Charges déductibles du revenu global

Mis à jour le 23/04/21

Ces charges se déduisent du revenu global mais ne peuvent pas être déduites des revenus catégoriels car n’y ne sont pas rattachées :

  • CSG déductible, acquittée sur les revenus du patrimoine (dividendes, revenus fonciers...) Seule une partie de la CSG (soit 6,9 points) est déductible,

  • Pensions versées à des ascendants dans le besoin, lorsqu'elles sont justifiées. On déduit l'aide fournie en nature ou en espèce afin de faire face aux besoins alimentaires (nourriture, soins, logement, placement dans un établissement spécialisé...),

  • Pensions versées à des enfants mineurs, lorsque le contribuable n'en a pas la garde (du fait d'un divorce ou d'une séparation),

  • Pensions versées à un enfant majeur, en vertu d'une décision de justice ou dans le cadre de l'obligation alimentaire. Dans ce dernier cas, il sera possible de déduire un montant maximal de 5.732 euros par enfant (cette limite est portée à 11.464 euros pour les parents qui participent seuls à l'entretien de leur enfant marié). Si les parents logent leurs enfants, ils peuvent déduire, sans justificatif, une somme forfaitaire de 3.445 euros, correspondant aux frais de logement et de nourriture,

  • Pensions et prestations compensatoires versées à un ex époux,

  • Frais d'accueil d'une personne de plus de 75 ans lorsque les conditions suivantes sont réunies : le contribuable n'a aucune obligation alimentaire envers cette personne, celle-ci vit sous son toit, ses revenus n'excèdent pas certains seuils,

  • Cotisations de sécurité sociale non prises en compte pour la détermination d'un revenu catégoriel,

  • Certaines primes et cotisations versées pour la retraite. Sont déductibles les sommes versées sur un PERP, un PEE ou un PER.

La pension alimentaire versée à un enfant majeur mérite un développement particulier. Les parents peuvent choisir de rattacher un enfant de moins 21 ans (25 ans s'il poursuit ses études) ou de lui verser une pension alimentaire.

Le choix à opérer dépend des circonstances :

  • Les parents pouvant rattacher 3 enfants ou plus auront intérêt d'opter pour le rattachement car les personnes à charge à compter de la 3ème ouvrent droit à une part entière.

  • Pour les parents ayant un ou deux enfants et dont le taux marginal de l'IR est de 41% ou de 45%, le versement d'une pension alimentaire est plus avantageux, du fait du plafonnement du quotient familial. Les sommes déclarées doivent être justifiées (paiement du loyer ou des frais de scolarité, versement de sommes d'argent...).