Comment devenir développeur freelance ?

Mis à jour le 08/06/2018

Devenir développeur informatique freelance nécessite de connaître le secteur et ses perspectives pour trouver une spécialisation opportune. Un positionnement clair et spécialisé vous aidera à vous différencier de la concurrence et à trouver des clients facilement. Le métier de développeur informatique exercé en freelance constitue une profession libérale imposée au régime de l’impôt sur le revenu dans la catégorie des Bénéfices Non Commerciaux (BNC). Vous pouvez opter pour la fiscalité micro, celle de l’auto-entreprise ou celle des frais réels. Vous pouvez aussi choisir la forme juridique de société pour ouvrir une agence de développement informatique.


Notes: 0 (0 vote)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
0
Pas encore de note.

Développeur en freelance : définition et mission

Devenir développeur informatique est un métier à la mode ! Sa mission principale se concentre autour de la programmation pour créer des sites Web, des logiciels, des CRM, des jeux vidéo ou encore des applications. Le développeur informatique maîtrise les différents langages : Java, PHP... et les logiciels de code (Flash, FrontPage...). Il sait travailler sur Mac, Windows et Linux. Le secteur étant de plus en plus vaste, les professionnels ont tendance à se spécialiser pour se démarquer de la concurrence et asseoir leur positionnement. Ce peut être une spécialisation sur le langage informatique, par exemple ou sur un type de produit développé, comme développeur spécialiste des applications mobiles, des jeux vidéo...

Devenir développeur informatique freelance

Devenir développeur informatique en freelance, c’est se mettre à son compte pour vendre ses compétences dans ce domaine. La démarche consiste à créer son entreprise et à trouver des clients pour prospérer. Vous facturez en votre nom et sous votre responsabilité. Vous pouvez aussi créer votre activité en format de société de développement informatique pour séparer votre patrimoine personnel de l’activité professionnelle.

La réglementation pour devenir développeur informatique freelance

La programmation informatique fait partie de la catégorie des professions libérales non réglementées. Tout un chacun peut revendiquer le titre de développeur, mais il est nécessaire d’être à l’aise dans ce métier pour répondre aux attentes de la clientèle, se faire des références solides et gagner en notoriété. Le secteur étant fortement concurrentiel, une bonne réputation est la clé pour s’épanouir en freelance.

Les étapes pour devenir développeur informatique freelance

Les étapes pour créer son activité de développement informatique sont celles de la création d’entreprise, que l’on retrouve usuellement dans le business plan.

L’étude de marché

La première étape du business plan est l’étude de marché, à savoir l’analyse économique du secteur du développement informatique et ses perspectives à court, moyen et long terme. L’étude de marché est aussi une étude terrain, pour valider le profil de votre cible, leurs besoins, leur budget et pour bien comprendre l’offre commerciale et la stratégie de vos concurrents.

La stratégie commerciale

De l’étude de marché va découler la mise en place de votre stratégie commerciale, à savoir :

  • votre offre et vos éventuelles spécialisations, en rapport avec les perspectives d’évolution du secteur informatique, mais aussi selon les besoins et l’offre d’ores et déjà existante

  • vos tarifs

  • votre stratégie de communication (charte graphique, argumentaire commercial et points forts mis en avant pour vous différencier, supports de communication à créer, réseaux à intégrer)

  • votre organisation de travail, lieux de rencontre avec les clients, lieux de travail (espace de coworking, location de bureaux en hôtel d’entreprise, rencontre en clientèle, travail chez soi...)

Ces éléments de la stratégie doivent être déclinés au regard de votre positionnement concurrentiel.

N’hésitez pas à contacter la Chambre professionnelle des métiers du numérique pour obtenir des informations sur les réseaux, l’économie du secteur, etc. : www.syntec-numerique.fr

Les prévisions financières

La troisième étape du business plan consiste à anticiper vos besoins financiers pour démarrer l’activité de développeur informatique freelance. Dans ce contexte, le plan de financement est un tableau qui liste les besoins matériels, immatériels et les besoins en trésorerie au démarrage. Pour une activité de développeur freelance, ce sont généralement :

  • l’acquisition de logiciels, de matériel informatique

  • la création d’un site Internet vitrine, de cartes de visite

  • de la trésorerie pour faire face aux premières dépenses avant de réaliser suffisamment de chiffre d’affaires (location d’espaces, de bureaux, déplacements...)

  • la souscription d’une assurance civile professionnelle (RC Pro) pour couvrir les éventuelles erreurs commises dans le cadre de l’exploitation

Des prévisions financières permettent de formaliser le modèle économique, de fixer des objectifs de rentabilité et de visualiser le minimum de chiffre d’affaires à encaisser pour couvrir ses frais et vivre de l’activité en freelance (seuil de rentabilité).

Le choix du statut juridique et du régime fiscal

L’activité de développeur informatique en freelance correspond à une profession libérale, exercée sous la forme juridique d’une entreprise individuelle ou d’une auto-entreprise. Ici, le régime fiscal est l’impôt sur le revenu, dans la catégorie des Bénéfices Non Commerciaux (BNC) :

  • au régime micro fiscal

  • au prélèvement libératoire (uniquement pour les développeurs auto-entrepreneurs)

  • au régime du réel

Si vous créez une société (EURL/SARL, SASU/SAS), vous serez soumis au régime du réel à l’impôt sur le revenu ou du réel à l’impôt sur les sociétés.

Devenir développeur informatique en auto-entreprise

De nombreux développeurs informatiques optent pour le régime simplifié de l’auto-entreprise . Ce choix est intéressant, à condition d’avoir peu d’investissements au démarrage et peu de charges fixes, car l’auto-entreprise ne permet ni de récupérer la TVA, ni de déduire ses frais professionnels. Enfin, il s’agit d’une entreprise individuelle dans laquelle les créances et les dettes sont rattachées au patrimoine personnel du dirigeant (contrairement à la création d’une société). L’auto-entreprise convient aux activités dont le risque financier est largement maîtrisé.

Les formalités pour créer une entreprise de développement informatique

Les formalités d’immatriculation pour devenir développeur informatique sont à réaliser au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) de :

  • l’URSSAF si vous créez une entreprise individuelle

  • la Chambre de Commerce et d’Industrie si vous optez pour une société (EURL/SARL, SASU/SAS)

Dans le cas d’une création d’une société, des formalités supplémentaires sont à faire :

  • la rédaction des statuts

  • la publication d’un avis dans un Journal d’Annonces Légales (JAL)

Quel coût pour créer une entreprise de développement informatique ?

Le coût des formalités de création d’une entreprise vont jusqu’à 300 euros environ pour la création d’une société, hors frais supplémentaires de rédaction des statuts et de publication dans un Journal d’Annonces Légales.

 

Christelle

Passez par L-Expert-comptable.com pour votre comptabilité  Gagnez du temps et dépensez moins grâce à nos offres de gestion de votre  comptabilité.   TÉLÉCHARGER