La vie d'indépendant : profil, métiers, habitudes, pensées

Mis à jour le 02/09/21

Plus de 900 000 Français travaillent avec un statut de freelance, soit deux fois plus qu’il y a 10 ans. Chaque année, des milliers de salariés quittent leur emploi pour entreprendre. Mais qui sont ces indépendants ? Quel est leur mode de vie ? L-Expert-comptable.com vous décrit le profil de ces chefs d’entreprise et vous donne les clés pour vous lancer à votre tour.

Portrait-robot des freelances

Malt, la plateforme de mise en relation des indépendants avec leurs clients, a réalisé une étude complète sur les freelances . Voici le portrait-robot qu’elle dresse.

Qui sont-ils ?

Un freelance désigne un indépendant qui exerce dans son domaine d’expertise. Par conséquent, tous ceux qui veulent entreprendre et s’affranchir des obligations salariales peuvent devenir freelance .

Du community manager au coach sportif, en passant pour le développer web, vous pouvez vous lancer dans l’entrepreneuriat et créer votre business.

Vous l’avez compris, tout le monde peut devenir freelance. Néanmoins, un profil type de l’indépendant se dégage :

  • un homme dans 60 % des cas ;

  • âgé de 35 ans en moyenne, seuls 17 % des plus de 45 ans osent se lancer ;

  • qui vit en province pour deux tiers des indépendants.

Quels métiers exercent-ils ?

Tous les secteurs d’activité sont concernés par l’attrait de l’entrepreneuriat, ils travaillent principalement dans les métiers :

  • créatifs pour 27 % d’entre eux, comme web designer ou graphiste ;

  • développement IT à 26 %, par exemple analyste-programmeur ;

  • marketing et communication à 24 %, tels qu’un rédacteur web ou un consultant SEA ;

  • chef de projet et consultants pour 12 % des indépendants.

Sachez toutefois que certaines professions libérales sont réglementées, par exemple le métier d’avocat, médecin ou expert-comptable. Ces activités imposent des conditions d’exercice ou d’accès particulières, comme un diplôme ou une agrégation, voire le respect d’un code de déontologie.

Beaucoup de freelances ne s’arrêtent pas à un métier spécifique, ils diversifient leurs activités en fonction de leurs compétences. Ces indépendants multi-casquettes sont ce qu’on appelle des slasheurs. Par exemple, un freelance en community management peut aussi être chef de projet webmarketing.

Quelles raisons les poussent à entreprendre ?

Pour 90 % des personnes interrogées, le métier de freelance demeure un choix et non pas une obligation. De multiples raisons encouragent les Français à se lancer :

  • répondre à un besoin d’indépendance pour 88 % ;

  • succomber à l’envie de tester l’entrepreneuriat à 44 % ;

  • saisir une opportunité client pour 34 % ;

  • gagner plus d’argent pour 31 %.

Mais vos propres de motivations de devenir indépendant peuvent être :

  • s’affranchir des liens de subordination ;

  • organiser son temps de travail à sa guise ;

  • fixer soi-même son salaire ;

  • travailler sur des projets enthousiasmants ;

  • choisir ses clients.

Quel est leur quotidien ?

Devenir travailleur indépendant vous offre un luxe plébiscité par 52 % des freelances : choisir la part que représente votre activité dans votre vie quotidienne. Comme le démontrent ces chiffres :

  • 70 % des freelances consacrent un temps plein à leur activité ;

  • 22 % se concentrent sur un projet personnel en parallèle ;

  • 8 % conservent un emploi salarié en complément.

Néanmoins, devenir freelance ne signifie pas bosser de temps en temps, bien au contraire. Pour faire décoller son activité, un indépendant s’investit sans compter ses heures et dépasse allègrement les 35 heures hebdomadaires. Dans 53 % des cas, les entrepreneurs consacrent plus de 40 heures par semaine à leur métier.

Pour le choix du lieu de travail , sachez qu’en moyenne un freelance opère depuis son domicile environ 3,5 jours par semaine. Le reste du temps, il remplit ses missions :

  • dans les locaux de ses clients ;

  • dans des espaces de coworking ;

  • dans des cafés.

Comment vivent-ils leur statut de freelance ?

La majorité des freelances (97 %) se sentent oubliés en ce qui concerne le débat politique et économique. Les sujets sur la protection sociale, l’accès aux prêts bancaires et le déplafonnement de l’auto-entreprise les préoccupent.

Bien que 84 % des freelances pensent qu’ils souffrent d’une mauvaise image en France, 75 % sont fiers d’être indépendants et 74 % se sentent plus épanouis que dans le salariat.

Et leur famille dans tout ça ? Bien que 63 % des freelances éprouvent moins d’angoisse depuis qu’ils ont quitté leur emploi salarié, leur entourage s’inquiète pour eux dans 88 % des cas.

4 étapes pour se lancer en tant qu’indépendant

Convaincu que la vie de freelance est faite pour vous ? Prenez le temps de préparer votre projet, respectez les étapes suivantes pour vous assurer de sa réussite.

Choisir son domaine d’activité

Si vous souhaitez devenir indépendant, c’est pour vous épanouir dans votre travail quotidien et exercer un métier qui vous passionne. Par conséquent, vous devez absolument vous orienter vers un domaine d’activité qui vous donne envie de vous investir.

