Travail du dimanche

Derniers articles

  • La loi Macron, adoptée en juillet 2015, a fait évoluer les conditions du travail du dimanche : il est désormais possible grâce à celle-ci de travailler au plus 12 dimanches par an pour certains employés à des conditions précises prédéfinies : en obtenant une dérogation auprès de la mairie ou du préfet de sa région, en décomptant son jour de repos pour le rattraper un autre jour de la semaine et en ayant si cela est possible une majoration de salaire sur cette période.
  • De nombreuses boulangeries sont ouvertes le dimanche, afin de satisfaire une demande naturelle. Ainsi, celles-ci bénéficient, depuis longtemps, de règles spécifiques en matière de travail dominical. Quelles sont ces règles ? La loi Macron a-t-elle modifié celles-ci ? C’est ce que le présent article vous propose de découvrir.
  • Le Code du Travail prévoit que le salarié ne travaille pas plus de six jours par semaine, et que son repos hebdomadaire lui soit accordé de préférence le dimanche. Un certain nombre de dérogations, temporaires ou permanentes, existent pourtant, dont certaines prévoient une modification des conditions de rémunération.