Comment défiscaliser en 2018 (crédits et réductions d'impôts)

Mis à jour le 11/09/2018

Pour obtenir une défiscalisation en 2018 (obtenir un crédit ou une réduction d’impôt) le contribuable peut investir dans l’immobilier locatif ou investir dans des fonds de placement (FCPI, FIP) pour financer les entreprises. Parmi les nouveaux dispositifs d’optimisation fiscale immobilière on trouve, la loi Cosse (louer un bien immobilier à loyer modéré dans une ville où il est difficile de se loger) ainsi que la prime d’économie d’énergie en cas de travaux dans sa résidence principale ou l'emploi à domicile. Attention au plafonnement global des niches fiscales fixé à 10 000 euros.


Notes: 5 (2 votes)
Donnez une note à cet article : 
Your rating: Aucun(e)
5
Moyenne: 5 (2 votes)

Défiscaliser en 2018

Le gouvernement incite à l’achat de biens immobiliers à usage ainsi qu’à l’investissement dans nos entreprises locales en proposant un catalogue de dispositifs ouvrant droit à crédit d’impôt ou réduction d’impôt. De manière générale, pour défiscaliser en 2018, le contribuable pourra se tourner vers l’achat immobilier en vue de la location, la réalisation de travaux immobiliers ou encore le placement dans des fonds destinés à financer les PME françaises.

Dans ce contexte, voici un tour d’horizon des dispositifs permettant l’optimisation fiscale au contribuable qui investit. Attention, il en existe de nombreux autres et il convient de se tourner vers un expert-comptable pour en connaître le détail.

La défiscalisation en 2018 par l’immobilier à usage locatif

Devenir propriétaire en vue de louer son bien immobilier peut être avantageux dans une optique de défiscalisation. Démembrement de propriété, loi Girardin, loi Malraux, loi Pinel, Pinel outre-mer... les dispositifs éligibles à la défiscalisation en 2017 sont multiples en matière d’immobilier. Voici un bref panorama.

La loi Pinel 2018 (en remplacement de la loi Duflot)

Le dispositif de défiscalisation loi Pinel propose qu’un contribuable qui achète, en vue de sa location, un logement neuf (ou en état futur d’achèvement) entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2021, bénéficie d’une réduction d’impôt sur le revenu. Elle s’élève à 21%, 18% ou 12% du montant de l’acquisition du bien pour une durée de 12, 9 ou 6 ans selon la durée de la location.

Attention, la réduction d’impôt sur le revenu du dispositif Pinel ne peut pas être cumulée avec les dispositifs loi Duflot, Scellier, Censi-Bouvard, Malraux ou monuments historiques.

A compter du 1er janvier 2018, la réduction d'impôt est recentrée sur les zones A, A1 et B1, ce qui exclut les zones B2 et C. Cependant, il sera encore possible de bénéficier du dispositif dans ces zones lorsque le permis de construire a été déposé avant le 31 décembre 2017.

La défiscalisation pour rénovation d’un logement avec le dispositif Malraux

Les travaux de réhabilitation sont encouragés par l’un des dispositifs de défiscalisation 2018 les plus avantageux, à savoir celui de la loi Malraux. Il est particulièrement intéressant dans un quartier historique.

Les propriétaires qui entreprennent des travaux de rénovation pour des logements destinés à la location peuvent bénéficier d’une défiscalisation sous la forme d’une réduction d’impôts allant de 22% à 30% du montant des travaux (selon l’emplacement du bien immobilier), dans la limite de 400 000 € sur 4 ans. Les propriétaires du bien immobilier peuvent par ailleurs reporter pendant 3 ans la fraction de la réduction d’impôt qui ne peut pas s’imputer au titre d’une année (faute d’impôt sur le revenu suffisant à payer).

Notez que concernant ce dispositif de défiscalisation 2018 Malraux pour les biens immobiliers rénovés en vue d’une location à usage d’habitation, la destination initiale du bien est libre. Un bien auparavant destiné à l’habitation, d’anciens bureaux ou un bien inhabitable à l’origine peuvent bénéficier de l’avantage fiscal Malraux.

Le nouveau dispositif de défiscalisation en 2018 : la loi Cosse

Depuis le 1er février 2017, le dispositif Cosse, également appelé dispositif de défiscalisation « louer à abordable » permet au propriétaire de bénéficier d’une déduction supplémentaire égale à 15 à 70 % des loyers perçus, venant réduire le revenu foncier imposable. Cet avantage fiscal s'applique à condition de proposer un loyer modéré et d’être situé dans une ville où il est difficile de se loger (liste fixée par Décret).
 

Si le bien immobilier est confié à une association agréée, le taux de la déduction peut atteindre 85%.
Le dispositif s’applique si les conditions suivantes sont respectées :

  • le propriétaire signe une convention avec l’Anah (Agence nationale de l’habitat)
  • le bail est d’une durée minimale de 6 ans sans travaux et de 9 ans si le propriétaire se voit accordé des aides pour réaliser des travaux .

