Les aides au financement pour les entrepreneurs, dans le cadre de la crise économique Covid-19

Mis à jour le 15/10/21

Pour soutenir les entreprises face aux difficultés économiques découlant de la crise sanitaire du Covid-19, des prêts aidés par les pouvoirs publics sont proposés. Ils complètent les autres mesures gouvernementales. Ce financement vise à faciliter l’octroi du crédit dans une période où la santé financière détériorée des entreprises limite les financements bancaires habituels.

 

De fait, l’Etat se substitue ainsi aux banques en supportant le risque de non-remboursement et permet ainsi de faciliter la distribution des crédits. Un des objectifs est notamment de permettre aux entreprises de bénéficier autant que possible de la politique de la BCE par l’intermédiaire de l’Etat.

 

Deux types d’aides au crédit ont élaborées :

  • Les premières visent à soutenir le crédit en le garantissant. Le versement provient des banques, mais celles-ci sont remboursées par l’Etat ou la banque publique d’investissement (BPI) en cas de défaillance. Parmi ce dispositif, il y a le Prêt Garanti par l’Etat

  • Les deuxièmes passent par des prêts auprès de la BPI.

 

Depuis le début de la crise du Covid-19, notre cabinet comptable en ligne L-Expert-comptable.com, a publié plusieurs articles sur le sujet : 

Sommaire

    Les crédits bancaires garantis par l’Etat ou la BPI

    Le Prêt Garanti par l’Etat (ou PGE) est le principal dispositif. Le prêt peut atteindre jusqu’à 25% du chiffre d’affaires ou l”équivalent de deux années de masse salariale. La sollicitation du prêt passe par la banque dans un premier temps. Une fois, un pré-accord obtenu, l’entreprise récupère un numéro d’identification auprès de la BPI pour garantir le prêt.

    La garantie de l’Etat se monte à 90% des encours. Le coût du crédit pour l’entreprise est principalement limité à la prime de garantie (de 0,25% la première année jusqu’à 1% la sixième année). A cela peut s’ajouter une assurance emprunteur éventuelle. Le remboursement du prêt bénéficie d’un différé d’un an. A l’issue de cette première année, l’emprunteur décide de la durée d’amortissement dans la limite de cinq ans.

    L’analyse de la solvabilité reste à la charge de la banque. Ainsi, certaines entreprises en difficulté peuvent se voir refuser le prêt. Les entreprises en cessation de paiement ou ayant des capitaux propres inférieurs à la moitié du capital social sont ainsi exclues du dispositif.

    D’autres situations sont inéligibles tel le rachat de découvert et prêt existant, ainsi que le financement de SCI. En cas de refus, les entreprises sont invitées à contacter le Médiateur du crédit.

    La date limite d’octroi du prêt est fixée au 31 décembre 2019.

    Liens concernant le PGE :

    https://www.economie.gouv.fr/files/files/PDF/2020/dp-covid-pret-garanti.pdf

    https://attestation-pge.bpifrance.fr/description

    Les crédits octroyés par la BPI

    Deux dispositifs sont particulièrement mis en avant en matière de prêt direct de la BPI. Le Prêt Rebond s’intéresse aux TPE fragilisées par la crise. Il est compris entre 10 000€ et 300 000€ pour une durée allant jusqu’à 7 ans avec un différé de remboursement de 2 ans.

    Ce prêt passe par le soutien des Régions qui peuvent en fixer le taux d’intérêt. Aucune garantie professionnelle de l’entreprise ou personnelle du dirigeant n’est demandée. Les activités de locations ou promotions immobilières ainsi que certaines entreprises agricoles en sont exclues.

    Une variante du prêt Rebond est en cours d’élaboration via le Prêt Rebond Full Digital. Le capital proposé va de 10 000€ à 50 000€ avec les mêmes conditions de durée et de différé. Le taux proposé est de 0%. La demande du prêt passe alors par le cabinet d’expertise comptable de l’entreprise.

    Le Prêt Atout forme le deuxième soutien important de la BPI. Il est orienté également vers les TPE avec des sommes allant de 50 000€ à 5 millions d’euros. Le remboursement s’étale jusqu’à 5 ans avec un différé également de 2 ans.

    Le prêt Atout est en revanche conditionné à l’attribution d’un prêt bancaire. Cela signifie que 50% des sommes empruntées peuvent provenir de la BPI réduisant l’exposition de la banque commerciale. Par ailleurs, lLes intérêts sont déterminés sur des bases contractuelles. A l’instar du prêt Rebond, aucune caution n’est demandée.

    Liens :

    https://www.bpifrance.fr/Toutes-nos-solutions/Prets/Prets-regionaux/Pret-Rebond

    Tableau comparatif des aides de financement disponibles pour les TPE pour faire face à la crise du Civd-19 : Prêt garanti par l’Etat, Prêt rebond et Prêt Atout

     

    Prêt garanti par l’Etat

    Prêt Rebond

    Prêt Atout

    Qui ?

    Toutes les organisations économiques

    TPE/PME

    TPE/PME

    Combien ?

    25% du chiffre d’affaires ou 50% de la masse salariale annuelle

    de 10000€ à 50000€

    de 50000€ à 5M€

    Remboursement

    Différé 1 à 5 ans

    Différé 2 ans

    Différé 2 ans

    Durée maximale de remboursement

    6 ans

    7 ans

    5 ans

    Taux d’intérêt

    0%+prime de garantie de 0.25% à 1%

    0% (offre Full Digital)

    Intérêt selon contrat

    Forme de l’aide

    Garantie de 90% des prêts aux TPE/PME

    Prêt de la BPI

    Prêt de la BPI complémentaire à un prêt bancaire

    A qui s’adresser ?

    Banque de réseau

    BPI

    Banque de réseau +BPI

    Principales exclusions

    Entreprises en difficulté, établissements financiers, SCI et activités immobilières

    Image
    corentin-gerard-expert-comptable

    Corentin GERARD

    Consultant en création de société et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com

    Corentin vous propose un accompagnement à la création d'entreprise saupoudré de conseils avisés, le tout accompagné d'outils innnovants. Un vrai chef toujours dispo pour ses clients !

    Articles similaires