Malheureusement, être enthousiasmé ne suffit pas pour la réussite de son entreprise. La concurrence fait rage avec les autres freelances et certains secteurs sont littéralement pris d’assaut. Spécialisez-vous pour vous démarquer. N’ayez pas peur d’opter pour une niche, car votre expertise dans un domaine spécifique apparaît comme un atout important pour convaincre vos clients.

Pour déterminer votre activité de freelance, appuyez-vous sur une étude de marché. Elle remplit trois objectifs :

  • établir votre typologie de clients ;

  • examiner la demande ;

  • analyser la concurrence.

Ne commettez pas la même erreur que de nombreux freelances, pensez à définir votre stratégie au sein d’un business plan. C’est ce document qui vous sert de référence pour mesurer les objectifs à atteindre et élaborer un prévisionnel financier.

Définir son statut juridique

L’entreprise individuelle

Si vous optez pour le statut de micro-entrepreneur, vous pouvez profiter du régime micro-social et d’une comptabilité qui se limite à la tenue d’un seul document comptable : le livre des recettes de l’auto-entrepreneur .

Sachez que les dépenses engagées pour le développement de votre activité d’indépendant ne se déduisent pas sur base des montants réels. Un abattement forfaitaire s’applique :

  • 34 % pour les activités libérales ;

  • 50 % pour les prestations de service ;

  • 71 % pour les activités commerciales.

De plus, les démarches administratives pour vous enregistrer auprès du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) s’effectuent simplement et gratuitement.

La création d’une société commerciale

Pour protéger votre patrimoine personnel de vos créanciers ou entreprendre avec d’autres associés, privilégiez la création d’une société commerciale pour démarrer votre activité de freelance.

Néanmoins, elle nécessite de maîtriser les formalités supplémentaires, telles que :

  • les démarches administratives, notamment la rédaction des statuts ou la publication d’un avis de constitution ;

  • la tenue de la comptabilité, car vous ne bénéficiez pas de la comptabilité allégée de la micro-entreprise.

L’option du portage salarial

Si vous souhaitez vous lancer dans la vie d’indépendant sans vous astreindre à la gestion administrative, songez à avoir recours au portage salarial . Très développé dans les métiers du numérique, il vous permet de conserver votre couverture sociale et vos droits à la formation.

Trouver des clients

Lorsque vous quittez votre statut de salarié, vous découvrez un nouvel élément de l’entrepreneuriat : la prospection. Elle fait partie du quotidien d’un freelance, car trouver des clients demeure le seul moyen de vivre de son activité.

Si vous disposez d’un réseau professionnel bien établi, vous pouvez le solliciter pour obtenir vos premières missions . Dans le cas contraire, démarchez vos prospects sur les réseaux sociaux ou inscrivez-vous sur des plateformes spécialisées telles que Malt.

Si vous exercez la même activité en tant que freelance que lors de votre précédent emploi, vous pourriez être tenté d’entrer en contact avec d’anciens clients pour leur proposer vos services.

Néanmoins, soyez très prudent, car la majorité des contrats prévoient une clause de non-concurrence afin de protéger les intérêts de votre ancien employeur. Pour être valable, elle doit s’appliquer :

  • dans le temps ;

  • dans une zone géographique définie ;

  • à une activité spécifique.

Dès que vous avez réalisé avec brio vos premières prestations, n’hésitez pas à demander à vos clients s’ils connaissent d’autres entreprises susceptibles d’être intéressées par vos services.

De plus, servez-vous des plateformes d’avis clients pour collecter des recommandations. Ces preuves sociales augmentent votre crédibilité et démontrent votre expertise.

Gérer son entreprise individuelle au quotidien

Tout le temps que vous accordez aux tâches répétitives et chronophages vous coûte de l’argent, car ce sont des heures que vous ne consacrez pas au développement de votre activité. Au lieu d’effectuer des missions rémunérées, vous réalisez des travaux qui ne génèrent aucun revenu.

Pour assurer la réussite de votre entreprise, vous devez apprendre à définir vos priorités et respecter les délais convenus avec vos clients. Afin de gagner en efficacité:

  • choisissez un environnement de travail sans aucune distraction;

  • établissez un planning réaliste pour concilier la recherche de clients, l'exécution des prestations et les tâches administratives.

Travailleur indépendant ne signifie pas solitaire. Pourtant, beaucoup de pigistes commettent l' erreur de vouloir gérer eux-mêmes tous les aspects de leur activité , y compris la comptabilité et la fiscalité.

Cependant, confier la tenue de votre comptabilité à un expert-comptable en ligne présente de nombreux avantages, tels que:

  • réduire les risques d'erreur;

  • assurez du respect de vos obligations légales;

  • se libérer du temps pour vous concentrer sur votre cœur de métier;

  • bénéficier d'informations financières en temps réel.

Envie de vous lancer et de rejoindre la communauté des freelances, L-Expert-compable.com vous accompagne gratuitement dans vos démarches de création d'entreprise . Contactez nos conseillers sans attendre.

 
Claire VIANT

Epicurienne, Claire sait aussi profiter des bonnes choses de la vie, un réel avantage lors de la dégustation des nombreux cadeaux clients qui lui sont envoyés pour son accompagnement sans faille !