mis à jour le 28/06/2018

Il y a aujourd’hui environ 830 000 travailleurs indépendants en France dont la plupart s’avèrent très satisfaits de leur mode de vie. En effet, d’après un sondage daté de 2017, 94 % des travailleurs indépendants seraient fier d’avoir construit leur activité seul et de pouvoir récolter le fruit de leur travail. La liberté serait aussi une motivation évoquée pour devenir travailleur indépendant, au niveau des horaires, du lieu de travail, du choix de la clientèle et de son organisation. Bref, une carrière en indépendant s’avère de plus en plus prisée, mais attention toutefois au choix du secteur d’activité. Une étude de marché doit être réalisée avant toute démarche afin de valider l’existence d’une clientèle suffisante, d’autant que certains secteurs regorgent de freelances, notamment dans les domaines du Web et de l’informatique. Il vous faudra alors identifier une spécialisation pertinente pour faire la différence sur votre marché !

Les motivations à devenir travailleur indépendant

Le travail indépendant vous attire ? Vous n’êtes pas seul ! Il y aurait aujourd’hui environ 830 000 travailleurs indépendants en France (sondage Hopwork 2017), soit 126 % d’indépendants supplémentaires sur le marché du travail par rapport à 2007. Si ces chiffres vont avec l’évolution de notre société (l’économie du Web, la mondialisation, l’augmentation des besoins à court terme pour les entreprises favorisent les missions en freelance), le travail indépendant séduit aussi pour le mode de vie qu’il implique.

Les motivations à travailler en indépendant sont généralement :

  • la quête de liberté : la possibilité de mieux concilier vie personnelle et vie professionnelle, l’aménagement des horaires

  • la possibilité de travailler partout (travail nomade), chez soi, en clientèle, à l’étranger, au café... D’ailleurs, les espaces de coworking à destination des indépendants fleurissent un peu partout dans le monde pour accueillir ces nouveaux travailleurs indépendants.

  • la possibilité de mettre en place sa propre organisation de travail, ses propres méthodes, sa propre stratégie...

  • la quête de sens : une certaine fierté de se construire seul, de récolter les fruits de son travail (pour 94 % des indépendants interrogés, d’après l’étude Ventoris sur les indépendants)

  • la possibilité de varier les missions et les clients ; de choisir sa clientèle et ses partenaires

  • les challenges professionnels qu’impliquent la vie de travailleur indépendant

  • la possibilité de rémunération supérieure qu’en contrat de travail salarié, selon le secteur d’activité et à condition de se constituer un réseau de clientèle suffisant, évidemment.

Les motivations à devenir freelance sont des motivations d’entrepreneur

En effet, le travailleur indépendant n’est pas salarié, mais entrepreneur. Il gère son activité comme un dirigeant gère son entreprise et il rencontre les mêmes challenges de croissance : gestion du temps, prospection commerciale, relation clientèle, suivi du budget et de la trésorerie, gestion commerciale , paiement des charges sociales et des impôts... Les motivations à devenir indépendant s’apparentent donc aux motivations à créer sa propre entreprise. Veillez donc à valider ces ambitions avant de vous lancer à votre compte.

Le choix du secteur pour devenir travailleur indépendant

Devenir indépendant est un choix de vie, mais c’est aussi un métier qu’il faut exercer au quotidien. Être indépendant signifie travailler seul, en son nom propre. Dans ce contexte, c’est à vous de vous former en continu pour rester à niveau malgré les évolutions du métier (nouveaux outils, nouveaux logiciels, nouvelles méthodes de travail, etc.). C’est aussi à vous de trouver un positionnement par rapport à vos concurrents, comme une spécialisation ou une compétence spécifique. Votre objectif sera de monter en niveau tout au long de votre carrière. Dans ce contexte, le choix du secteur pour exercer votre activité de freelance porte d’abord :

  • sur un métier pour lequel vous êtes formé et compétent

  • sur un métier pour lequel vous ressentez une sensibilité et que vous souhaitez exploiter à long terme

Une étude de marché pour devenir travailleur indépendant

Outre les sensibilités métiers, veillez aussi à valider l’opportunité du secteur :

  • Le marché visé dispose-t-il d’une demande client suffisante ?

  • Le marché offre-t-il encore des places à la concurrence ou est-il saturé et en guerre des prix ? (exemple les domaines du Web et de l’informatique)

  • La spécialisation ou la compétence rencontrera-t-elle une demande suffisante sur ce marché ?

  • Si vous visez une offre pour une clientèle d’entreprises (BtoB), le secteur est-il coutumier de faire appel à des travailleurs indépendants pour ce type de service ou l’embauche en contrat de travail est-elle la norme ?

In fine, comme pour toute création d’entreprise, une étude de marché vous aidera à valider l’opportunité d’intégrer le secteur d’activité visé en tant que travailleur indépendant.