Créer sa boîte : plus c’est long moins c’est bon

Mis à jour le 23/11/22
Sommaire

    Depuis longtemps, vous souhaitez créer votre entreprise. Vous vous posez mille et une questions sur le statut que vous devez choisir pour la création d’une société , pour une entreprise individuelle, opter pour le meilleur régime fiscal, quels apports il vous faut, combien allez-vous payer de charges sociales, etc. Créer une entreprise n’est pas simple et vous pouvez vous entourer de professionnels spécialisés dans l’accompagnement des entreprises pour vous aider à créer une activité tout en protégeant votre patrimoine.

    Choix du partenaire

    Kbis en 48 h ou 48 jours ?

    Premier pas important : faire le bon choix du partenaire.

    Si vous décidez de créer une start-up par exemple, comment choisir le ou les partenaires de la société À qui vous promettent un travail long et fourni, mais hors de prix, ceux de la société B qui vous affirment la rapidité implacable, mais sans garantie de résultat ? Ceux de la société C qui propose la gratuité de certains coûts ? Ou encore, ceux de la société D qui affirment que leur résultat est de qualité et efficace ?

    N’hésitez pas à regarder les avis sur Internet afin d’être conseillé au mieux.

    Il parait évident qu’un partenaire avec lequel vous pourrez entrer facilement en contact téléphonique, régulièrement par la suite, sera un plus, afin de ne pas vous retrouver face à un « mur » lors d’une décision à prendre rapidement.

    Freins à la délivrance rapide du sésame

    À toutes les étapes de la création de votre société, vous rencontrez des personnes non essentielles à votre projet entrepreneurial. Elles vont vous faire perdre un temps précieux en vous demandant des documents comme :

    • Attestation de dépôt de capital

    • Attestation de siège social

    • Justificatif de domicile trop ancien

    Où vous indiquez un montant erroné pour adresser votre chèque pour le greffe, etc.

    Prenez les devants et faites toutes les démarches nécessaires pour obtenir le plus rapidement votre Kbis, car sans lui, un entrepreneur n’est rien face à ses partenaires, financiers, commerciaux et autres professionnels liés directement ou indirectement à sa profession. En effet, on constate que pour s’installer ou ouvrir un compte, le Kbis est demandé pour :

    • Ouvrir une ligne téléphonique

    • Régler une facture fournisseur

    • Un compte bancaire professionnel, etc.

    N’importe quel prestataire avec qui vous serez en lien lors de l’ouverture de votre entreprise ou société, vous demandera une ce document comme preuve de votre existence si vous avez un commerce. Vous pouvez encore prendre du retard aussi, lors de la demande de certains documents. Par exemple, quand il vous est demandé une attestation du propriétaire pour l’établissement du siège social à l’adresse. Ce document est demandé par de nombreux organismes sociaux, financiers et autres. Vous vous retrouvez encore face à une perte de temps variant de 24 h à une semaine.

    Les différents justificatifs à produire pour les créateurs d’entreprise

    En tant que créateur d’entreprise, vous allez devoir fournir de nombreuses pièces pour :

    • Vos cotisations sociales

    • Votre régime fiscal

    • Les éventuelles aides à la création

    • Votre régime social

    • Le registre du commerce

    • Le centre de formalités

    • Pôle emploi

    • Bpifrance, etc.

    Pour la demande de pièces du greffe du tribunal de commerce : le justificatif de domicile à fournir n’est pas long en général, seulement le greffe vous en informe par courrier et vous perdez encore une à deux semaines.

    Pour la demande de pièces de la chambre des métiers : il vous est encore demandé les attestations de stage de gestion ou de stage professionnel, la copie du diplôme obtenu X années en arrière et vous perdez encore une à deux semaines de plus...

    Pour éviter de perdre ce temps si précieux pour ouvrir une entreprise, il est nécessaire d’anticiper. Voici quelques réponses pouvant vous aider à gagner de nombreuses heures.

    Problématiques d’une création d’entreprise traînant en longueur

    Nous venons de voir le premier effet pervers lorsqu’on souhaite créer son entreprise. Ce temps que nous venons d’évoquer est primordial pour ouvrir une entreprise, mais nous n’avons pas parlé d’une problématique essentielle : au moment où vous avez lancé votre création de commerce, il vous fallait votre Kbis, et vous ne l’avez toujours pas. Combien de jours se sont passés réellement depuis les fameuses 48 heures ? Une semaine ? Deux semaines ? Voire un mois !

    Le lancement, le début d’activité ou encore le loyer du local professionnel

    Un entrepreneur ou un dirigeant de société a déposé toutes les pièces demandées par les différents organismes pour créer son activité, mais le fameux passeport professionnel qu’est le Kbis n’est toujours pas arrivé. Des commandes sont passées, une inauguration est prévue et pas de Kbis à l’horizon. Cette situation, bien que stressante, n’est pas rédhibitoire. Afin de l’éviter, il faut donc bien réfléchir en amont à la future création de sa société ou de sa start-up afin de pouvoir démarrer rapidement en tant que jeune créateur d’entreprise.