Défiscaliser en 2018 avec la loi Censi-Bouvard

Cette année 2018, la loi Bouvard, appelée aussi loi Censi-Bouvard permet au propriétaire de bénéficier d'une réduction d'impôt égale à 11 % du montant de l’acquisition d’un bien immobilier mis en location meublée. (L’avantage fiscal est amorti sur 9 ans et plafonné à 33 000 euros sur un investissement de 300 000 euros.)
 

Pour cela, le bail doit être contracté avec un exploitant professionnel, un étudiant, un senior ou un établissement de santé publique.
 

Notez que depuis 2017, la location affectée à des résidences hôtelières, de tourisme et d’affaires n’est plus éligible au dispositif Censi-Bouvard.

 

La défiscalisation en 2018 par l’investissement financier

Le placement financier est un autre moyen de défiscaliser en 2017. Les dispositifs de placement financiers éligibles à la défiscalisation en 2017 concernent, par exemple, l’investissement des PME innovantes, des entreprises locales... Ceci pour encourager l’économie nationale. Voici un bref panorama des dispositifs de défiscalisation 2017 au moyen des fonds de placement.

Le FCPI en 2018 : défiscaliser en soutenant l’innovation

Le dispositif de défiscalisation en FCPI (Fonds Commun de Placement dans l’Innovation) est de plus en plus utilisé par les contribuables, car il permet d’obtenir une réduction directe d’impôt sur le revenu à payer à hauteur de 18% du montant du placement (plafonné à un certain montant qui varie selon la composition du foyer fiscal). En 2017, le plafond est de :

  • 2160 euros pour une personne seule
  • 4 320 euros pour un couple marié ou pacsé.

Le FIP en 2018 : défiscaliser en soutenant l’économie locale

 

Le FIP repose sur le même principe que le FCPI, mais il vise le soutien aux entreprises de proximité . En plaçant son argent dans un FIP, le contribuable bénéficie d’une réduction directe d’impôt sur le revenu à payer égale à 18% du montant de sa souscription (plafonnée à 2160 euros pour une personne seule et 4 320 euros pour un couple marié ou pacsé en 2017).

Le dispositif Girardin industriel et social

Ce dispositif de défiscalisation prendra fin au 31 décembre 2017. Il permet à l’acquéreur de parts de SNC ou de SCI de défiscaliser jusqu’à 115% du montant de son investissement sur le montant d’impôt à payer pour l’année d’acquisition de ses titres (plafonné à 60 000 euros par an d’investissement).

D’autres dispositifs éligibles à la défiscalisation en 2017

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) renouvelé en 2017

Le contribuable qui réalise des travaux d’amélioration énergétique dans sa résidence principale peut bénéficier d’un crédit d’impôt de 30% (taux unique), appelé Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE). Depuis mars 2017, une prime d’économie d’énergie est proposée par le gouvernement, cumulable avec le CITE.

Les travaux qui ouvrent droit au crédit d’impôt en 2017 sont par exemple des travaux d’isolation thermique, d’installation d’une chaudière à condensation ou d’équipements de production d’énergie...

Défiscaliser en 2017 pour l’emploi d’un salarié à domicile

Vous pouvez bénéficier d’une réduction ou d’un crédit d’impôt lorsque vous employez - en direct ou pour votre ascendant - un salarié à domicile, dans le cadre des services à la personne. La défiscalisation peut aller jusqu’à 50% des dépenses annuelles, plafonnée à 12 000 voire 15 000 euros de dépenses par an, selon leur nature (travaux de jardinage, de bricolage, d’assistance informatique, de soins à domicile...).

L’avantage fiscal en 2017 se présente effectivement sous forme de crédit d’impôt lorsque le contribuable exerçait une activité professionnelle en 2016 (ou était inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi pendant au moins 3 mois) ou sous forme de réduction d’impôt dans les autres cas.

Attention au plafonnement global des niches fiscales

Attention, en 2017, le plafonnement global des niches fiscales est fixé à 10 000 € pour l’année (18 000 € pour l’outremer). Ceci signifie que le cumul des avantages fiscaux dont peut bénéficier un foyer ne peut pas aboutir à une réduction d’impôt sur le revenu supérieure à 10 000 euros. Notez quelques exceptions, notamment concernant les dispositifs fiscaux qui s’étalent dans le temps dont le plafond est celui qui était en vigueur l’année où l’avantage a été acquis.

En conclusion, les avantages fiscaux sont assortis de contreparties pour favoriser les propriétaires/locataires et investisseurs/entrepreneurs . Il convient d’envisager l’optimisation fiscale comme un élément de calcul au moment de réaliser un investissement immobilier ou de placement en 2017 et non comme une fin en soi. Dans tous les cas, la majorité des dispositifs de défiscalisation en 2017 sont soumis au plafonnement global des niches fiscales, limitées à 10 000 euros par foyer fiscal en 2017. Nous vous recommandons de vous faire accompagner par un expert de l’optimisation fiscale.