Devenir Indépendant, comment financer son projet ?

Mis à jour le 28/06/2018

Créer une activité indépendante nécessite souvent des investissements (achat de matériel, de logiciels et équipements informatiques, frais de communication...), mais aussi de la trésorerie au démarrage pour faire face aux premières dépenses. Un plan de financement est un tableau qui vous aidera à chiffrer ces besoins et le coût total de votre projet de freelance. Pour vous financer, vous pouvez vous tourner vers un prêt bancaire couplé à votre apport personnel. Vous pouvez aussi bénéficier du maintien partiel des Allocations de Retour à l’Emploi (ARE) si vous êtes demandeur d’emploi indemnisé au moment de la création de votre activité d'indépendant. Ces aides de Pôle Emploi prennent la forme du maintien partiel des ARE (versement de l’allocation mensuelle diminuée de 70 % des nouveaux revenus de freelance) ou de la capitalisation (versement de 45 % de vos droits restants en deux versements distincts). Veillez à valider votre éligibilité à ces aides auprès de votre conseiller Pôle Emploi avant le lancement de votre activité de freelance.

Les besoins au démarrage de l’activité indépendante

Devenir indépendant signifie lancer sa propre activité d’indépendant. Il convient de traiter vos besoins financiers au démarrage sous un angle entrepreneurial. Les besoins du travailleur indépendant portent sur des investissements durables :

  • Les outils et le matériel pour exercer le cœur de métier

  • Le matériel informatique et technologique

  • Les logiciels relatifs à l’activité d'indépendant, mais aussi pour le suivi de la comptabilité, l’installation du Pack Office...

  • Les besoins pour mettre en place sa stratégie de communication (site Internet, charte graphique...)

  • ...

Les besoins au démarrage sont aussi des besoins en trésorerie relatifs aux premières dépenses auprès des fournisseurs, des sous-traitants et prestataires :

Quels financements pour démarrer son activité d'indépendant

Une activité de travailleur indépendant est une activité exercée à son compte, les besoins financiers au démarrage sont limités (pas d’achat d’un fonds de commerce ni d’investissements conséquents). L’apport personnel est usuel pour démarrer son activité, mais il est possible de compléter par :

  • Un prêt bancaire de création d’entreprise

  • Un complément financier versé par Pôle Emploi pour les bénéficiaires des indemnités chômage

Le prêt bancaire pour financer le démarrage de l’activité indépendante

Attention, les banques financent les besoins durables du freelance (besoins en investissement) ; plus rarement les besoins en trésorerie au démarrage (pas de prise de garantie possible). De plus, les banques exigent généralement un apport personnel égal à 30, voire 50 % du coût du projet.

L’ARCE ou le versement partiel des indemnités chômage

Si vous êtes demandeur d’emploi indemnisé à Pôle Emploi, n’hésitez pas à vous tourner vers votre conseiller avant la création effective de votre activité d’indépendant. Vous serez peut-être éligible aux aides de Pôle Emploi dédiées aux créateurs d’entreprise. Ces aides peuvent être :

  • le maintien partiel des Allocations de Retour à l’Emploi (ARE)

  • la capitalisation des ARE

Le maintien partiel des ARE consiste à percevoir, chaque mois (dans la limite des droits restants), l’allocation mensuelle Pôle Emploi diminuée de 70 % des nouveaux revenus du travailleur indépendant. Cette formule permet de toucher mensuellement une partie de ses indemnités Pôle Emploi, notamment lorsque son chiffre d’affaires est insuffisant au démarrage de l’activité.

L’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise) consiste à toucher 45 % de ses droits restants en deux versements : 22.5 % à la création de l’activité d'indépendant et le reliquat 6 mois plus tard. Aucun versement mensuel de l’ARE n’est effectué en parallèle, quel que soit le montant du chiffre d’affaires. Cette formule d’aide Pôle Emploi permet d’obtenir une certaine somme au démarrage pour financer ses investissements, mais le freelance devra alors gérer son budget mensuel sans compter sur l’ARE.

Attention, l’ARCE n’est ouvert qu’aux entrepreneurs bénéficiaires de l’ACCRE (Aide aux Chômeurs à la Création ou à la Reprise d’Entreprise).

Le business plan pour devenir indépendant

Créer son activité en indépendant implique un certain nombre de dépenses au démarrage, mais aussi la gestion d’un budget mensuel drastique pour pouvoir vivre de son activité grâce à son seul chiffre d’affaires. Pour envisager au mieux ces aspects, vous pourrez réaliser des prévisions financières comprenant :

  • Le plan de financement : listez vos besoins pour démarrer ainsi que les ressources mobilisées pour les financer

  • Le compte de résultat : identifie le chiffre d’affaires minimum à réaliser pour couvrir vos frais et vous rémunérer

  • Le plan de trésorerie : connaître votre besoin en fonds de roulement et vos objectifs mensuels de chiffre d’affaires

N’hésitez pas à vous faire accompagner par un expert-comptable dans vos démarches de création d’activité.