    Clé de la réussite d’une création d’entreprise

    Facile à dire, difficile à réaliser ? Pour remédier aux difficultés liées à la création d’une entreprise ou d’une société, il faut toujours être sur le front et veiller à s’entourer d’un accompagnement personnalisé par le biais d’un professionnel averti comme l’expert-comptable. Dans le même temps, il est nécessaire de mettre toutes les chances de son côté pour recevoir au plus vite un extrait Kbis.

    Obtenir un extrait Kbis pour la création d’un commerce

    Le Kbis est le justificatif de votre activité commerciale qu’elle soit déclarée sous forme d’entreprise ou société. C’est le seul document officiel prouvant légalement votre immatriculation au registre du commerce ou RCS. Si vous devez le présenter suite à un appel d’offres, des achats auprès d’un fournisseur, l’ouverture d’un compte bancaire et autres, il doit dater de moins de trois mois.

    Pour qui est le Kbis ?

    L’extrait Kbis est pour une entreprise, la société, la start-up et pour toutes les formes juridiques commerciale. Les professions libérales et les artisans ne sont pas concernés par ce document. En effet, les professions libérales fournissent un numéro Siren obtenu auprès de l’URSSAF, quant aux artisans, ils fournissent un extrait D1.

    À noter : une micro-entreprise n’est pas concernée par le Kbis

    Gagner du temps pour ouvrir son entreprise

    Mûrir votre projet au maximum, l’adresse du siège social validée, l’activité ciblée, en fonction de l’activité effectuer un stage à la chambre des métiers est donc très important pour créer votre entreprise. Les associés de la future société et le capital doivent être définis rapidement, le partenaire financier est aussi à choisir en priorité. Il est essentiel d’avoir validé le maximum ces points capitaux avant de démarrer votre projet de création d’entreprise concrètement.

    L’importance de la vitesse d’exécution dans les démarches administratives

    Il faut le reconnaître, une fois devant l’un de vos interlocuteurs, vous devez souvent être concis et clair. La communication avec les fonctionnaires des différentes administrations est essentielle pour créer une entreprise rapidement. Pour ce faire, vous devez réunir tous les documents demandés. Ils doivent ensuite être validés et vous pourrez ainsi recevoir effectivement le Kbis en 48 h. Soyez donc efficace et rapide pour fournir ces pièces et éviter un long chemin de croix ! N’inversez pas deux phases ou des délais futiles, car ce n’est pas 48 h de réflexion pour 48 jours de création que vous risqueriez d’attendre, mais bien l’inverse !

    Ouvrir rapidement une société

    En matière de création de société, les démarches sont contraignantes. Vous allez devoir :

    • Choisir le bon statut juridique parmi les différents statuts existants (SARL, SAS, SASU, EIRL, EURL, etc.)

    • Choisir son régime fiscal

    • Choisir le régime social du dirigeant

    Pensez à vous rapprocher du CFE pour vous aider ou de votre expert-comptable si vous l'avez déjà missionné.

    Immatriculer une société n'est pas une mince affaire. Vous allez peut-être avoir recours au prêt bancaire auquel cas, il vous faut présenter un plan d'affaires à votre banquier locataire la route. Une fois votre projet de société établi et accepté par l'ensemble de vos associés, il est également nécessaire de remplir toutes les formalités administratives obligatoires, informer de son ouverture par le biais d'une annonce légale dans l'un des journaux spécialisés à cet effet. S'il s'agit d'une création d'un commerce, vous devrez obligatoirement être en possession de l'extrait Kbis.

    Dans tous les cas, pour réussir son entreprise, il est conseillé de se faire accompagner par un professionnel spécialisé dans les entreprises individuelles ou les sociétés. Les demandeurs d'emploi voulant créer une société en nom propre ou collectif peuvent avoir droit à certains aides de l'état.

    Se faire aider

    Créer une affaire demande de nombreuses connaissances juridiques et fiscales. L'expert-comptable accompagne la création d'entreprise. Vous trouverez de nombreux renseignements sur les formalités administratives pour votre projet de société et éviterez ainsi de perdre un temps précieux. De nombreux renseignements complémentaires et primordiaux très intéressants vous aident également à créer une affaire sur le site en ligne de Bpifrance. N'hésitez pas à demander un conseil et à vous documenter sur tous les aspects de votre future activité. Une réflexion longue sur votre projet pour une création simple et rapide n'est pas forcément la bonne solution.

     

    Image
    laurie-merle-expert-comptable

    Laurie MERLE

    Accompagnement des freelances en création d'entreprise et comptabilité chez L-Expert-Comptable.com

    Laurie aide les entrepreurs à prendre leur envol, tout ça avec un accompagnent tout en douceur.