Sommaire
    Fabriquer ou restaurer du mobilier en bois, aménager et agencer des structures extérieures ou intérieures… L’ébéniste est un artisan dont le métier se décline en plusieurs spécialités. En quoi consiste le métier d’ébéniste ? Comment devenir artisan ébéniste ? Quelles sont les formations et les qualités requises ? Comment créer son entreprise d’ébénisterie ? Nous faisons le point dans cet article.

    Le métier d’ébéniste 

    En quoi consiste le métier d’ébéniste ?

    L’ébéniste est un artisan qui travaille le bois. Il en maîtrise parfaitement toutes les techniques de fabrication, il en connaît les différentes essences, et sait exploiter les divers matériaux de synthèse modernes comme le verre ou l’aluminium. Son travail consiste à concevoir des meubles en bois, à en dessiner le modèle, à en réaliser les plans à l’échelle sur un logiciel de conception assistée par ordinateur, à choisir le bois, débiter les planches, découper les différentes pièces, les poncer, les assembler et enfin les vernir ou les cirer. 

    En dehors du travail purement artisanal, il doit également gérer ses fournisseurs, les demandes et les déplacements chez les clients, collaborer avec d'autres corps de métiers si nécessaire, et éventuellement gérer l’administratif et la comptabilité de son entreprise (s’il n’a pas délégué cette tâche à un comptable).

    Il y a plusieurs spécialités dans le domaine de l’ébénisterie, ces différents domaines d’activité sont :

    • L'ébéniste d’art : son travail est un métier d’art, il crée des meubles au design unique.
    • L’ébéniste restaurateur : il a de bonnes connaissances en histoire de l’art, son travail consiste en la remise en état des meubles d’époque.
    • L’ébéniste agenceur : il fabrique et pose des meubles sur mesure.
    • L’ébéniste artisan : il crée des meubles en bois.  
    • L’ébéniste menuisier : il conçoit et installe des aménagements en bois extérieurs et intérieurs ( rangements, escaliers, fenêtres etc.).

    Quelle formation pour devenir ébéniste ?

    Il existe de nombreuses formations et études pour devenir ébéniste :

    Les formations à la sortie du collège :

    • CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) : après la classe de troisième, il est possible de s’orienter vers un CAP. Cette formation dure deux ans et peut s’effectuer à plein temps ou en apprentissage : 
    • CAP ébéniste
    • CAP dessinateur industriel d'ameublement
    • CAP art du bois (avec option marqueteur, sculpteur ornemaniste, tourneur)
    • BMA  ébéniste (brevet des Métiers d’Art).
    • Bac Pro Artisanat et Métiers d’art avec option ébénisterie. Il est possible de passer d’un bac général à ce bac pro en passant une Mise à Niveau en Arts Appliqués (MANAA). 

    Les formations en deux ans, après le bac :

    • BTMS (Brevet Technique des Métiers Supérieurs) ébéniste, option restauration de meubles anciens, conception et fabrication de mobilier contemporain.
    • DMA (Diplôme des Métiers d’Art) arts de l’habitat pour devenir ébéniste d'art.
    • DMA arts de l’habitat avec option restauration de mobilier ou décors et mobiliers.

    Les formations en trois ans, après le bac :

    • DN MADE (Diplôme National des métiers d’art et du design) mention objet.
    • DN MADE mention patrimoine.

    Comment se reconvertir dans l'ébénisterie ?

    Dans le cadre d’une reconversion professionnelle pour adultes, il est possible de devenir ébéniste avec un CAP :

    •  CAP en ébénisterie ou arts du bois  
    •  CAP art du bois option marqueteur

    Il est également possible de suivre une formation dans plusieurs écoles privées ou publiques et au sein de certains organismes comme dans un centre CFA (Centre de Formation d’apprentis) ou avec le Greta CDMA (Greta de la Création, du Design et des Métiers d’Art).

    • Les CFA et les Maisons Familiales et Rurales permettent de suivre un cursus en alternance.
    • Les CMA (Chambre de Métiers et de l'Artisanat) proposent aussi des formations en ébénisterie.
    • Les Compagnons du Devoir ont créé une formation pour les candidats de plus de 25 ans favorisant la reconversion professionnelle pour devenir compagnon ébéniste.
    • L’École d’Ameublement de Paris - la Bonne Graine a créé une formation ébénisterie s’adressant en priorité aux plus de 30 ans.

    À savoir : Certaines formations permettent de bénéficier d’un financement CPF (Compte Personnel de Formation).

    Les qualités pour devenir ébéniste

    Pour devenir ébéniste, les qualités requises sont l’habileté manuelle et l’amour du travail bien fait. À celles-ci viennent s’ajouter la créativité et une bonne condition physique, car il faut pouvoir se tenir debout toute la journée et parfois porter de lourdes charges.

    La minutie, la patience et le goût des travaux manuels sont indispensables, ainsi que de bonnes qualités relationnelles, afin de travailler en bonne entente avec d’autres corps de métiers (architectes d’intérieur par exemple), et d'être à l'écoute de sa clientèle.

    Quel est le salaire d’un ébéniste ?

    En début de carrière, l’ébéniste perçoit un salaire équivalent au SMIC (1 678,95 € en 2022), et par la suite un salaire aux alentours de 1 800 €. En tant qu’artisan, la rémunération varie en fonction de l'importance de la clientèle, de la notoriété et du savoir-faire de l'ébéniste qui peut gagner jusqu’à 3 500 € par mois. (Source : https://www.cidj.com/)

    Comment exercer son métier d’ébéniste ?

    Ébéniste salarié ou artisan indépendant

    Un ébéniste peut exercer en tant que salarié d’entreprise et avoir ainsi la possibilité d'évoluer vers un poste de chef d'atelier, ou bien en tant qu’artisan indépendant au sein d’une entreprise.

    Pour développer son activité en étant installé à son compte, il faut opter pour une structure juridique adaptée à ses besoins. Il peut bénéficier des conseils d’un expert-comptable qui pourra le conseiller et le guider dans la création de son entreprise.

    Comment devenir ébéniste à son compte ?

    Lorsque l’artisan souhaite créer son entreprise d’ébénisterie, plusieurs possibilités s’offrent à lui : il peut choisir le statut d'auto-entrepreneur, celui d’une SARL (Société à Responsabilité Limitée), d’une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée), d’une SAS (Société par Actions simplifiées) ou une SASU (Société par Actions simplifiées Unipersonnelle).

    Le statut d’auto-entrepreneur pour devenir ébéniste

    La plupart du temps, l’artisan qui se lance à son compte choisit le statut d'auto-entrepreneur. Ce statut juridique sous le régime de la micro-entreprise permet de créer sa société facilement et rapidement avec un suivi de gestion facilité.

    Ce statut juridique implique toutefois une limite à ne pas dépasser dans le chiffre d’affaires annuel, ces plafonds pour 2022 sont de :

    • 176 200 € pour la vente de marchandises
    • 72 600 € pour les prestations de service.

    Les démarches à effectuer pour créer une micro-entreprise d'ébénisterie sont assez simples et consistent à effectuer.

    Les autres statuts juridiques pour devenir ébéniste :

    L'entreprise individuelle (EI) :

    Si l'entreprise a un chiffre d'affaires qui dépasse les plafonds de la micro-entreprise, l’artisan ébéniste peut opter pour la création d’une entreprise individuelle (EI).  

    Les démarches à effectuer restent simples : il suffit de déclarer l'entreprise auprès d’un CFE (Centre de Formalité des Entreprises). Cependant sous ce statut juridique, le patrimoine personnel et le patrimoine professionnel sont confondus et il n’est pas possible pour l’artisan de prendre un associé.

    Il est indispensable de tenir compte de l’ampleur que l’artisan souhaite par la suite donner à son entreprise. D’autres options sont alors possibles comme la création d’une EIRL (Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée) au sein de laquelle les patrimoines personnels et professionnels sont séparés. 

    Si l’artisan prévoit de prendre un ou plusieurs associés lors de la création de son entreprise ou par la suite, il peut opter pour une EURL ou une SASU.

    La SARL (Société à Responsabilité Limitée) :  

    Si l’ébéniste est seul dans son entreprise, une EURL (Entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée), qui équivaut une SARL avec un seul associé, est la forme juridique plus adaptée.

    La SAS (Société par Actions Simplifiées) ou la SASU (société par actions simplifiées unipersonnelles) :

    C’est une autre possibilité dans le choix du statut juridique de l’entreprise d’ébénisterie. Les patrimoines personnels et professionnels sont différenciés, et il est possible à l’artisan de se verser une rémunération en tant que président de la société.

    L’assurance pour l’ébéniste auto-entrepreneur 

    L’ébéniste doit protéger ses créations et les tiers des dommages que ses activités pourraient provoquer. La souscription à une assurance responsabilité civile professionnelle est donc obligatoire. Il est également fortement recommandé de souscrire un contrat d’assurance qui couvre les locaux, le mobilier et les stocks en cas de sinistre (le lieu de travail, l’atelier, le lieu de stockage…). Il est possible de prendre également une garantie de protection juridique afin d’obtenir une assistance dans le cas éventuel d’une procédure judiciaire.

    Conseils pour développer son activité d'ébéniste

    Pour développer son activité, l’ébéniste doit pouvoir mettre en avant ses compétences de vendeur, se faire connaître et étendre sa clientèle :

    • L'utilisation des réseaux sociaux comme Facebook et Instagram pour faire connaître ses réalisations
    • Déposer des flyers chez les commerçants, mairies et autres lieux publics dans un large périmètre autour de son atelier.
    • S’inscrire avec une fiche Google Business Profile pour pouvoir être référencé localement
    • Créer un site web présentant ses créations, son entreprise, ses tarifs…
    • Inscrire son entreprise sur les pages jaunes de l’annuaire dans la section “Ebéniste”
    • Etre présent sur les foires et salons artisanaux.
    Image
    Solene-villaume-expert-comptable

    Solène VILLAUME

    Comptable chez L-Expert-Comptable.com

    Depuis 2 ans, Solène s'investit à 100% (voir plus) dans ses missions quotidiennes toujours à coeur du travail bien fait. En ayant déjà réalisé plus de 800 TVA par mois, Solène est immanquablement un atout pour son équipe.